TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Ouigo : la SNCF est-elle en train de se tirer une balle dans le pied ?

Une offre plus low cost que low cost


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Mardi 19 Février 2013

Le succès insolent des Easyjet et Ryanair incite les transporteurs à adopter le modèle low cost. La SNCF que Jean-Cyril Spinetta, le président d'Air France/KLM a longtemps considéré comme le concurrent low cost national va donc faire avec Ouigo, le train plus low cost que low cost. Une façon de pouvoir justifier d'éventuels réajustements tarifaires pour les TGV "normaux" ?



L'offre Ouigo concerne un peu moins de 4 millions places par an dont 1 million seront vendus à 25€, 400 000 à 10€ - DR
L'offre Ouigo concerne un peu moins de 4 millions places par an dont 1 million seront vendus à 25€, 400 000 à 10€ - DR
La concurrence sur le réseau ferroviaire voyageurs attendra 2019.

Et pourtant, la SNCF n'arrête pas de se préparer à cette échéance.

Après IDTGV en 2004, puis IDbus l'année dernière, voici donc l'expérience Ouigo, le train low cost qui mettra autour de 10 000 sièges par jour (62 trains par semaine) sur l'axe Marne la Vallée-Lyon-Montpellier ou Marseille.

Au total, cela fera un peu moins de quatre millions places par an, dont un million seront vendues à 25 euros, 400 000 à 10 euros.

Par ailleurs, les enfants de moins de 12 ans accompagnés voyageront pour 5 euros.

Autant dire que Mickey a le sourire à Marne la Vallée... Et on peut supposer un sourire plus crispé chez Ryanair qui vole sur une ligne Vatry-Marseille...

La SNCF assure vouloir attirer une clientèle familiale qui voyage habituellement en voiture. Autrement dit, des clients qui peuvent bouger avant tout le week-end et qui n'ont ni l'habitude de voyager en train, ni en avion.

Bon courage pour leur expliquer qu'il ne faudra prendre qu'un petit bagage sous peine d'avoir à payer 40 euros sur le quai avant de monter, comme sur les compagnies low cost.

On peut imaginer les familles rentrant de Disney obligées de se passer des habituels souvenirs et cadeaux en tous genres sous peine de payer 40 euros de supplément...

La SNCF adopte aussi les frais annexes

Car du modèle low cost, la SNCF adopte aussi les frais annexes, suppléments bagages, prise électrique payante, etc...

Mais on peut imaginer que le transporteur qui prépare ce projet depuis deux ans a retourné dans tous les sens le business model du TGV Eco. Il en attend les premiers bénéfices vers 2017 après avoir investi 10 millions d'euros sur le projet.

Ouigo emmènera-t-il aussi à la marge des voyageurs d'affaires se rendant dans l'Est parisien ou bien à Paris, profitant de la réduction moyenne de 30% sur le prix de la deuxième classe classique ?

C'est possible. Mais il leur faudra de toutes façons faire l'autre partie du trajet dans un TGV classique ou un IDTGV depuis la gare de Lyon ou un TGV contournant Paris à Marne la Vallée. Car la grille horaire de Ouigo n'est absolument pas conçue pour ce type de clientèle...

La SNCF se fait donc concurrence à elle-même avec Ouigo, mais une concurrence très mesurée.

L'existence du train low cost pourrait en revanche justifier une remontée des tarifs sur les TGV "normaux" qui ne sont plus aujourd'hui 'les vaches à lait" qu'ils ont pu être par le passé...

Lu 4644 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com