TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Portraits des touristes : les pires restent les Français !

Etude internationale Expedia 2008 réalisée par TNS Infratest


Rédigé par La rédaction (AL) le Mercredi 4 Juin 2008

L’étude européenne Expedia réalisée par TNS Infratest a rendu son verdict le 4 juin 2008 : les Japonais restent les meilleurs touristes au monde. Quant aux Français, ils conservent leur place de mauvais élève en se classant dans le trio de tête des pires touristes au monde.



Expedia a dévoilé les résultats d’une étude* sur les pires et les meilleurs touristes au monde.Comme en 2007, les Japonais remportent la palme d'or des meilleurs touristes au monde contrairement aux Français qui terminent bons derniers du classement européen. Heureusement qu'au niveau mondial, leur rang est légèrement plus flatteur : ils sont N°3 des pires touristes. En prime, le cas français vu par les hôteliers étrangers.

Les Japonais élus « meilleurs touristes… au monde »

Nos amis du Pays du Soleil Levant détenaient en 2007 la palme des meilleurs Kankokyaku (touristes) en Europe. Ils s’offrent le luxe de monter, une fois encore, sur la 1ère marche du podium mais cette année, c’est la consécration : l’ensemble des hôteliers interrogés les ont élus « meilleurs touristes au monde » devant les Allemands et les Britanniques ex-æquo, suivis des Canadiens.

Une récompense bien méritée pour ceux qui semblent incarner à merveille l’art du savoir-vivre en voyage. Visiteurs de rêve, ils cumulent les bons points auprès de nos hôteliers internationaux : appréciés pour leur comportement général, leur discrétion, leur courtoisie, leur facilité à mettre la main au porte-monnaie, ils ne se plaignent jamais et ont donc toutes les qualités du « vacancier idéal ».

Les Japonais meilleurs touristes, oui, mais quand même ! Quasi parfaits, ils rencontrent néanmoins quelques difficultés à parler la langue du pays visité : ils arrivent ainsi à la 3ème position des touristes les plus réfractaires à converser avec les hôteliers des pays visités, derrière les Chinois, eux-mêmes devancés par les Français qui emportent la palme des touristes pratiquant le moins la langue du pays qu’il visite.

Ils éprouvent par ailleurs un manque d’intérêt flagrant pour la cuisine locale. Inutile donc de leur présenter foie gras, fajitas et autre carbonnade flamande, ils vous remercieront très poliment, mais peu de chance qu’ils touchent à leur assiette.

Les Français, les pires

A la tête du classement des mauvais élèves de l’année 2008 caracolent les Chinois, suivis de près par les Indiens, eux-mêmes talonnés par un peuple 17 fois plus petit qu’eux... nous, les Français !

Les hôteliers invoquent des raisons diverses et variées : les Français parce qu’ils se plaignent toujours autant, les Chinois parce qu’ils ne prêtent guère attention à leur « look », les Indiens parce qu’ils ont, selon eux, une autre idée de la propreté mais aussi, et c’est sans doute la principale raison, parce que l’ensemble de ces touristes dispose d’un budget serré pour voyager, ce qui leur interdit toute dépense futile.

Comme l’année dernière, les Français se classent donc dans le trio de tête des pires touristes au monde.

Les Américains, les plus râleurs

S’il est un luxe que les touristes s’octroient en vacances, c’est bien souvent de se plaindre… Jamais contents les Américains ? Toujours à redire les Allemands ? Des vrais râleurs les Français ? C’est ce qui semble émerger de cette étude internationale si l’on en croit les hôteliers sondés.

Pour le plaisir d’apporter son intense contribution à l’amélioration du système hôtelier ou simplement pour faire ce que l’on n’oserait faire dans notre propre maison, nous sommes habitués à faire part de nos remarques aux hôteliers qui nous accueillent à l’étranger.

Les lauriers reviennent aux Américains avec le résultat très honorable de 33 % des voix, puis aux Allemands et aux Français ex-æquo avec 12 %. Les plus sages, les moins capricieux et les plus tolérants à l’égard de leurs hôtes restent les pays asiatiques. Ainsi, les Japonais sont les plus faciles à vivre, suivis des Chinois.

Les Italiens, fashion victims

Exit les bermudas, tee-shirts promotionnels et autres casquettes à visière... Les Italiens sont bien au dessus de ça. Fidèles à leur réputation de « fashion victims » habitées du culte du bon goût et de l’élégance, pour lesquels le monde idéal serait fait de marques de luxe, de lunettes fumées et de chemises cintrées, nos éternels rivaux en matière d’habillement prouvent une fois de plus que le dressing code à l’italienne fait d’eux les touristes les mieux habillés au monde.

Portraits des touristes : les pires restent les Français !
Avec 26 % des voix contre à peine plus de la moitié (13%) pour les Français ex-æquo avec les Britanniques, rien n’est laissé au hasard … De la montre, à la coupe de cheveux savamment travaillée en passant par l’accessoire indispensable des "serial modeurs", la ceinture, le chic à l’italienne reste incontournable. Un rien clinquant, certes, mais les hôteliers du monde entier en raffolent.

Grande surprise cette année de ce classement des touristes les mieux habillés, les Anglais, so smart, arrivent en 2ème position au niveau mondial, devançant cette année les Français... Mieux encore, avec 18% des voix, ils trônent à la 1ère place aux yeux des hôteliers des Amériques. Seuls les hôteliers européens semblent snober nos amis Britanniques puisque non seulement ils ne figurent pas dans le TOP 5 des touristes les plus avenants, mais qui plus est, ils sont à la 2ème place des touristes les moins bien habillés.

Les moins branchés côté look restent sans surprise les Américains (29%), suivi des Chinois (5%) et des Russes (5%). Que ce soit au niveau mondial, en Europe ou en Amérique du Nord, la tenue vestimentaire des Américains en vacances laisse perplexe les hôteliers. Une tendance à la décontraction qui s’explique peut-être par le fait qu’ils pensent sans doute en priorité à leur confort personnel pour voyager dans les meilleures conditions plus qu’à l’image extérieure qu’ils véhiculent.

Les américains, avides de nouvelle cuisine

En 2008, les adeptes des nouvelles expériences culinaires sont américains. Avec 27 % des réponses au global, ce sont eux qui font le bonheur des restaurateurs tant leur appétit et leur envie de découvrir des sensations inédites sont insatiables. Couleur, aspect, odeur, présentation… Ils sont avides de tout et goûtent avec plaisir les plats locaux. Une curiosité qui prouve que ces épicuriens savent profiter un maximum de leurs vacances.

En 2ème position avec 13 % des votes, les Britanniques viennent tordre le cou aux idées reçues. Longtemps réputés pour leurs goûts si particuliers en matière de cuisine, ils se montrent souvent volontaires, enthousiastes et prêts à se laisser guider par des restaurateurs impatients de leur faire connaître les spécialités du pays.

Les Français ferment le Top 3 des touristes les plus intéressés par la cuisine locale avec 12 % des voix. Nos compatriotes seraient, cette année, plus sensibles aux cuisines exotiques ; tournés vers les autres, ils semblent prêts à en appréhender les coutumes et traditions culinaires.

A l’inverse, les Chinois (12%), les Indiens (7%), et les Japonais (7%) auraient plus de mal à s’accoutumer aux cuisines locales des pays visités. Ils sont d’ailleurs nombreux à disposer dans diverses régions du monde de menus spécialement créés à leur attention. Les différences culturelles restent donc fortement présentes dès qu’il s’agit des plaisirs de la table.

*Cette étude menée à l’international, par l’institut TNS Infratest du 18 au 27 mars 2008, porte sur les habitudes et les comportements des voyageurs en vacances. 4000 hôteliers ont été interrogé dans 6 pays (Allemagne, Grande Bretagne, France, Italie, Canada et Etats-Unis), auxquels 10 critères ont été soumis.

Le français à la loupe

Parce que le cas français vu par les hôteliers du monde entier regorge de surprises en tous genres, il était intéressant de réaliser un petit focus sur notre comportement de voyageur. Le Français est donc :

- N°1 des réfractaires aux langues étrangères : le Français en voyage reste persuadé que la langue de Molière est universelle et que c’est au pays d’accueil de s’adapter. Un péché d’orgueil qu’il serait grand temps de corriger si l’on veut continuer à entretenir des relations cordiales avec nos camarades européens. Avec 21% des votes, nous caracolons en tête de liste.

- N°2 des voyageurs les plus impolis avec 11 % des votes : fini le temps de la courtoisie à la Française ou de la galanterie de nos hommes, le Français manque sérieusement de politesse et sait faire preuve d’une absence de savoir-vivre dans certaines circonstances… Certes, nous gagnons une place de plus par rapport à l’année dernière et cédons ainsi la palme de l‘impolitesse à nos amis Américains.

- N°3 des touristes qui se tiennent le plus mal à l’étranger : notre comportement général est mal perçu par les hôteliers étrangers qui remettent en question nos règles de bienséance.

- N°3 des voyageurs les plus ouverts aux spécialités culinaires locales avec 12 % des votes derrière les Américains et les Britanniques.

- N°3 des touristes les moins populaires dans leur pays d’origine… Ne pourrions-nous pas être plus souples, plus conciliants, plus plaisants avec les hôteliers de l’Hexagone? Allons, faisons un petit effort pour reconquérir le cœur de nos hôtes !

- N°3 des « jamais contents ». Il est en effet grand temps de cesser de se plaindre. Les hôteliers européens ne souffrent plus nos gémissements intempestifs. Montrons que nous sommes un peuple chaleureux, agréable et que notre nature festive et conviviale s’exporte au-delà de nos frontières. Avec 12% des votes, nous occupons la 3ème place du Top 5 des voyageurs les plus râleurs derrière les Américains et les Allemands.

- N°4 des touristes les plus discrets : bonne nouvelle, nous sommes remontés dans le Top 5 en Europe directement à la 4ème place avec 5 % des voix. Une forte amélioration vs 2007 où l’on nous taxait d’être bruyants, criards et fatigants.

Les perles du classement et autres casseroles

Selon les hôteliers Français et Italiens, ce sont les Russes qui se comportent le plus mal en vacances. Réputés pour lâcher facilement quelques billets pour faire de leur séjour une vraie fête, ils en oublient que leur générosité ne leur permet pas toutes les folies.

Les Américains seraient les touristes à éviter si l’on en croit l’ensemble des hôteliers de l’Amérique du Nord (Etats-Unis et Canada) tant leur comportement laisserait à désirer. D’après les hôteliers toujours, les Américains se comporteraient mieux quand ils voyagent en Europe que dans le reste du monde.

Les Canadiens seraient les touristes les plus populaires dans leur propre pays. « Jouant à domicile », ils en respectent les règles et se montrent très agréables à vivre. A l’inverse, les Espagnols seraient les moins populaires sur leur propre terre.

D’un point de vue de leur capacité à laisser les lieux propres, il semble que les Allemands soient imbattables. Quelle que soit la partie du monde où ils voyagent, ils sont reconnus pour leur propreté. Un exemple à suivre pour l’ensemble de leurs partenaires européens.

Dans la catégorie « touristes généreux », honte aux Européens… Aucun n’apparaît dans le classement international. Pire encore, les Français, les Allemands et enfin les Britanniques sont réputés pour être dans l’ordre les touristes les plus « radins ». Ainsi, les Français et les Allemands, champions des congés, doivent se montrer fins gestionnaires.

En bons vacanciers économes et réfléchis, ils ne se laissent pas aller aux dépenses inutiles. Il en va de même pour les traditionnels « tips », autrement dit pourboires, pour lesquels ils peuvent se montrer parfois grippe-sous.

Les Allemands seraient les plus à l’aise avec la langue de Shakespeare, notamment aux Etats-Unis et au Canada où l’on apprécie vivement leur capacité d’adaptation. Enfin, dernier élément qui prête à sourire : selon les hôteliers italiens, les Français seraient les moins polis, juste derrière les Russes. Un prêté pour un rendu, les hôteliers Français rendent la pareille aux touristes italiens en leur donnant le titre « des plus impolis » de leur classement.

Les perles du classement et autres casseroles

Selon les hôteliers Français et Italiens, ce sont les Russes qui se comportent le plus mal en vacances. Réputés pour lâcher facilement quelques billets pour faire de leur séjour une vraie fête, ils en oublient que leur générosité ne leur permet pas toutes les folies.

Les Américains seraient les touristes à éviter si l’on en croit l’ensemble des hôteliers de l’Amérique du Nord (Etats-Unis et Canada) tant leur comportement laisserait à désirer. D’après les hôteliers toujours, les Américains se comporteraient mieux quand ils voyagent en Europe que dans le reste du monde.

Les Canadiens seraient les touristes les plus populaires dans leur propre pays. « Jouant à domicile », ils en respectent les règles et se montrent très agréables à vivre. A l’inverse, les Espagnols seraient les moins populaires sur leur propre terre.

D’un point de vue de leur capacité à laisser les lieux propres, il semble que les Allemands soient imbattables. Quelle que soit la partie du monde où ils voyagent, ils sont reconnus pour leur propreté. Un exemple à suivre pour l’ensemble de leurs partenaires européens.

Dans la catégorie « touristes généreux », honte aux Européens… Aucun n’apparaît dans le classement international. Pire encore, les Français, les Allemands et enfin les Britanniques sont réputés pour être dans l’ordre les touristes les plus « radins ». Ainsi, les Français et les Allemands, champions des congés, doivent se montrer fins gestionnaires.

En bons vacanciers économes et réfléchis, ils ne se laissent pas aller aux dépenses inutiles. Il en va de même pour les traditionnels « tips », autrement dit pourboires, pour lesquels ils peuvent se montrer parfois grippe-sous.

Les Allemands seraient les plus à l’aise avec la langue de Shakespeare, notamment aux Etats-Unis et au Canada où l’on apprécie vivement leur capacité d’adaptation. Enfin, dernier élément qui prête à sourire : selon les hôteliers italiens, les Français seraient les moins polis, juste derrière les Russes. Un prêté pour un rendu, les hôteliers Français rendent la pareille aux touristes italiens en leur donnant le titre « des plus impolis » de leur classement.

Lu 8078 fois

Notez


1.Posté par Daniel le 05/06/2008 11:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'échantillon est assez large pour avoir une bonne tendance. Finalement les Français ne sont pas les pires. Chez nous les belges sont les meilleurs clients ;-)

2.Posté par sautreuil claude le 08/06/2008 11:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour à vous et merci de cet article de presse très intéressant.
Sans aucune prétention, il me fait juste plaisir de vous livrer une réflexion très personnelle, à propos de français (bien évidemment pas 100 %) à l'étranger et particulièrement dans les pays dits "sous-développés" ou "tiers-mondistes" : j'ai eu à souffrir, depuis que je voyage, donc depuis une quarantaine d'années environ, de leur comportement trop souvent "arriviste, parvenu, voire méprisant, ou en tout cas pseudo-colonialiste, incorrect, brutal, inculte, irrespectueux, suffisant, hautain, faussement ouvert, pusillanime, vaindicatif, opportuniste, sournois, cupide, indifférent, grossier, lourd, prétentieux, vaniteux."....................etc etc etc etc , que ce soit sur place, mais aussi de retour en métropole, dans leur manière de conter leurs "exploits d'ailleurs" chez "ces gens", affublés alors de tout l'exotisme colonialiste de rigueur pour paraître le meilleur Schweitzer du jour, bien calés dans leur chaise autour d'une bonne tablée de bons français qui rêvent mais n'osent pas aller là-bas et admirent l'animateur-aventurier de circonstance (et de pacotille), la bouche pleine et de retour des antipodes....
Pas étonnant que nous soyons perçus comme ça, et même par les Européens, et même pas nos propres professionnels du tourisme.
Bien regrettable, eu égard à nos ex reluisants blasons et à la richesse de notre culture, de nos traditions, et du charme qu'opère (qu'opérait) notre Terre de France, par ceux-ci et tant de cela-s-, bien bafouée, hélas, trois fois hélas.
Les français ne sont pas les pires, je ne sais, heureusement en tout cas que nous ne sommes pas les seuls, parce qu'alors, ce ne serait plus seulement une catastrophe, mais bel et bien l'insulte, l'offense de trop faite à nos Hôtes, rejoignant ainsi toutes celles que l'Histoire recèle, de tous poils et origines.....
Merci à vous tous et continuons de vivre curieux, ouverts, généreux de coeur , en essayant d'être aussi compatissants et nobles d'esprit.


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:15 Selectour : le congrès s'ouvre ce lundi à Québec


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com