TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





SNAV Centre Est Rhône Alpes : un congrès placé sous le signe de l'inédit

la convention s'est déroulée à l'hôtel Inbal de Jérusalem


Rédigé par La Rédaction le Vendredi 12 Octobre 2012

Jeudi 11 octobre 2012, les membres du SNAV régions Centre Est Rhône Alpes présents pour le congrès ont participé à un séminaire organisé dans les salles dédiées de l'hôtel Inbal à Jérusalem. Un rendez-vous que les organisateurs voulait inédit.



Les organisateurs du congrès ont tenu à inviter frère Olivier (ici aux côtés de David Sprecher) pour montrer que la réalité d'Israël est différente de l'image véhiculée dans les médias - Photo P.C.
Les organisateurs du congrès ont tenu à inviter frère Olivier (ici aux côtés de David Sprecher) pour montrer que la réalité d'Israël est différente de l'image véhiculée dans les médias - Photo P.C.
L'objectif annoncé en préambule de la convention du SNAV régions Centre Est Rhône Alpes par les deux co-présidents, Pierre Doucet et Jean-Marc Folliet, après avoir remercié Georges Colson, président national du syndicat, était clair :

"nous ne voulons pas une convention habituelle au cours de laquelle nous vous expliquons comment attirer des clients en agences et leur vendre des voyages."

Et, en choisissant de donner la parole à frère Olivier, un moine bénédictin qui vit depuis 35 ans dans un monastère situé dans un petit village près de Jérusalem, pour ouvrir le séminaire, ils ont déjà rempli leur mission.

Inviter le religieux à venir s'exprimer avait pour but d'offrir aux membres du syndicat un point de vue différent sur Israël que celui habituellement présenté par les médias français et internationaux. Un traitement qui contribue à en faire "une destination méconnue et mal vendue", selon Pierre Doucet.

Pour rompre avec cette image, frère Olivier a donc fait part de sa propre expérience à l'auditoire.

"Un lieu de rencontres"

Le village dans lequel est installé son monastères est musulman. Environ 7 000 personnes y vivent. Les moines représentent donc l'unique communauté chrétienne sur place.

Sachant qu'une petite communauté juive s'y est également établie, le religieux estime que son "village est un exemple d'un coexistence à trois", à l'image de ce qui se passe dans le reste du pays et qui est rarement relayé par la presse.

"Certains disent que Jérusalem est une ville de tension, poursuit frère Olivier. Nous préférons la considérer comme un lieu de rencontres."

Et, pour illustrer se propos, il se réjouit de narrer l'histoire de Chouki, un policier juif d'origine marocaine qu'il a rencontré.

Se découvrant une passion mutuelle pour le chant, le moine et le policier se sont appris des chants en hébreu et grégorien et, de fil en aiguille, se sont retrouvés dans un premier temps à chanter en duo à l'Église.

Ensuite, la police israélienne leur a demandé de venir se produire lors de cérémonies officielles des forces de l'ordre. L'opération a été un grand succès, illustrant ainsi l'immensité des possibilités de métissage en Israël.

Combiné rarement proposé

Et, pour les organisateurs du congrès, cette rencontre entre les différentes communautés religieuses et culturelles s'est traduite par la mise en place d'un voyage combinant la Jordanie et l'autorité Palestinienne à Israël.

Un produit que proposent très peu de tour opérateurs (TO) en France, précise David Sprecher de Travel Plus, réceptif chargé de l'organisation du séjour.

La réunion s'est poursuivie par les présentations des produits de partenaires. Les représentants de la SNCF, d'Amadeus, de l'APST, de Resaneao et de Planiféo se sont ainsi tour à tour exprimés.

A la suite de quoi David Sprecher a enfilé sa seconde casquette. Celle d'avocat, pour présenter aux agents de voyages présents "les règles essentielles des relations avec les fournisseurs étrangers."

C'est finalement Gilles Tetelbom, District Manager Marseille pour la compagnie El Al, qui a clos le séminaire. Il a notamment tenu à rappeler que le transporteur israélien offre toujours une commission de 5% aux agences qui vendent ses billets.

A l'issue de son discours, les 49 participants sont montés dans le car pour quitter Jérusalem direction Pétra. La prochaine étape de leur "convention non conventionnelle" comme s'amuse à le rappeler David Sprecher.

Lu 1068 fois

Notez


1.Posté par Ayla le 12/10/2012 10:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci de cet article qui remet les choses à leur juste place.
C'est un fait que dans les médias on ne parle de la région que lorsqu'il se passe quelque chose de négatif. Et que l'on passe totalement sous silence toutes les initiatives positives, et elles sont nombreuses.
Les touristes étrangers que j'accueille en Israel sont étonnés du calme qui règne ici et surtout de l'ambiance "oecuménique" à Jérusalem. J'adore être dans le Saint Sépulcre et entendre l'appel à la prière du muezzin de la mosquée d'Omar toute proche, et tout de suite après ce sont les cloches des églises qui se font entendre. C'est une combinaison rare qui ne peut s'exercer que dans un esprit de tolérance.
Et si il y a peu d'offres combinées israel/territoires palestiniens/jordanie en France, c'est probablement que cela touche surtout un public plus intéressé par le tourisme équitable que par le classique. Et comme je le disais sur un précédent post, le ministère du tourisme israélien ignore, hélas, les acteurs du tourisme équitable dans le pays.


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com