TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Séjours linguistiques : un produit bientôt vendu dans les agences de voyages ?

partenariats en vue avec les réseaux


Rédigé par Laury-Anne CHOLEZ le Mardi 19 Avril 2011

Assez compliqués à vendre, ces voyages d'études sont encore peu présents dans les agences de voyage. Pourtant, ils connaissent aujourd'hui un succès grandissant et il n'est pas exclu que certains organismes engagent prochainement des partenariats avec les réseaux.



Séjours linguistiques : un produit bientôt vendu dans les agences de voyages ?
Le printemps est une saison d'intense activité pour les entreprises de séjours linguistiques.

Une période où les parents, inquiets du niveau de langue de leur progéniture, cherchent à les envoyer en immersion dans une famille britannique ou espagnole, pour revenir bilingue.

Face à une telle demande, les agences de voyages sont bien souvent démunies.

« Certaines nous appellent pour savoir vers quel spécialiste se tourner » explique Sylviane Halphen, la déléguée générale de l'UNOSEL, la fédération des organisateurs de séjours linguistiques et éducatifs.

En effet, ce n'est pas un produit de tourisme comme les autres. Il faut vendre une destination, des cours pédagogiques, des activités de loisirs et un hébergement.

Et pour corser le tout, chaque séjour est différent selon l'âge de l'enfant.

Un produit discret en agence

Devant une telle complexité, les vendeurs rechignent souvent à se lancer dans la démarche.

D'autant plus que les parents se renseignent souvent directement sur le site internet de l'organisme, conseillé par le bouche à oreille.

EF Education est l'un des seuls à avoir passé un accord avec Afat. « Mais cela ne représente que 1 à 2% de notre activité » précise Adeline Prévost la responsable de la communication. Chez Verdié Voyages, les produits ne sont même pas disponibles dans ses propres points de vente.

« Les enfants partent d'abord dans le cadre scolaire et reviennent ensuite individuellement. Mais tout se fait sur internet et par téléphone  » détaille Valérie Pucheu, la directrice de la communication.

L'entreprise, qui ne fait aucune publicité sur cette activité, a fait partir 2000 jeunes individuels l'année dernière, et table sur une croissance de 20% cette année.

En effet, le séjour linguistique est une affaire qui marche. L'UNOSEL regroupe 70 organismes qui envoient chaque année 51 000 personnes à l'étranger.

Mais on parle de plus de 300 prestataires, qui tentent de se faire une place sur un marché fragmenté et d'autant plus concurrentiel que l'engouement pour ces prestations est en constante progression.

Pionnier en agence

Un potentiel de croissance que Bernard Aimé a repéré depuis longtemps.

Directeur et fondateur de l'entreprise Djuringa, il a distribué des catalogues à sept agences de voyages, réparties entre la région lyonnaise, Paris et le nord de la France. « C'est produit qui répond à une demande » assure Bernard Aimé.

Il espère ainsi réaliser entre 80 et 100 ventes par agence cette année. En 2010, le groupe a fait partir 8000 enfants, pour un CA de 4,5M€ en progression de 22%.

Également délégué général région d'Afat-Selectour, Il envisage se référencer dans le réseau. « D'ici un ou deux ans, lorsque j'aurai les stocks nécessaires, je me lancerai dans un partenariat ».

En attendant, il lui faut former les vendeurs à ce type de produit. « Nous sommes allés une demi-journée dans chaque point de vente pour expliquer toutes les spécificités des séjours linguistiques » poursuit Bernard Aimé.

Ils n'ont désormais plus d'excuses pour ne pas vendre, d'autant plus que les commissions autour de 10% restent très honorables.

Lu 5617 fois

Notez


1.Posté par Flavien Brizard le 20/04/2011 13:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En tant que responsable des programmes linguistiques jeunes de la société Effective Linguistique, je pense que cette ouverture peut être intéressante pour les clients. Par contre, ce qui me fait peur, c'est de lire que les vendeurs sont formés pendant une demi-journée. Notre activité, il est vrai, a certains points communs avec l'organisation de voyages "classiques", mais l'élément central de notre prestation reste la formation linguistique.

Voilà 7 ans que je suis dans la profession, j'ai effectué mon mémoire de fin d'étude sur cette thématique, je visite chaque année une trentaine d'écoles à travers le monde, ce qui me permet, je pense maintenant, d'avoir une parfaite connaissance des outils existants pour la progression linguistique des élèves, leur efficacité.
L'idée qu'en une demi journée on puisse former des personnes capables de cerner les besoins d'un élève et lui apporter la solution la plus adaptée me fait gentillement sourire.

Proposer des séjours linguistiques en agence de voyage, je suis plutôt pour, mais faites appel à des professionnels de la profession pour compléter les équipes, sinon les résultats ne seront jamais au rendez-vous. Et c'est pourtant les résultats linguistiques que nos clients attendent de nous (notion qui n'existe pas dans le travail des agences de voyage classiques).

Du fait de l'alignement haut de gamme d'Effective, cette évolution du marché n'aura que peu d'influence sur notre marché de niche, dans la mesure ou notre clientèle préfèrera toujours s'adresser à des organismes spécialisés, mais il ne faut pas que la qualité des produits d'entrée de gamme soit tirée vers le bas.

Je ne doute pas que l'Unosel (fédération citée dans l'article) veillera à ce que chaque revendeur respecte les normes de qualité qui assureront la pérennité de la profession, cette évolution du marché aura dans tous les cas besoin de ces "garde fous".

Il faut bien garder en tête (mes clients me le rappellent chaque jour) que les parents de nos élèves nous confient ce qu'ils ont de plus cher au monde. Ils ne pardonneront donc aucune erreur à des agences qui auront tenté de s'improviser organisateur de séjour linguistique. Et les répercutions pourront avoir une influence néfaste sur l'ensemble de l'activité de ses agences.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com