TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Ryanair vs agences : Opodo gagne en appel et Budget Travel remporte la 1ère manche

TUI Grande Bretagne a préféré arrêter de vendre Ryanair


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Mercredi 4 Avril 2012

Ryanair refuse de vendre par l’intermédiaire des agents de voyages qui passent outre avec leurs outils de screen scrapping. Pour la Cour d’appel de Paris, l’attitude de la compagnie irlandaise tient de la concurrence déloyale. Et la haute Cour de Dublin l’estime fantaisiste.



Ce que Ryanair reproche aux agences en ligne c’est de capturer ses tarifs pour les intégrer dans leurs offres aériennes… en y ajoutant des frais d’intervention. /photo JDL
Ce que Ryanair reproche aux agences en ligne c’est de capturer ses tarifs pour les intégrer dans leurs offres aériennes… en y ajoutant des frais d’intervention. /photo JDL
Mauvaise fin de mars pour Ryanair.

Le 23 mars, la Cour d’appel de Paris confirmait un premier jugement condamnant la low cost. irlandaise à verser des dommages et intérêts à Opodo.

Le 26 mars, c’est la haute Cour de Dublin qui rejetait sa demande d’injonction d'interdiction de vendre à une agence irlandaise Budget Travel

C’est que les relations de Michael 0 ‘Leary avec les agents de voyages ont toujours été compliquées.

Depuis le départ, il a souhaité se passer du canal de distribution traditionnel accusant les agents de voyages d’être tout simplement des parasites.

Cette accusation de parasitisme est d’ailleurs un des chefs d’accusation dans sa plainte en appel contre Opodo.

Or, les agences en ligne n’ont eu de cesse de vendre les billets Ryanair, très compétitifs et réclamés par les clients.

Dans une interview rapportée par le site britannique Travelmole, en décembre dernier, un porte-parole de la compagnie estime à 1% le volume de billets vendus par les agences.

1%... ou 9% le volume de billets vendus par les agences ?

Pas de quoi se lancer dans des procédures juridiques à tout-va.

Les professionnels britanniques sont persuadés que ce volume est beaucoup plus important, de l’ordre de 9% - ce qui représenterait plus de six millions de billets par an.

Voilà qui pourrait expliquer l’acharnement de Ryanair à porter systématiquement les affaires en justice.

La compagnie a même rajouté récemment une solution de sécurité sensée annihiler les « screen scrapings » des agences en ligne. ReCAPTCHA, c’est son nom, a été très vite contournée par ces mêmes agences...

Mais parfois, la menace a son effet. Ainsi, en 2009, TUI Grande Bretagne a préféré arrêter de vendre Ryanair plutôt que de laisser la procédure à son encontre aller jusqu’au jugement….

Ce que Ryanair reproche aux agences en ligne c’est de capturer ses tarifs pour les intégrer dans leurs offres aériennes… en y ajoutant des frais d’intervention.

Pour l’agence irlandaise Budget Travel, par exemple, Ryanair dénonce les 10 euros additionnels qui apportent une distorsion de concurrence.

Condamnée pour défaut d’assistance aux passagers

Pire encore, comme les agences de voyages ne donnant pas les coordonnées des passagers, Ryanair estime que des milliers de passagers n’ont pas pu être contactés en temps et en heure au moment de l’épisode du volcan irlandais.

Or, Ryanair a été condamnée pour ne pas avoir apporté l’assistance nécessaire à ses passagers… Si l’injonction d’interdiction de vente a été rejetée par la haute cour irlandaise, le jugement sur le fond reste à venir.

Ce qui n’est pas le cas pour Opodo en France à qui Ryanair reprochait une responsabilité contractuelle, une violation des droits du producteur de base de données, contrefaçon de marque, concurrence déloyale et parasitisme.

La cour d’appel de Paris a donc estimé que Ryanair avait commis un acte de concurrence déloyale à l’encontre d’Opodo et a condamné Ryanair à lui verser 30 000 euros de dommages et intérêts et 40 000 euros au titre de l’article 700 du code de procédure civile.

Pendant ce temps, easyjet qui fut tenté à ses débuts de snober également les agents de voyages, est vite revenu à la raison. La compagnie vient d’intégrer les billets loisirs sur les GDS après avoir tenté un premier essai - réussi -avec les billets Affaires.

Lu 3393 fois

Tags : opodo, ryanair
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:43 Selectour : retrouvez l'album photos du Congrès...


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com