TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Recommandations du Quai d'Orsay


Rédigé par La rédaction - redaction@tourmag.com le Lundi 17 Janvier 2005

Le ministère des affaires étarngères fait le point sur la situation au Zimbabwe, au Liban, à Oman, en Thaïlande et en Inde.



ZIMBABWE
70 cas de contamination d'êtres humains par le bacille du charbon ont été recensés dans la province de Masvingo (districts de Gutu et Chivi). Le district de Chivi est le plus touché. L'épidémie qui frappe de nombreux bovins pourrait s'étendre en raison du manque de vaccins.

Le ministre de la santé invite les habitants à prendre des précautions lors de l'achat de viande bovine et rappelle que l'ingestion de viande contaminée peut être mortelle pour l'être humain. Il recommande de ne pas acheter de viande en dehors des lieux d'approvisionnement qui font l'objet de contrôles réguliers des services sanitaires locaux.
www.france.diplomatie.fr
Source Ministère des affaires étrangères - 14/01/05

LIBAN
Les risques d'attentats et la situation générale du Proche Orient doivent inciter les occidentaux à la plus grande prudence dans les lieux publics et sur les sites touristiques. Il est recommandé d'éviter les attroupements et de se tenir informé des développements de la situation régionale et de consulter régulièrement ce site.
www.france.diplomatie.fr
Source Ministère des affaires étrangères - 14/01/05

OMAN

L'aggravation de la menace terroriste dans la région doit inciter les voyageurs et la communauté française résidant en Oman à un surcroit de prudence et de vigilance. Il est en particulier recommandé d'adopter une attitude systématique de réserve et de discrétion et d'éviter dans la mesure du possible les lieux de rassemblement.
www.france.diplomatie.fr
Source Ministère des affaires étrangères - 14/01/05

THAILANDE

Raz-de-Marée :

Le raz-de-marée du 26 décembre a causé d'importantes destructions le long de la côte sud-ouest de la Thaïlande (provinces de Phuket, Krabi, Phang Nga, Trang, Satun et Ranong). Cependant, la situation est très contrastée : l' île de Phi Phi et le site de Khao Lak ont été ravagés.

Au contraire, sur l'île de Phuket, les dégâts ont été très localisés et limités à certaines plages. La vie quotidienne et les activités ordinaires se poursuivent de façon normale dans la plus grande partie de l'île. De nombreux hôtels, restaurants, centres de plongée, …etc fonctionnent comme à l'ordinaire. La situation est identique à Krabi.

Les risques d'apparition de maladies infectieuses sont désormais écartés. Il est donc tout à fait possible de se rendre dans la zone.

L'accès aux sites les plus durement touchés (Phi Phi, Khao lak) n'est pas prohibé mais il est en revanche interdit de se rendre dans les ruines pour y effectuer des recherches.

Grippes aviaires :
L'Organisation Mondiale de la Santé confirme un nouveau cas de décès dû à la grippe aviaire portant à 12 le nombre de personnes décédées.
www.france.diplomatie.fr
Source Ministère des affaires étrangères - 14/01/05
INDE

Raz-de-marée :
A la suite d'une série de raz-de-marée, consécutive au séisme qui s'est produit dimanche 26 décembre en Indonésie, la situation du pays tend à se normaliser sur les zones les plus touchées situées en bord de mer dans les régions : Tamil Nadu , le territoire de Pondichéry, l'Andra Pradesh, le Kerala et les îles Nicobar et Andaman.

Les deux capitales Madras/Chennai et Pondichery ainsi que les sites touristiques ne connaissent pas de difficultés d'approvisionnement en eau potable et denrées alimentaires.
Dans les zones de Karikal, Cuddalore, Nagappatinam et plus au sud vers Kanyakumari, les déplacements demeurent formellement déconseillés sur les côtes.
Les infrastructures locales fonctionnent correctement: aéroports, gare, bus, routes, autoroutes, administrations, énergie,, eau, santé,...

Dans les suites de catastrophes naturelles telles que le tsunami,
- la destruction des réseaux d'eau potable et des systèmes de traitement des eaux usées,
- la désorganisation du système de distribution et de conservation des denrées alimentaires,
- la présence d'eau stagnante et de débris divers qui attire les rongeurs et d'autres animaux ou insectes susceptibles d'être les vecteurs de diverses maladies,
- la désorganisation du système sanitaire,
peuvent être favorables à la survenue de maladies à transmission oro-fécale comme aux maladies transmises par différents vecteurs (moustiques, rongeurs...) du type diarrhée (dysenterie, choléra...), fièvre typhoïde, hépatite A, leptospirose, paludisme, ...
Il est conseillé d'effectuer les vaccinations habituelles.
A ce jour, aucune épidémie n'a été notifiée par l'OMS dans les zones concernées.

Pour en savoir plus :
Site du ministère des solidarité, de la santé et de la famille : http://www.sante.gouv.fr
Site de l'Institut de veille sanitaire (BEH 26-27/2004, Recommandations sanitaires aux voyageurs 2004) : http://www.invs.sante.fr
Site de l'Organisation mondiale de la santé : http://www.who.int
Site des Nations Unies : http://www.un.org

www.france.diplomatie.fr
Source Ministère des affaires étrangères - 14/01/05

Lu 2536 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:43 Selectour : retrouvez l'album photos du Congrès...


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com