TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Rupture AS Voyages/Th. Cook : dossiers litiges avec 20% des clients en 2009

« Ce jugement permet d’éclaircir la situation... »


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Lundi 1 Février 2010

La demande de poursuite provisoire des contrats Jet tours avec AS Voyages a été rejetée hier après-midi par le juge des référés du tribunal de commerce de Paris. Le réseau ne vend donc plus les produits Jet tours. « Je suis soulagé que cela se termine comme cela, et même je l‘espérai ! », s’exclame Patrick Abisset, co-président de la commission Tourisme du réseau AS Voyages.



Rupture AS Voyages/Th. Cook : dossiers litiges avec 20% des clients en 2009
« Je suis soulagé que cela se termine comme cela, et même je l‘espérai ! », s’exclame Patrick Abisset, co-président de la commission Tourisme du réseau AS Voyages.

« Ce jugement permet d’éclaircir la situation ».

Et de sa casquette de directeur général de MNV Voyages, il ajoute « Nous n’aurons plus à envoyer des clients chez nos concurrents », déplorant l’accueil des clients dès l’aéroport avec du personnel Thomas Cook, des Eldoradors transformés en club TC, etc.

« Tout était fait pour que nos clients aillent chez TC la prochaine fois »….


Dès la connaissance du jugement, le patron de MNV Voyages a fait retirer toutes les brochures Jet tours des présentoirs. Tout le stock ira à la poubelle…

Et il espère que toutes les agences du réseau feront la même chose.

« Thomas Cook nous avait autorisé à vendre jusqu’au 31 janvier. A partir du 1er février tout est arrêté. J’espère que toutes les agences du réseau AS Voyages suivront le mot d’ordre.

Nous avons des producteurs, notamment parmi les vingt fournisseurs du club 14, pour proposer une alternative aux produits Jet tours ».

Les ventes Jet tours ont baissé de 40% en 2009

Du côté des présidents du réseau AS Voyages les commentaires officiels vont dans le même sens.

« Ce jugement entérine la rupture des relations des agences du groupe AS Voyages avec Thomas Cook France. Il a le mérite de la clarté. »

« On ne peut pas envisager de collaborer durablement avec un fournisseur contre sa volonté.

Nos agences ont constaté que Jet tours avait progressivement perdu sa spécificité et sa crédibilité et que l’offre de ce T.O. n’était plus indispensable.

Nous partageons ce point de vue et allons soutenir les vendeurs pour orienter les ventes vers d’autres fournisseurs. »


Au moment de la signature du dernier contrat de Selectour avec Jet tours le 20 octobre 2008, le réseau réalisait environ 10% des ventes Jet tours.

Mais, pour François-Xavier de Boüard, dès l’automne 2008, « Nous avons senti un changement dans les relations. Cela avait commencé avec les brochures Jet tours marquées Thomas Cook, et cela s‘est amplifié au fil du temps ».

En 2009, les ventes des produits Jet tours par le réseau ont baissé de 40%. « Nous avons eu de nombreux cas d’après-vente. Avec environ 20% des clients », révèle le président d’AS Voyages. Aucun regret, donc, du côté des distributeurs.

Du côté du producteur, Hélion de Villeneuve, le directeur commercial de Jet tours a annoncé, il y a quelques semaines, avoir signé des accords individuels avec près de 200 agences AS Voyages.

De quoi minimiser le vide et garder néanmoins les vendeurs fidèles ?

Il reste maintenant une dernière affaire mettant face à face Thomas Cook et quelques enseignes Jet tours, membres du réseau AS Voyages. Le jugement de cette dernière plainte devrait intervenir en février…

Lu 4592 fois

Notez


1.Posté par CHOUKROUN le 02/02/2010 08:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne comprends pas l'intéret de ces 200 agences AS d'avoir re-signé avec Thomas Cook puisqu'il s'agit bien de cela, jet-tours étant voué à n'être plus qu'une marque vidée de son contenu.
De plus Thomas Cook leur interdira de travailler avec des tour-operateurs comme beachcomber tours ou exotismes.
Ces 200 agences devraient plutôt jouer à fond la politique de A-S plutôt que d'enrichir Thomas Cook qui, une fois bien ferrés, leur imposera à coup sûr une baisse de commission sous 2 ans.

2.Posté par Un agent de voyage depuis 25 ans et ancien de Selectour le 02/02/2010 08:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Maintenant cette situation est claire, cependant les commentaires d'AS sont très curieux. Pourquoi aller au référé, s'il n'y avait plus de désir de travailler avec Jettours.
Pour moi c'est plutôt de la mauvaise foi de perdant, ne dit-on pas : "quand on veut se débarasser de son chien, on dit qu'il a la rage ?"
Jet tours est et restera un incontournable du paysage touristique français !!!!!

3.Posté par ess le 02/02/2010 08:44 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

>Les Réceptifs fournisseurs d'Afat sont lá !

4.Posté par François Teyssier le 02/02/2010 09:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Curieuse manière de gérer une crise. Résumons :

AS Voyages initie un procès à l'encontre de Jet Tours.
Avec un battage médiatique bien orchestré.
N'obtient pas le résultat de ses prétentions
Se déclarere soulagé de l'issue de l'instance qui lui est défavorable
Déclare que cela enterine la rupture d'un fournisseur a qui l'on faisait un procès pour contuinuer à travailler avec lui.

Sans doute autait-il été plus pratique d'anticiper les conséquences du rachat de Jet Tours par Thomas Cook,. De réfléchir aux conséquence de la situation plutôt que préférer le tumulte et le fracas du débat conflictuel.

Lafontaine dit dans ce cas "ils sont trop verts et bons pour des goujats."

D'une manière plus moderne, cela ressemble au compte rendu d'une réunion du parti socialiste (ou de la partie adverse si vous préférez.)

La polititique a ses limites, ne serait-il pas temps de passer à des chose sérieuses. Vendre de voyages par exemple. Ecouter les besoins des clients,



5.Posté par gargal le 02/02/2010 09:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
encore un article entièrement à charge sur Thomas Cook et Jet Tours alors que le jugement est en leur faveur. Ca commence à se voir ce parti pris tourmag...

6.Posté par guillaume le 02/02/2010 15:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Jet Tours perds un nombre de clients (les agences) très important et doit voir son futur avec peu de certitude... .
Les agents de voyages Afat et Selectour sont des professionnels, et sauront ré-orienter leurs clients sur des produits des T.O. du TOP 14. Le grand perdant dans l'histoire, c'est bien Jet Tours.

7.Posté par Dafonkyflo le 02/02/2010 15:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
N'assisterions nous pas a la "chronique d'une rupture annoncée" ?
Ne savions nous pas depuis le rachat par Thomas Cook que Jet Tours deviendrait son TO exclusif ? A mon sens, il s'agit simplement d'une echéance qui arrive un peu plus tôt que prévu mais toujours par étape.
Mr Teyssier (Cf commentaires précédents) a raison sur un point : C'est la reprise alors vendons !
Vendons Jet Tours chez TC et vendons les autres TO chez AS !

8.Posté par ponset le 02/02/2010 15:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chez AS on a les moyens ! on dépense l'argent (des adhérents ?) pour interdire à un fournisseur, dont on peut se passer sans problème et qui a un taux de litiges de 20 % !, de rompre un contrat .
Car non seulement AS a perdu son référé mais de surcroit le tribunal a condamné AS au titre de l'article 700 du code de procédure civile à verser 10 000 euros à Thomas Cook...rajoutez-y les honoraires d'avocat et le compte est bon...les petits adhérents qui rament toute l'année pour dégager une marge "potable" vont sans doute apprécier...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com