TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Quand on a rien à dire, mieux vaut la fermer !

l'édito de Dominique GOBERT


Rédigé par Dominique Gobert le Dimanche 3 Février 2013

On attendait une ministre pour ces Rencontres du Snav. Une vraie. Surtout, lorsque l’on a un patron chef de guerre, fallait aussi montrer qui est le chef du tourisme. Sylvia est venue à Ténérife...



Je n’ai rien entendu de nouveau, si ce n’est que le Ministère était très conscient des difficultés de la profession et qu’elle était « à vos côtés ». Ben, c’est bien, les gars, soyez rassurés !
Je n’ai rien entendu de nouveau, si ce n’est que le Ministère était très conscient des difficultés de la profession et qu’elle était « à vos côtés ». Ben, c’est bien, les gars, soyez rassurés !
Eh bien, alors que Fred Zadig s’était contenté d’envoyer une vidéo tout à fait improbable lors du Congrès Snav de l’année dernière, notre mignonne Bécassine a fait l’effort de se déplacer (une faute de frappe m'avait fait inscrire délacer… stupide).

Faut dire aussi qu’un avion privé (*) facilite les choses.

Dommage, notre mignonnette ministre n’aura pas pu tester et apprécier le nouvel avion tout juste sorti de Toulouse que Corsair International avait mis en place pour l’occasion.

Mais finalement, Sylvia avait-elle besoin de se déplacer ?

Si c’est pour prendre un peu de soleil et apprécier un petit moment « à la mer », d’accord. Avec ses gardes du corps…

Parce que, si je résume bien son discours (et faudrait quand même que les conseillers s’intéressent un peu plus à l’actualité, si vous avez besoin de conseils, on peut négocier), eh bien, il n’y a rien...

J’ai enregistré pour être sûr. C’était pas la peine, en préambule, de ressortir les stats d’Atout France. On les a mensuellement… pour finalement, nous énoncer que "la clientèle des TO et des agences était stable".

En gros, déficiente selon les pros, stable selon la police ! La salle a commencé à se vider.

Je n’ai rien entendu de nouveau, si ce n’est que le Ministère était très conscient des difficultés de la profession et qu’elle était « à vos côtés ». Ben, c’est bien, les gars, soyez rassurés !

« Vous êtes des acteurs stratégiques », les amis. C'est Georges Colson (d'ailleurs Colson, ça se prononce Colson et pas Colssonne, que diantre). Bonne chance !

Allez, je rigole trop en écrivant cet édito (en avion de mon ami Pascal de Izaguirre, chef de guerre lui aussi, et mes voisins me prennent pour un demeuré !) qui va me valoir, une fois de plus l’ire de la gardienne féroce de la com' de Sylvia.

Pas grave, mais juste un conseil amical, chère Ministre à plein temps du Tourisme que nous avons : au lieu de dépenser, au frais du contribuable, des fortunes en avion privé, (mais il est vrai que le soleil de Ténérife était tentant), investissez dans un "coach" (en plus, c'est super tendance) qui vous apprendra à lire les discours écrits par des collaborateurs au talent improbable devant un auditoire avide de reconnaissance.

Savoir lire, c’est bien, encore faut-il lire naturellement. Et puis, pour les rédacteurs des discours : tenez-vous au courant de la situation et arrêtez de mal citer Baudelaire. On connaît depuis longtemps et c’est toujours ce qui ressort lorsque un ministre n’a rien à dire sur le tourisme.

Mais, chère Sylvia, vous vous êtes trompée en citant l’écrivain : Charles, le Poète Maudit, a écrit "L'Invitation au Voyage", pas "Voyage" comme vous nous l'avez dit (ou alors c’est une œuvre secrète et inédite, mais nous avons aussi connu Zadig et Voltaire) !

Ah, et pour rassurer tout le monde, nous avons quand même, malgré la censure des conseillers, réussi à échanger trois mots… Du style « il fait froid dans cette salle… ». Mais vous sentez bon, Madame la Ministre à plein temps du Tourisme que nous avons…

Oh, si, j’allais sûrement oublier le plus important : je suis particulièrement heureux de féliciter chaleureusement ma consœur (et néanmoins amie), Céline Perronet, qui vient d’être promue Rédac Chef Adjointe de l’Echo Touristique…

La concurrence va être plus rude entre nous, mais toujours amicale !

(*) L'affrètement de l'avion du GLAM qui a fait le déplacement est évalué à environ 100 000 euros


PS : une info ? domgobert@sfr.fr

Lu 3507 fois

Notez


1.Posté par Da luz Fabien le 04/02/2013 16:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
100 000 € pour un déplacement en avion un scandale!
Surtout quand on voit l'engagement de l'état dans le tourisme et le discours de Mme la ministre…
Au lieu de nous rebattre les oreilles avec Florange et Renault.
Aucun politique n'à encore compris que le tourisme doit être une priorité nationale et qu'il du boulot pour tout le monde y compris les ex Florange et Renault...
D'autant plus que ce budget aurait pu être bien mieux utilisé dans le tourisme.
Par exemple une campagne de communication à destination du public sur les avantages de passer par une agence de voyages

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com