TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Plan Gemini : Airbus n’exclut pas de procéder à des licenciements

Une fusion qui entraînera des postes doublons


le Mercredi 7 Décembre 2016

Tom Enders, le président exécutif d’Airbus, n’exclut pas de procéder à des licenciements dans le cadre du plan de restructuration Gemini. Une décision que peinent à comprendre les syndicats, alors que l’entreprise a engrangé près d’un milliard d’euros de commandes.



Airbus veut réduire sa masse salariale pour être plus "productif" - DR : Airbus
Airbus veut réduire sa masse salariale pour être plus "productif" - DR : Airbus
En 2016, il est possible d’être une entreprise rentable, d’avoir un carnet de commandes bien rempli et de licencier du personnel.

Dans le cadre d’une fusion entre Airbus Group et Airbus SAS, le groupe industriel prévoit la suppression de 1 164 emplois, dont 640 en France, à Suresnes, Toulouse et Marignane.

Une fusion qui entraînera une chasse aux postes doublons dans les fonctions supports, comme le juridique, la communication, les ressources humaines et financières ainsi que la recherche.

Ce projet, baptisé Gemini, vise à « améliorer la compétitivité de l’entreprise » avec une structure de management plus « lean », des prises de décision plus rapides, « moins de bureaucratie » et des innovations futures « apportés au plus vite » aux clients.

Un projet que les syndicats peinent à comprendre

Dans une interview donnée au Figaro, Tom Enders, le président exécutif, a estimé que ce plan pourrait conduire à des licenciements secs.

Une déclaration que les syndicats peinent à comprendre.

« Il s’agit d’un effet d’annonce destiné à susciter l’émoi, la panique, pour que les salariés qui se sentent en danger soient proactifs pour chercher du travail ailleurs », estime un représentant CGT.

Difficile en effet de justifier des licenciements alors que l’entreprise possède plus de 1 000 milliards d’euros de commandes.

En 2015, son chiffre d'affaires a progressé de 6%, pour atteindre 64,5 milliards d’euros. Le résultat net est en croissance de 15%, à 2 696 millions d’euros. Enfin, sa trésorerie est riche 10 milliards d'euros.

Les dividendes des actionnaires en progression

Sans oublier les dividendes reversés aux actionnaires, qui ont augmenté de 650% depuis 2008, passant de 20 centimes à 1,30 euro par action.

Tom Enders les justifient dans le Figaro comme « une façon de rémunérer nos investisseurs, qui sont les propriétaires d'Airbus. Nous devons les inciter à continuer à investir et ceci pour le futur du groupe. »

Pas de quoi rassurer les salariés.

« Il ne faut pas laisser la finance tout diriger. Les employés sont écœurés et surtout inquiets, alors que l’entreprise est en parfaite santé. Ils devraient au contraire avoir confiance en l’avenir », estime le représentant de la CGT.

L’annonce de ce plan de restructuration n’a pour l’instant provoqué aucun émoi dans la classe politique, pourtant très prompte à défendre l'emploi en France.

On se rappelle de l’importante mobilisation en octobre dernier pour empêcher la fermeture de l’usine d’Alstom à Belfort, où 400 emplois étaient menacés.

L’état avait même sorti le carnet de chèques pour commander des rames de TGV. L’entreprise avait été contrainte d’investir 40 millions d’euros sur le site.

Lu 1296 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com