TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading

Travel in France





Pas-de-Calais : Saint-Omer, au carrefour de l’Histoire entre France, Belgique et Angleterre

Un pays à visiter en individuel comme en groupe


Rédigé par Jean-Paul COMBE le Mercredi 4 Mars 2015

Terre de confluence entre la Côte d’Opale, les collines d’Artois et la plaine de Flandre, le pays de Saint-Omer est un carrefour historique entre la France, la Belgique et l’Angleterre. C’est aussi un pays d’eau et un pays vert, à visiter en individuel mais aussi en groupe - des services à la carte sont proposés par l’office de tourisme.



La cathédrale de Saint-Omer est l'une des plus belles du Nord, avec celle d’Amiens - DR : OT de St Omer
La cathédrale de Saint-Omer est l'une des plus belles du Nord, avec celle d’Amiens - DR : OT de St Omer
Le Pas-de-Calais n’est pas au Hit Parade des destinations touristiques, Saint-Omer et le marais audomarois ne figure pas au Top 10 des destinations exotiques.

La destination pourtant ne manque pas d’attraits : patrimoine, nature, Histoire.

Le territoire cultive ses particularismes gravés dans ses monuments, ses paysages et la nature qu’il a su juguler.

Le terroir dévoile ses richesses à qui sait les mériter.

Nous avons choisi trois sujets « phares » : la découverte de Saint-Omer historique, le marais audomarois, et la coupole (abri de l’arme secrète d’Hitler).

« Ces Dames aux chapeaux verts »

Avec « Ces Dames aux chapeaux verts », Germaine Acremant, auteur du début du XXème, a rencontré un succès immédiat dans les années 20.

Cette satire de la vie provinciale met en scène quatre cousines qui trompent leur ennui en potinant.

Ces quatre vieilles filles habitent le plus vieux quartier de la plus vieille ville du Pas-de-Calais : en réalité, la place de la cathédrale à Saint -Omer.

La maison des cousines, chapeautées de vert, est encore là mais l’auteur n’a toujours pas sa rue dans la ville. On lui en veut, peut-être encore, d’avoir donné une image un peu désuète de cette charmante cité.

La visite de Saint-Omer commence, souvent ici, au centre par la cathédrale Notre-Dame, une des plus belles du Nord, avec Amiens.

Pièces maîtresses de l’édifice : les grandes orgues baroques (1717) avec sur la gauche, une des célèbres descentes de croix de Rubens (1620).

Le circuit de « la ville aux beaux clochers » se poursuit à l’ancienne chapelle Omer, devenue collégiale. Plus loin, l’ancien séminaire, avec son pignon à pas de moineau, rappelle l’appartenance de la ville à la région flamande.

Suite et fin de la thématique à l’abbaye Saint-Bertin, du moins ce qui l’en reste. Les ruines, cependant, permettent de comprendre l’organisation de l’abbatiale et du cloître.

Une cité marchande

Par la rue piétonne, Louis Martel (jadis « des cuisiniers »), on rejoint la place Victor Hugo, la plus ancienne de la ville, blottie contre l’enclos de la cathédrale.

Le marché débordait, jadis, dans la rue Carnot qui possède encore ses caves à vin. Plus bas se trouvait Wineplache, où l’on déchargeait les tonneaux.

De là , par la rue de Dunkerque, on emprunte le circuit des marchandises vers la Grande Place, bien nommée.

Symbole de la puissance passée, la Grande Place d’un hectare et demi (aujourd’hui place Foch) rappelle que la ville fut une riche cité drapière, une des dix plus grandes villes d’Europe vers 1300.

Au fond de la place, la silhouette particulière de l’hôtel de ville valut à son édification l’appellation de moulin à café, tant il ressemble à cet objet dans ses contours extérieurs.

De l’autre côté, bâti en pierre blanche, se détache l’ancien baillage avec ses statuts (force, justice, tempérance, prudence).

Et tout autour de la place, des bars, pubs, estaminets nous rappellent que nous sommes aux confins de trois pays : la France, la Belgique et l’Angleterre.

Trois cultures parfaitement miscibles, surtout autour d’une chope de bière. Et pas n’importe laquelle, puisqu'ici on la brasse toujours sur place, dans certains établissements. C’est quand même autre chose.

La coupole, un véritable centre d’histoire

Devant les revers essuyés par la Wehrmacht, Hitler, en 1942, décide la construction de fusées capables d’être envoyées du continent pour anéantir l’Angleterre.

Rester à trouver un point de lancement à quelques encablures de Londres. Les carrières de craie de Helfaut, à proximité de Saint-Omer, semblent idéalement situées.

En octobre 1943, l’organisation Todt a commencé les travaux. Elle attaque un chantier titanesque dont les prisonniers, français, sont les esclaves.

Une gigantesque coupole de 72m de diamètre et 5,5 mètres d’épaisseur est coulée pour abriter les rampes de lancement.

Malgré les 3 000 tonnes de bombes britanniques, les travaux suivent leur cours. Ce n’est qu’en 1944 qu’ils seront abandonnés, à l’approche du débarquement allié.

Délaissée pendant quelques décennies, la Coupole est aujourd’hui transformée en un exceptionnel centre historique, où l’on pénètre par un sombre et impressionnant tunnel.

Deux circuits sont proposés : « Les armes nouvelles V1 et V2 » sur les traces de l’ambitieux et cynique Werner Von Braun, père de la fusée V2 ,mais aussi à l’origine des premiers pas de l’Homme sur la lune.

Le second parcours « Le Nord de la France dans les mains allemandes » se consacre aux grandes époques de l’occupation : exode, vie quotidienne, résistance, collaboration et libération. Vidéo, films, documents, objets enrichissent la présentation.

Le marais audomarois en bacôve

Les terres du marais audomarois sont parcourues par 700 kilomètres de chemins d’eau, les watergangs. C’est par la voie des eaux que se font les plus belles visites : canoë, barque, bateau de promenade - DR : OT St Omer
Les terres du marais audomarois sont parcourues par 700 kilomètres de chemins d’eau, les watergangs. C’est par la voie des eaux que se font les plus belles visites : canoë, barque, bateau de promenade - DR : OT St Omer
Ancien golfe marin conquis sur la mer par les moines dès le VIIIème siècle, le marais audomarois occupe quelque 4 000 hectares, dont la majeure partie est située sur la commune de Saint-Omer.

C’est le dernier marais cultivé en France par une cinquantaine de maraîchers. Les endives (2 500 tonnes par an) et les choux-fleurs (5 millions de têtes par an) ont fait son renom.

Les terres du marais se divisent en milliers de parcelles longues et étroites, que l’on nomme ici des lègres.

Elles sont parcourues par 700 kilomètres de chemins d’eau, les watergangs. C’est par la voie des eaux que se font les plus belles visites : canoë, barque, bateau de promenade.

Mais les balades se font plus fréquemment à bord d’une bacôve, c’est l’embarcation du maraîcher. Avec ses 10 mètres de long, elle peut transporter jusqu’à 10 tonnes de marchandises.

Le bateau vous promène durant une heure (ou plus sur demande) dans cette réserve de biosphère, classée par l’Unesco.

Près de 400 plantes et 220 espèces d’oiseaux ont été répertoriées, dont une colonie de grands cormorans installés au cœur de la réserve naturelle.

Mais pour bien comprendre ce territoire, sa biodiversité, sa culture, son habitat, il est vivement conseillé de faire halte à la Maison du Marais, situé à une encablure de l’embarcadère des bacôves.

Une mise en scène atypique et ludique fait découvrir les multiples aspects du marais et son histoire à l’aide de films, maquettes, sons, aquariums, infographie… En quelque sorte, une balade temporelle s’étalant sur plus d’un millénaire.

Infos pratiques

Renseignements

Office de tourisme
4, rue du Lion d’Or
62500 Saint Omer

tel: 03 21 98 10 88
www.tourisme-saintomer.com

Groupes

L’office de tourisme propose une brochure « Groupes » et offre un devis et une facturation unique. Il organise des excursions d'un jour à une semaine, voire plus.

Tel : 03 21 98 10 88
Contacts : ursula.t@tourisme-saintomer.com ou isabelle.m@tourisme-saintomer.com

Bonnes adresses

Balade en Deuch autour de St Omer - DR : OT de St Omer
Balade en Deuch autour de St Omer - DR : OT de St Omer
Hotel Les Frangins
Rue Carnot
Tel : 03 21 38 12 47

Ce Logis de France est géré par deux frères, fils du fondateur. D’un très bon rapport qualité/prix : chambre à 79€, repas à 20€.

Restaurant La Baguernette

A une encablure du marais, une étape dans un restaurant au décor pittoresque, qui propose une cuisine paysanne du pays, cuite dans un four à bois de boulanger. De préférence, choisir le cochon de lait et la carbonnade flamande. Attention c’est copieux, comptez 13/14€ le plat et 16/20€ le menu.

Halte fluviale
62500 Clairmarais
Tel : 03.21.39.15.15
reservation@isnor.fr

Balade en 2CV ou en Combi VW

Amoureux de la Deuche, deux copains, Bruno et Nicolas, proposent des balades en 2CV (159€ la journée) ou en combi VW, 8 places (229 € la journée) pour les amateurs des années 70 et des voitures mythiques.

Les Belles Echappées
Ferme de l’Abbaye
62500 Clairmarais
03.21.98.11.72
Mail : bruno@les-belles-echappees.fr
Site web : www.les-belles-echappees.com


Lu 2639 fois

Tags : saint omer
Notez


1.Posté par Didier Jpa Penant le 06/03/2015 16:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour mieux connaître la Ville où je suis né.....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 17:51 Open Tour Paris : des bus 100% électriques


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92









Dernière heure






 

Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com