TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Porto : un fleuve, un vin, un centre historique classé

la ville de Porto a donné son nom au pays


Rédigé par Jean-Paul Combe le Lundi 14 Avril 2014

Fondé par les Romains, la ville de Porto a donné son nom au pays et au meilleur breuvage de la contrée. Mais ce n’est pas tout. La Ribiera, cœur de la cité, est classée au patrimoine mondial par l’Unesco.



Berceau du vin éponyme Porto est une destination de choix pour les amateurs de dégustations que ce soit dans les tavernes, les fameuses caves des bords du Douro ou les anciens cafés comme le Guarany ou le Majestic - photo JDL
Berceau du vin éponyme Porto est une destination de choix pour les amateurs de dégustations que ce soit dans les tavernes, les fameuses caves des bords du Douro ou les anciens cafés comme le Guarany ou le Majestic - photo JDL
Deuxième ville du Portugal Porto est perché au- dessus de l’embouchure du Douro.

Fleuve en perpétuel changement, il est bordé par les plus vieux vignobles délimités du monde qui donnent le vin de Porto. Sur ses rives, les vignes poussent au soleil.

Les terrasses de vignoble ont été l’objet de la première appellation d’origine contrôlée, en 1756, et classées au patrimoine mondial de l’Unesco en 2001.

Autre site classé au patrimoine, la Ribeira, cœur de la ville avec la Sé, cathédrale, à l’allure de forteresse massive granitique.

Perché haut, l’édifice est un excellent point de repère pour se localiser puis s’orienter dans la ville. De l’esplanade où subsiste un pilori manuélin on domine le fleuve et la ville. Et, par temps clair,le panorama est superbe.

Passage obligé l’esplanade est un point de départ idéal pour s’enfoncer dans la ville par les rues et ruelles pittoresques.

En descendant entre les vieilles maisons qui étalent leur linge aux fenêtres, on arrive inévitablement au bord du Douro. Sur la rive s’alignent les caves à porto, les maisons des négociants, les épiceries et tavernes d’un autre temps.

Point de départ idéal

Ici comme dans certaines rues du centre on trouve quelques demeures du début du siècle dernier qui, bien qu’un peu décaties, ont conservé leur charme.

Témoins, aussi, de la prospérité de Porto l’or et les bois exotiques, importé de l’empire colonial, qui inondent les édifices religieux.

Autres signes de la richesse passée :

- l’extravagante gare de Sao Bento. La salle des pas perdus est un must de l’art de l’azulejo. D’immenses fresques racontent la vie de tous les jours, les grandes dates de l’histoire ou (en frise couleur) l’histoire des transports dans le pays.

- le palais de la bourse dont la sobre façade contraste avec un intérieur (très) richement décoré Il a été bâti au XVIII ième siècle pour les hommes d’affaires et négociants qui n’avaient pas de bureau.

Le palais symbolise tous les styles (renaissance, baroque, mauresque, néo classique) accumule les superlatifs (lustre de bronze d’une tonne, escalier monumental, en granit, dont la construction a duré 68 ans…) et rassemble maintes techniques de décoration (peinture, marqueterie, bois précieux) la curiosité du bâtiment reste le salon arabe fait de stucs et de boiseries ciselés de parquets marquetés et de vitraux. Ce n’est pas de la plus grande discrétion mais ça vaut le détour.

- la librairie Lello est un autre joyau . Impossible de louper sa blanche façade qui se détache de la très commerçante rue Carmelitas. Des tonnes de livres recouvrent les murs du sol aux plafonds eux aussi sculptés comme dans une église manuéline.

Au centre de la boutique un escalier délirant en forme de 8 et à double circonvolution mène dans la mezzanine du premier étage ou l’on peut se poser dans un fauteuil art déco pour prendre un thé ou un porto, selon l’heure et l’envie.

Du porto, il en est question un peu partout dans cette ville qui fait la part belle au tourisme œnologique.

Berceau du vin éponyme Porto est une destination de choix pour les amateurs de dégustations que ce soit dans les tavernes, les fameuses caves des bords du Douro ou les anciens cafés comme le Guarany ou le Majestic.

A votre guise !

Repères

Renseignements :
www.visitportugal.com
www.visitportoabdnorth.travel.com
www.visitporto.travel

Transports :
TAP Portugal : 4 vols quotidiens au départ de Paris - Orly Ouest
En classe Economique
Prix à partir de : 139 € aller et retour (toutes taxes comprises hors frais de service)
En classe Affaires
Prix à partir de : 612 € aller et retour
Ces horaires sont valables jusqu’au 27 octobre 2014.
Informations et réservations auprès des agences de voyages ou du Call Center de TAP Portugal au : 0 820 319 3
www.flytap.com

Sur place :
On se déplace en tramway, mètro, bus, funiculaire, la circulation en voiture est assez malaisée. Mais la ville n’est pas très grande on peut aussi aller à pied.
Pour une visite et une autre lecture de la ville prendre une croisière de 2 heures ou plus www.aridouro.com

Guides :
Lonely Planet, Routard, Bleu, Hachette Voir.

Visite de cave de Porto :
Sandeman : www.sandeman.com

Le porto

Très diversifié le porto présente un arôme et un goût persistant avec une teneur en alcool très élevée (entre 19 et 22 %) Il se présente sous plusieurs formes : ruby, tawny, blanc, rosé.

Le porto Vintage est considéré comme le joyau de la couronne. Il se boit en apéritif en blanc, et en rouge en d’autres circonstances, après dîner en particulier.

Dans la ville le porto est présent un peu partout : caves, épiceries, marchands de vin, restaurants, visites guidées de chais .Et même à bord d’un bateau Rabelo comme ceux qui, jadis, assuraient la liaison avec la ville.

On peut aussi envisager la visite des laboratoires de l’institut des vins du Douro et de Porto ou partir à la découverte de la route du vin.

www.short.visitporto.travel

La Casa da Musica

Depuis deux décennies la ville vit une renaissance comme en témoignent notamment le métro, le Museu de Art Comtemporânea et la Casa da Musica, œuvre de Rem Koolhaas.

Comparable à un bloc de cristal brut géométrique et asymétrique la Casa da Musica (temple de la musique) a ouvert ses portes en 2005.

Imposant et surréaliste ce polyèdre irrégulier, de béton blanc, abrite toute une diversité musicale.

Au milieu du bâtiment se trouve une salle de concert qui se prête à tous les genres. Et, toutes les salles s’articulent autour du hall central : répétitions, écoles, studios professionnels, salons, garderies pour enfants bercés par une musique de Mozart- et ça marche !

Fait de verre et de béton l’édifice est ouvert sur la ville, Des élèves de l’école d’architecture de Porto assure une visite tous les jours (en anglais). Et presque chaque soir un concert est donné. Cela va du classique au jazz en passant par le fado ou l’electronica.

On peut aussi prendre un verre ou un repas au Bar dos Artistas ou au Restaurant Casa da Musica.

www.casadamusica.com


Lu 1525 fois

Tags : porto, portugal
Notez

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com