TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e
Loading






Quel est le cadre juridique des réseaux sociaux ?

Extrait du livre d'Hervé Bloch


Rédigé par Hervé Bloch le Vendredi 21 Mars 2014

Dans l’écosystème Internet, le webmarketing est devenu un art à part entière. En maîtriser les leviers permet aux cybermarchands de booster leurs ventes de manière significative. Les professionnels du tourisme en ligne ont donc tout intérêt à en apprendre les grands principes, les tendances et les techniques. C’est ce que leur propose le nouvel ouvrage d’Hervé Bloch, Tout savoir sur … l’Acquisition et la Fidélisation online, dont TourMaG, en partenariat avec i-tourisme, vous livre les premiers chapitres en exclusivité. Vous apprendrez quels sont les piliers d’une stratégie webmarketing, comment apprivoiser les valeurs montantes du secteur, pour finir avec un panorama du cadre juridique du marketing sur Internet.

Aujourd’hui, cet extrait du chapitre 37 revient sur le cadre juridique du webmarketing : zoom sur les réseaux sociaux.



TourMaG, en partenariat avec i-tourisme, vous livre les premiers chapitres en exclusivité du nouvel ouvrage d’Hervé Bloch, « Tout savoir sur … l’Acquisition et la Fidélisation online ».
TourMaG, en partenariat avec i-tourisme, vous livre les premiers chapitres en exclusivité du nouvel ouvrage d’Hervé Bloch, « Tout savoir sur … l’Acquisition et la Fidélisation online ».
Cette expression recouvre les différentes activités intégrant technologie, interaction sociale et création de contenus.

Les médias sociaux, permettent à des personnes ou groupes de personnes collaborant de créer, d’organiser, de modifier, de diffuser des contenus dans un esprit de partage en ligne.

Les médias sociaux dépendent des interactions entre les personnes, les services et d’un système de plateforme fonctionnant comme support d'interaction.

L’écosystème des médiaux sociaux repose sur plusieurs entités :

a. L’opérateur technique,
b. L’individu ou le groupe d’individus
c. Une ou des entreprises « tiers ».

L’approche juridique des médias sociaux

L’entité, opérateur technique qui met le service à disposition, stocke des données et contenus qui lui sont confiés.

Parce qu’il détient les données personnelles qui lui sont confiées, il se doit de respecter les obligations de la loi Informatique et Libertés.

Ainsi, « la politique d’utilisation des données » va expliciter en toute transparence la circulation de ces dernières.

Dans l’exemple de Facebook, l’information apparaît dès la première étape par l’exposé des conditions d’utilisation ou de la politique d’utilisation des données.

On comprend cependant que s’il y a obligation à accepter ces conditions, il n’y a pas obligation à en prendre connaissance.

Ainsi, la personne physique ou morale, qui crée un compte utilisateur, un profil, pourra configurer des paramètres de confidentialité adaptés à l’usage qu’elle souhaite faire de ses données et contenus, elle pourra également choisir la configuration par défaut.

La difficulté réside dans l’absence de pratique et d’expérience sur les conséquences de trop de partage ou trop de diffusion et de la difficulté ensuite à arrêter un contenu qui, libre, se repend sur la toile en devenant brutalement insaisissable pour son propriétaire.

L’entreprise « tiers » qui peut être régie, éditeur ou annonceur qui va souhaiter profiter de toutes ces données stockées par l’opérateur technique pour constituer des cibles pertinentes et adresser des communications sera soumis aux obligations définies par les lois Informatique et Libertés et LCEN.

Quelles réglementations ?

Dans la mesure où la personne utilisatrice de la plateforme de partage de contenu a accès à une information sans ambiguïté et qu’elle peut si elle le désire, à tout moment exercer ses droits :

• Le fait d’afficher des contenus commerciaux sur les pages personnelles mises à disposition par un tiers ne peut être opposable.

• Le fait d’afficher des contenus commerciaux ciblés sur les pages personnelles mises à disposition par un tiers n’est pas opposable si les données permettant d’opérer le ciblage ne circulent pas.

• Le fait d’adresser des sollicitations commerciales à des individus dont les données ont été collectées par tiers sera soumis aux règles de la loi I&L et de la LCEN.

Le partage des données, le cas « FacebookConnect »

La loi Informatique et Libertés est claire : il ne peut y avoir partage des données à caractère personnel sans consentement de l’internaute et moyen de s’y opposer.

Plus les données d’un compte sont précises, informées et mises à jour, plus les publicités adressées aux internautes sous forme de liens seront potentiellement efficaces et donc mieux monétisables.

L’internaute circulant d’un site à l’autre est incité, pour plus de facilité, à cliquer sur le bouton Facebook connect, mais pour quel effet ?

FacebookConnect permet de s’identifier sur un site tiers (proposant cette fonctionnalité) avec son compte Facebook.

Une fois identifié par FacebookConnect, une grande circulation de données va s’opérer automatiquement : le clic vaut consentement.

Cette facilité permet au visiteur de s’affranchir de son identifiant et de son mot de passe, raccourcissant le temps de connexion au site visité et sans autre login.

L’internaute est directement reconnu, en échange de quoi le site visité va immédiatement disposer d’un grand nombre d’informations personnelles qui lui aurait été certainement difficile d’obtenir directement (statut marital, éducation, pays-ville de résidence, activités, loisirs, préférés, intérêts, opinions en tout genre, musique préférés, fréquentation du site, photos, vidéos…).

La personne est informée du processus dans la mesure où cette information est accessible et transparente. Aussi, les obligations légales sont-elles respectées.

Lu 4043 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Ombeline POIRON
publicite@i-tourisme.fr
+33 1 85 74 23 33








Dernière heure











Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com