TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Selectour : objectif, 800 points de vente en 2010

32e Convention Selectour et 24e Rencontre de la Force de Vente


Rédigé par Michèle Sani le Lundi 4 Décembre 2006

Président de transition pour une durée de deux ans Gérard Letailleur a mis en application et conforté le mode de gouvernance initié par Philippe Demonchy, le président fondateur qui siège aujourd’hui au conseil d’administration. En 2006 le réseau totalise 240 licences, 536 points de vente qui réalisent un CA 1,34 milliard d’euros. Objectif : 800 d’ici 2010.



Le réseau Selectour est désormais dirigé par deux responsables, un président élu qui gère les grandes orientations et un directeur général salarié en charge de l’opérationnel, poste occupé avec efficacité, semble-t-il, par Martine Granier.

Selectour garde une longueur d’avance

Avec un temps d’avance confortable sur ses concurrents Selectour a l’avantage de l’expérience et de la notoriété. Dans une étude récente de notoriété spontanée réalisée par Ipsos, il est ressorti – et cela ne surprend personne – que le consommateur de voyages et de tourisme ne fait toujours pas la différence entre « producteur » et « distributeur ». Néanmoins la notoriété de ce réseau « pionnier » reste stable.

Première coopérative citée, il occupe le 7e rang avec Carrefour malgré l’émergence de Thomas Cook et des nouveaux acteurs d’internet (Lastminute.com, Opodo etc.). Il est particulièrement bien situé sur les questions relatives aux attentes du grand public, au rapport qualité/prix et à la qualité des services.

Selectour ne se repose pas pour autant sur ses lauriers, il investit dans l’outil technologique et développe une distribution multicanal qui, de l’agence de proximité au mobile SMS, offre au consommateur l’opportunité de s’informer, de réserver et de recevoir des informations à tout moment du jour et de la nuit.

Les temps forts de cette convention furent fermés à la presse professionnelle. Le réseau Selectour nouvelle formule semble avoir le goût du secret. D’où vient et pourquoi cette frilosité ? Va savoir. Nous avons néanmoins des chiffres, des bilans, des tendances de ce réseau qui s’organise autour de quatre entités juridiques : la Coopérative Selectour Voyages, Selectour Finances, Selectour.com et l’Alliance.T

Selectour Voyages = 240 licences, 536 points de ventes et 10 agences perdues
Au cours des 12 mois de 2005 le réseau a réalisé un volume d’affaires de 1,34 milliard d’euros (dont 700 M€ de billetterie) pour un résultat net de 12 539 K€ (hors produits exceptionnels). Le résultat net de la coopérative a été de 540 K€. Globalement les résultats nets après impôts ont augmenté en 2006 pour 62 % des agences, 28 % ont stagné ou régressé. 10 % n’ont pas communiqué leur bilan.

Les agences sont implantées à 36 % en Ile-de-France, 60 % en province et 4 % dans les DOM. 100 points de vente sont membres du Club Selectour Affaires, 202 du Club Qualité, 112 sont certifiés « Qualicert (Certification de services). Elles ont totalisé en 2005 3,4 millions de segments de réservation Amadeus.

Ventes Air, Fer, Route et Tourisme au 1er novembre 2006

Air : – 9 % (- 6,7 % à périmère constant)
Fer : + 6,5 % (le marché est à + 3,2 %).
Consolidation Air + Rail : – 6 % (4,5 % à périmètre constant).
Locations de voitures : + 3 % (le marché est à 2,19 %).
Tourisme : + 7 % à fin septembre et + 5,5 % à fin octobre (les chiffres CETO de fin juin 2006 étaient à – 3 %).

Selectour : objectif, 800 points de vente en 2010
Quant à l’activité tourisme, elle évolue sensiblement au fil des ans. Ainsi, les généralistes marquent le pas comme les multi spécialistes. En revanche les spécialistes augmentent leurs ventes auprès du réseau avec une mention particulière pour les croisiéristes. Les TO régionaux enregistrent également une augmentation de leur volume d’affaires.

Les PME et PMI en ligne de mire

Développer l’activité « business » est l’un des objectifs pour 2007. Le réseau veut en effet prendre une place significative sur le marché « Affaires » et « Billetterie » des PME et PMI. Cette activité qui génère de nombreuses ventes additionnelles ne représente actuellement que 9 % de son activité.

Le dernier conseil d’administration a voté un investissement stratégique qui permettra de mettre « gratuitement » à disposition de ses adhérents une série d’outils d’aide à la vente. Ainsi, la coopérative finance la licence pour tous les adhérents (120 000 €) de Ravel Classique. Ce service important pour les agences qui ont une forte activité SNCF sera déployé dans le réseau début janvier 2007.

Amadeus « Quality Control » (+QC) et Amadeus mobile SMS sont deux autres outils financés par la coopérative et mis à la disposition des adhérents. Le premier, au-delà de son rôle de contrôle Qualité apporte une aide aux ventes additionnelles en proposant systématiquement des produits complémentaires. Le second est un outil d’envoi de SMS intégré à l’offre Amadeus Selling Platform. Il permet de récupérer un numéro de portable dans le PNR (données passagers) pour générer puis envoyer un message type (numéro de dossier, confirmation ou annulation, changement d’horaires etc.)

Une croissance « interne »

Gérard Letailleur a annoncé que d’ici trois ou quatre mois le réseau dépassera les 600 points de vente avec l’objectif d’atteindre les 800 d’ici 2010. Sa politique de déploiement favorise la croissance interne par le développement des succursales. Il ne rejette pas pour autant le principe de la reprise de points de ventes extérieurs et Selectour Finances reste dédiée aux acquisitions ou cessions. Cette S.A. est détenue à 45,71 % par Selectour Voyages, 45,71 % par Accor SA, 5,01 % par TUI et 3,57 % pa Avis. Elle détient des participations dans dix sociétés.

Rappelons par ailleurs que Selectour.com est une SA créée début 2006 par Selectour Voyages. Dirigée par Frédéric Van Houtte elle est entièrement dédiée aux ventes en ligne sur internet.

Quant à l’Alliance.T détenue à 50 % par Selectour Voyages et 50 % par Accor SA, elle représente la première centrale d’achat de billetterie en France (1 400 agences soit plus de 30 % de part de marché).

Canal Selectour : un investissement de 3 M€

2006 aura été l’année de mise en place de Canal Selectour, un outil multimedia innovant qui a fait parler de lui et n’a pas, d’entrée de jeu, fait l’unanimité auprès des adhérents et des partenaires. Aujourd’hui les esprits semblent s’être calmés. Toutes les agences, y compris dans les DOM, ont été dotées d’un écran plasma qui diffuse en boucle les messages d’un certain nombre de partenaires.

Axé sur le haut de gamme et la valeur ajoutée, Canal Selectour financé en partie par le fond marketing du réseau reste une charge supplémentaire pour les partenaires fournisseurs sollicités de toute part.

« Ce sont des visites commerciales en moins pour le TO » justifie Martine Granier. Elle mise beaucoup, ainsi que Gérard Letailleur, sur ce nouvel outil qui donne le ton d’une nouvelle communication sur le lieu de vente avec un affichage dynamique. Le contenu peut être actualisé en temps réel à partir du centre de pilotage intégré au siège de Selectour qui peut, à tout moment, modifier et enrichir les programmes réalisés sous forme de spots, vidéos, animations et flashs.

210 campagnes ont d’ores et déjà été diffusées de janvier à mi-novembre 2006 par les 52 annonceurs qui ont adhéré à Canal Selectour dont 70 % des TO référencés. 80 % des clients interrogés déclarent regarder l’écran lors de leur visite en agence. Quant aux vendeurs qui l’ont le plus souvent dans le dos (l’écran), ils restent plutôt réservés sur l’efficacité de l’outil à leur endroit.

Qui sera le prochain président de Selectour ?

Il sera élu en avril 2007 par le conseil d’administration de la Coopérative Selectour Voyages qui se compose de 12 membres : Luc Adjadj (Luc Voyages à Paris), Janie Bousquet-Jacquemin (Grand Large à Nice), Alexandra Cauvin (Manava Voyages à Cavalaire), François-Xavier de Boüard (de Bouärd Voyages à Nantes), Philippe Demonchy (Paris Voyages à Paris) , Jean-Philippe Fournier (Voyages Fournier à Trouville), Jean Ghibaudo (Aliso Voyages à Marseille), Jacques Lesage (Lambot Voyages aux Sables d’Olonne), Gérard Letailleur (Orelis à Paris), Eliane Mace (Celtic Voyages à Lorient), Bernard Manenc (Travelil à Lille) et Loïc Planche (OVP à Villefrancche-sur-Saône). Une dizaine d’entre eux siègent également au Conseil d’Administration du GIE Selectour

Les membres sont élus pour une durée de trois ans. Quatre d’entre eux sont renouvelables chaque année. Les mandats de Janie Bousquet-Jaquemin, Jacques Lesage, François-Xavier de Boüard et Gérard Letailleur arriveront à terme lors des prochaines élections. Ils pourront se représenter. Les douze membres dont quatre élus ou réélus élieront le prochain président. Seule certitude à ce jour : Les statuts interdisent à Gérard Letailleur et Philippe Demonchy atteints par la limite d’âge de se représenter à la présidence de Selectour.

Lu 3285 fois

Notez

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com