TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Philippe Demonchy : 7 clés pour réussir et maintenir le leadership mondial de Paris

Rapport porté par le Pdt de la Commission Tourisme de la CCIP


Rédigé par Michèle SANI le Lundi 27 Février 2012

L'approche des présidentielles met sous les projecteurs les dossiers où le développement touristique est indissociable des décisions politiques. Le Grand Paris qui pourrait accueillir 40 millions de visiteurs horizon 2020 en est un exemple. La Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris et une quinzaine d'organisations professionnelles (1) concernées proposent de s'engager ensemble.



un rapport porté par Philippe Demonchy président de la Commission Tourisme de la CCIP fait ressortir 7 conditions susceptibles d'améliorer l'accueil et la mobilité des touristes en Ile-de-France - Photo-libre.fr
un rapport porté par Philippe Demonchy président de la Commission Tourisme de la CCIP fait ressortir 7 conditions susceptibles d'améliorer l'accueil et la mobilité des touristes en Ile-de-France - Photo-libre.fr
Maintenir le leadership mondial de la métropole parisienne en améliorant ses conditions d'accueil...

Tel est l'objectif que partage la CCIP avec l'ensemble des acteurs du secteur. Encore faut-il pour s'y préparer, dépasser les cloisonnements actuels et créer l'instance de coordination manquante.

C'est une première : un rapport porté par Philippe Demonchy président de la Commission Tourisme de la CCIP fait ressortir 7 conditions susceptibles d'améliorer l'accueil et la mobilité des touristes en Ile-de-France.

"La priorité doit être donnée à l'amélioration de l'accessibilité et de la desserte des sites touristiques, des quartiers affaires et des aéroports. Il nous faut aussi assurer une meilleure fluidité de la circulation des autocars et des taxis et arriver à créer des offres combinées", explique Philippe Demonchy.

Voici les grandes lignes des 7 préconisations qui font consensus.

Préconisation 1. Coopération entre les différents acteurs du tourisme régional.

Une instance de coordination devra veiller à la prise de conscience des enjeux économiques du tourisme par les pouvoirs publics et les opérateurs.

Cette instance dédiée aura, entre autres objectifs, le suivi des politiques liées au tourisme francilien et la mise en place d'un benchmark permanent avec les villes concurrentes européennes.

Elle constituera une force de proposition et devra prendre en compte tous les besoins des touristes.

Elle s'inscrira aussi dans un travail d'anticipation et de prospection pour préparer au mieux, par exemple, les grands événements internationaux que l'Ile-de-France souhaiterait accueillir ou organiser.

Préconisation 2. Prise en compte des besoins des touristes

L'étude fait ressortir cette faille : les besoins des touristes, dans leurs variétés et leurs spécificités, ne sont pas suffisamment pris en compte à l’heure des choix importants d’infrastructures ou d'équipements de mobilité.

Les besoins de ces usagers seront donc intégrés de façon systématique lors des réflexions sur l’amélioration des services liées aux transports, connexions, dessertes etc.

Cette facilité de mobilité pourra ainsi générer des retombées économiques pour l’Île-de-France à la hauteur des métropoles concurrentes.

Le réseau du Grand Paris Express répond partiellement à ces préoccupations, en assurant par exemple une liaison directe entre l’aéroport Paris-CDG et La Défense.

Préconisation 3. Accessibilité et desserte des sites touristiques et d’affaires

Devant Londres, Paris est la ville européenne qui connaît le plus d'encombrements en période de pointe. Les opérateurs de transports routiers touristiques déplorent cette difficulté majeure qui les empêche d’offrir un service de qualité.

La recherche d'une meilleure intermodalité (plusieurs modes de transport au cours d'un même trajet) sur les plate-formes aéroportuaires et les gares ferroviaires et routières sera une priorité.

De son côté la multimodalité (variété des transports disponibles) qui offre aux touristes de multiples options de déplacements, souffre d'une méconnaissance de la part des visiteurs.

La CCIP préconise la simplification des procédures de location de voiture dans les aéroports et plus largement sur l’ensemble du territoire francilien.

Elle réaffirme le besoin impérieux d’une liaison directe de transports en commun entre Paris-CDG et le cœur de la capitale. Elle préconise aussi une desserte du parc des expositions de Paris-Nord Villepinte à la hauteur de ses ambitions. Avec ses futurs 350 000 m2 de surface d'exposition il sera l'un des tous premiers parcs d’exposition européens et placera Paris en bonne position par rapport aux concurrentes européennes : Barcelone, Vienne, Düsseldorf, Hambourg, Milan.

Préconisation 4. Offre de mobilité complémentaire aux transports publics

Les taxis figurent en place dans cette préconisation et chacun souhaite fluidifier leur circulation.

Il conviendra aussi de généraliser le paiement par carte bleue, d'étudier la possibilité de prix forfaitaire entre les aéroports et le cœur de Paris. Il leur sera demander également d'étudier des langues étrangères, de ne plus refuser des petites courses etc.

Le rapport demande à valoriser des options de mobilité mal connues comme le transport fluvial ou héliporté.

La clientèle d’affaires étrangère, habituée à utiliser l’hélicoptère dans les autres métropoles mondiales, doit pouvoir bénéficier de déplacements rapides et sécurisés depuis l’arrivée aux aéroports jusqu’aux quartiers d’affaires du Grand Paris.

L'hélicoptère constituerait l'un des maillons de la chaîne de mobilité d’une métropole mondiale (sur le modèle de l’aéroport de Nice).

Pour les autocars de touristes, le rapport demande à prévoir des conditions de stationnement acceptables et la capacité d'assurer un service "porte à porte".

Certains types de clientèles, à l'instar des seniors, ne concevant pas les déplacements en centre d'agglomération autrement qu'en autocar.

Préconisation 5. Dispositifs d’accueil spécifiques pour les touristes d’affaires

Plusieurs mesures rapidement applicables s’imposeraient. Il faudrait, par exemple, étendre et accompagner le dispositif "pack accueil" porté par VIPARIS (gestionnaire des 10 principaux centres de congrès et lieux d'expositions de Paris Ile-de-France) avec le CRT et ADP pour un accueil le plus personnalisé possible des touristes d’affaires.

Des catégories de touristes seront ciblées (tourisme d'affaires, tourisme évènementiel, salons, congrès etc. ) afin de promouvoir des solutions sur mesure en amont de leurs déplacements. Il y aura donc nécessité d'analyser les usages et comportements des différentes clientèles.

La multiplication des points Information Tourisme issus du partenariat Région, CRT et ADP sera maintenue.

Il conviendra d'améliorer l'accueil et la fluidité lors du passage frontière dans les aéroports parisiens (généralisation du système PARAFE) notamment lors des grands événements d'envergure internationale.

Préconisation 6. Intégration de tous les handicaps dans la gestion de la mobilité

La loi "pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées" du 11 février 2005 oblige à faciliter l’accessibilité de tous dans tous les domaines de la vie sociale, notamment dans les transports. Au demeurant, le retard pris en la matière est conséquent.

Il s’agira donc d'inclure tous les handicaps dans les politiques d’accueil, dans l’accessibilité des sites, dans la signalétique et l’accompagnement dans les déplacements.

Il conviendra d’être vigilant dans la construction et la rénovation des infrastructures.

La mise en place de véhicules adaptés aux Personnes à Mobilité Réduite (PMR) dans certains lieux stratégiques (aéroports, gares) sera à développer, la demande étant de plus en plus importante.

Préconisation 7. Offres de services nouvelles et complémentaires à la mobilité

Il s'agira notamment de fournir en temps réel des informations des réseaux de transports pour éviter leur saturation et de proposer des alternatives.

Le rapport propose une innovation tarifaire orientant la mobilité des touristes vers des heures creuses. Le développement d’offres combinées entre réseau de transport et équipements culturels ou manifestations récréatives constituerait un véritable progrès.

Le projet de "City Pass" du CRT Paris Île-de-France est une initiative qu’il conviendra d'accompagner. La destination devra offrir à ses congressistes, visiteurs et exposants de salons un "pass multiservices" comme cela se fait chez certains concurrents, notamment en Allemagne.

La mise en service de distributeurs de titres de transport dans les sites touristiques, les centres d’exposition ou dans les salles de livraison des bagages dans les aéroports permettrait de réduire les engorgements dans les espaces commerciaux des gares.

Cette initiative nécessiterait une collaboration entre les opérateurs de transports, le STIF et les opérateurs touristiques.

La prise en compte des solutions technologiques sera encouragée, les touristes étant demandeurs d’informations en temps réel.

A la suite des Etats-Unis, du Royaume-Uni, du Canada et de l'Australie, des initiatives se développent en France. Portées par les pouvoirs publics elles visent à rendre accessibles gratuitement des données publiques (musées, archives, bibliographies, agendas culturels etc.)

(1) Les organisations professionnelles partenaires de la CCIP :

Association des agences de communications événementielles (ANAE) ; Association professionnelle de solidarité du tourisme (APST) ; Association Tourisme Handicaps ; Comité des Armateurs Fluviaux (CAF) ; Fédération nationale des artisans taxis (FNAT) ; Fédération Nationale de l'Aviation Marchande (FNAM) ; Fédération Nationale des Loueurs de Véhicules (FNLV) ; Fédération nationale des guides-interprètes-conférenciers (FNGIC) ; Fédération nationale des transports de voyageurs (FNTV) ; Foires, salons congrès et événements de France (FSCEF) ; France Congrès ; Syndicat national des agences de voyages (SNAV) ; Syndicat national des entreprises de tourisme (SNET) ; Syndicat national des hôteliers, restaurateurs, cafetiers, traiteurs (SYNHORCAT), Union des métiers et industries de l'hôtellerie (UMIH), Union nationale de l'industrie du taxi (UNIT).


Lu 2934 fois

Notez


1.Posté par Viaceslav OPARYSEV le 29/02/2012 23:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
VOUS AVEZ BIEN RESON !:-)
S.,
eeff

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com