TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





Régis Bulot : l'ancien patron de Relais & Châteaux placé en détention provisoire

la chaîne évalue son préjudice à 530 000 euros


Rédigé par La Rédaction le Lundi 21 Novembre 2011

Ancien président de l’enseigne nationale Relais & Châteaux, Régis Bulot a été mis en examen en fin de semaine dernière pour "escroquerie en bande organisée et placé en détention provisoire" par le Doyen des juges à Strasbourg, rapporte le quotidien les "Dernière Nouvelles d'Alsace". Une vieille affaire dont les retombées pourraient éclabousser à terme d'autres professionnels du secteur.



Relais & Châteaux évalue son préjudice à 530 000 euros. L'Association lui reproche également d'avoir souscrit une assurance-vie de 1,6 million d'euros à son profit, gonflé ses propres indemnités de licenciement de près de 300 000 euros./photo dr
Relais & Châteaux évalue son préjudice à 530 000 euros. L'Association lui reproche également d'avoir souscrit une assurance-vie de 1,6 million d'euros à son profit, gonflé ses propres indemnités de licenciement de près de 300 000 euros./photo dr
Régis Bulot, né le 23 juillet 1947 à Etaples-Sur-Mer (Pas de Calais), a un CV grand comme le bras.

Ancien membre du Conseil Economique et Social, il a présidé les Relais & Châteaux durant 18 ans avant de fonder et diriger le groupement hôtelier des Auberges & Bistrots de France.

Directeur de plusieurs hôtels de prestige de 1980 à 1987 il crée l'année suivante le Moulin de l’Abbaye, 4* et 1* Michelin et membre des Relais & Châteaux à Brantôme-en-Périgord.

Mais c'est pendant la période de 1987 à 2005 où il exercera la fonction de président international des Relais & Châteaux durant 4 mandats consécutifs, que ses ennuis (et surtout ceux de l'Association) commencent.

Dans une enquête publiée en février dernier, Le Point révèle que "L'escroquerie sur laquelle travaillent les gendarmes de Strasbourg concerne l'impression du guide annuel de Relais & Châteaux (entre 600 et 700 pages imprimé à 800 000 exemplaires). ­

Relais & Châteaux évalue son préjudice à 530 000 euros

Entre 2002 et 2008, ce catalogue, imprimé sur papier glacé, a fait l'objet de surfacturations ahurissantes, de commissions occultes et de versements d'enveloppes en liquide au sein de toute la chaîne de fabrication (achat de papier, imprimeurs, etc.)."

Le conseil d'administration de ­Relais & Châteaux s'est constitué partie civile et a constaté après un audit que les coûts de fabrication étaient 40 % plus élevés que la normale...

Le préjudice est évalué entre 300 000 et 400 000 euros par an. Mais qui en ont été les bénéficiaires ?

Il semblerait que le juge d'instruction qui vient de mettre en examen Régis Bulot en fin de semaine dernière pour "escroquerie en bande organisée et placé en détention provisoire", ait sa petite idée sur la question.

Relais & Châteaux évalue son préjudice à 530 000 euros. L'Association lui reproche également d'avoir souscrit une assurance-vie de 1,6 million d'euros à son profit, gonflé ses propres indemnités de licenciement de près de 300 000 euros.

A noter aussi que la nouvelle direction a aussi découvert dans les archives "plusieurs dossiers contentieux sur lesquels elle souhaite des éclaircissements..."

On en est encore qu'au début de la procédure mais, d'ores et déjà, certains professionnels estiment que le terme "bande organisée" concerne, bien évidemment, d'autres complices.

Des complices à chercher parmi les nombreux sous traitants de la chaîne et impliqués, à un titre ou un autre, dans la conception et/ou la fabrication du célèbre guide.

MINI BIO

En 2006, après avoir quitté la présidence de Relais & Châteaux, Régis Bulot devient conseiller du WTTC (World Travel and Tourism Council), président de la section de l’économie touristique au Conseil National du Tourisme et membre du Comité de Pilotage de France-Investissement.

Doctor Honoris Causa de la Johnson & Wales University (États-Unis), Chevalier des Palmes Académiques, Officier de la Légion d’Honneur, Ancien Conseiller du Commerce extérieur de la France et Ancien Administrateur du GIE La Maison de la France, il a présidé la section de l'économie touristique, au Conseil National du tourisme et été aussi Administrateur de l’APST.


(source Wikipedia)

Lu 12949 fois

Notez


1.Posté par SANBLAGUE le 21/11/2011 09:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bah, dans un métier où certains se nourrissent perso de rétro-commissions en cash, c'est à peine surprenant....

2.Posté par Friedman Dominique le 21/11/2011 09:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quelle situation pour un homme si entreprenant et créatif ! Que cela donne à reflechir pour tous les abus d'élus passés et présents, politiques, syndicaux et associatifs.

3.Posté par Anonyme, désolé, pas le choix. le 21/11/2011 22:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Entrepreneur et créatif?
Arrogant, méprisant les autres, imbu de lui meme, bref un etre peu intéressant.
Et les autres, ils vont en taule quand, eux?

4.Posté par ANONYME le 04/12/2011 08:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
De toujours la chaine de l'imprimerie a toujours été obligé de "financer" pour pouvoir obtenir ou conserver des marchés. A la place du juge au lieu de "garder au frais" ces lampistes intermédiaires complices mais victimes je m'intéresserai aux politiquesqui ne doivent pas être trés loin. Et puis après, comme d'habitude, tout se déconflera!!!

5.Posté par Le canard malicieux le 11/12/2011 14:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chaque fois que quelqu'un réussit dans ce pays, on lui crie "haro sur le baudet" !
La France sans le tourisme, que resterait-il, maintenant qu'on fabrique tout en Chine ?
Certes, il y a encore les putes du Bois de Boulogne ..., il parait même qu'elles seraient imposées par l'Etat.
Quelle chance, elles nous rapportent de l'argent mais pourvu qu'elles soient françaises ...
Au moins il y a ça, messieurs les détracteurs et pour ceux qui auraient bossé moins de 18 ans !
Le Canard Malicieux

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 12 Décembre 2017 - 12:19 L’InterContinental® Perth City ouvre ses portes


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com