Loading


Restructuration : Air France... rien ne se crée, tout se Transform 2015 !


Alexandre de Juniac va présenter ce jeudi au Comité central d’entreprise, la première mouture d’une restructuration de l’entreprise. Outre un plan de départs volontaires conséquent, il mettra l’accent sur une réorganisation et une scission de l’entreprise en deux entités.



Après des années de fuite en avant et de faux fuyants, la crise du transport aérien va présenter la douloureuse à la compagnie tricolore et à ses représentants syndicaux./photo JDL
Après des années de fuite en avant et de faux fuyants, la crise du transport aérien va présenter la douloureuse à la compagnie tricolore et à ses représentants syndicaux./photo JDL
Ce jeudi 24 mai marquera sans doute une étape importante dans la vie de l’entreprise.

Après des années de fuite en avant et de faux fuyants, la crise du transport aérien va présenter la douloureuse à la compagnie tricolore et à ses représentants syndicaux.

La potion risque d’être amère. Et pourtant il va bien falloir boire le calice jusqu’à la lie, sous peine d’être débarqué à terme du peloton des transporteurs européens.

Disons-le tout net : Air France est une grande malade qui s’ignore (?).

Elle vit depuis des années au dessus de ses moyens, un peu comme un aristocrate ruiné ne fréquentant que des palaces pour donner le change.

Avec, bien entendu, toute la morgue et l’arrogance qui sied à un tel personnage...

Cette morgue qui l’a empêché de voir et d’évaluer le danger des compagnies low cost qui aujourd’hui lui tondent la laine sur le cockpit.

La politique de l’autruche plutôt que celle de la riposte

Restructuration : Air France... rien ne se crée, tout se Transform 2015 !
Un danger qu’elle s’est refusé obstinément à prendre en compte, préférant la politique de l’autruche à celle de la riposte.

Le prix du carburant a bon dos. Il a toujours joué le rôle de bouc émissaire. Comme si les autres compagnies n’avaient pas les mêmes contraintes !

Depuis une décennie, force est de constater qu’Air France a raté quelques rendez-vous cruciaux. L’alliance avec KLM n’a été qu’un emplâtre sur une aile de bois qui a permis de masquer temporairement les lacunes de son business model.

Mais aujourd’hui il y a le feu... Après avoir contesté mordicus la validité et la pérennité du modèle low cost, Air France va devoir se résoudre, de gré ou de force, à créer cette compagnie dont elle n’a jamais voulu.

Et pour échapper à la concurrence effrénée de ses concurrents qui l’asphyxient, on va faire renaître, tel un phénix de ses cendres, l’”Air Inter” du 21e siècle. Génial, non ?

Bref, rien ne se crée... tout se Tranform 2015 (*) !

(*) Transform 2015 est le nom du plan de restructuration de la compagnie



Rédigé par Jean da LUZ le Mercredi 23 Mai 2012
Lu 4981 fois
Notez



1.Posté par Jean le 24/05/2012 07:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour à tous,

En fait AF cherche à se séparer des feeders n'est-ce pas?
S'il n'y a pas de repreneur..........
Plus inquiétant encore, la montée en puissance de Transavia pour les vols loisir.
Celà signifie purement et simplement la fin du moyen courrier pour toutes les autres compagnies loisir FRANCAISES et une simple concurrence fictive des Easy ou autres RYR puisque nos coûts sociaux ne nous permettent pas de les concurrencer d'une part et d'autre part puisqu'ils ont atteint une taille ou chaque commande massive d'avion leur permet de dégager un énorme montant de cash (c'est d'ailleurs presque leur seule vocation, faire voler des avions, peut importe où et comment à la limite).
AF ferait mieux de les afrêter et laisser tomber le court-courrier.
Je pense même qu'ils ne verraient pas d'objection à employer du personnel sous-contrat AF travailler sur les lignes qu'ils exploitent en France.
Voilà comment AF peut s'en sortir et non en persistant dans l'orgueil......
Enfin, concernant le pôle loisir long courrier, AF pourrait très bien s'associer à des compagnies comme XL afin de se positionner sur des destinations spécifiques ou d'ouverture de ligne en respectant une charte d'éthique vis à vis des clients (TO, agences ou particuliers) et en partageant la marge de manière équitable ou en favorisant les meilleurs clients en terme de revenus.
La politique de la terre brûlée a atteint ses limites et il est grand temps de resemer....

2.Posté par Flo le 24/05/2012 10:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si effectivement des erreurs stratégiques ont été commises, j'ai vraiment du mal à comprendre les propos condescendants, ironiques et à la limite insultants que vous utilisez.


3.Posté par Flo le 24/05/2012 17:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Avec, bien entendu, toute la morgue et l’arrogance qui sied à un tel personnage... "

Une fois de plus vous ne pouvez pas vous empêcher de taper sur la compagnie.

Oui les difficultés financières sont là, oui la productivité est en passe d'être améliorée, oui il faudra sans doute passer par des moments difficiles.

Pouvez vous m'expliquer ce qui vaut à Air France cet acharnement systématique ?

Ya forcément un truc...

4.Posté par DANIEL le 24/05/2012 21:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonsoir...

réponse à Flo ....un indice...AF doit refuser la multiude de GP, demandés par Jean !!!! (lol)

Mais tt a fait ok avec toi Flo, j' avais déjà remarqué l'acharnement de Jean sur AF, est une stratégie journalistique... peut être, dans ces moments là, moi je pense toujours au personnel...et croyez moi pour le vivre au quotidien, il y a une très grande majorité du personnel qui oeuvre avec un esprit maison, très sérieusement et avec beaucoup de courage.
N oublions pas qu une compagnie aérienne, c est 2 mondes....Navigants et Sols !!!

bonne soirée

5.Posté par Jean BEVERAGGI le 25/05/2012 01:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A Flo, à Daniel et à tous les salariés d'AF,
J'ai la prétention de connaître un peu le secteur aérien et le plaisir de travailler plusieurs fois par an pour Jean Da Luz et les sites de son groupe. Vieux -à tous les sens du terme- journaliste de la presse écrite, je peux vous assurer de deux choses: la premiére, c'est qu'aucune directive éditoriale particuliére ne m'a jamais été donnée lors de tests ou compte-rendus pour que "j'instruise à charge"...La seconde, c'est que bien au contraire Jean Da Luz aurait tendance à calmer les ardeurs de ses collaborateurs lorsque ceux ci rendent compte de dysfonctionnements notables chez Air France. Chez TourMag on s'embarrasse de considérations professionnelles à un niveau de déontologie que je n'ai jamais rencontré durant trois dizaines d'années dans la PQR (Presse Quotidienne Régionale)
Pour être tout à fait complet, sachez que je ne suis pas salarié en contrat mais simple pigiste occasionnel et que je ne suis pas là pour cirer les pompes du boss. Mais même en déplacement à l'étranger, lorsque je lis des c........ comme ci-dessus, je ne peux m'empêcher de réagir;
Jean Beveraggi

6.Posté par Gilles de Saint-Gilles le 25/05/2012 11:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ah ces commissions ! Décidément, leur suppression a bien du mal a passer, même sept ans après...

7.Posté par Flo le 25/05/2012 11:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Jean BEVERAGGI... et les autres.

Et pourtant quad je lis sur ce site que les salariés Air France sont tous BLANCS et ne représentent pas la mixité, je me dis que les auteurs feraient bien de re-prendre un vol AF à 50 euros TTC pour se rendre compte que nous avons des blacks, des beurs, et même des asiatiques à bord...

Dans un test Paris/new York, la collaboratrice de Tourmag s'insurge contre un post acheminement CDG/MPL à... 300 euros, alors qu'on le trouve en fait à 92 euros TTC en aller simple. Mais cela aussi cela doit être de la parano de ma part...

L'annonce de fermetures des lignes au départ de la base de Marseille ne s'accompagne pas de l'information qui aurait complété l'article, à savoir l'ouverture d'autres routes afin de redéployer les moyens (TLV...). Un oubli sans doute.

Dans mon commentaire, il ne me semble pas avoir remis en cause Jean BEVERAGGI, je ne vois pas pourquoi vous prenez ce que je dis pour vous... mais comme disait ma grand mère, "quand on se sent morveux, on se mouche..."
Sans rancune...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.






Club AGV Premium










eBook


CHRONIQUES EXPERTS
Aérien   La life de Léa   Chronique David Sprecher
Emmanuelle llop   Christian Orofino   Sicsic
Rosales   MYL Sabords   Weill
Baux   Hardin   Michel Messager

EXPERTISE METIER
Annuaire Formations
Boostez vos ventes
Fiches Métier
RH Stories





Contact   Publicité   La Presse en parle   Plan du site

Le groupe TourMaG.com publie également TourMaGazine.fr, 1er quotidien du voyage et des loisirs; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyage et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.