Loading


Smartbox : Denis Wathier déplore les ventes en chute libre dans les agences de voyages

Le numérique devrait représenter 40% des ventes d'ici 5 ans


Smartbox, leader du marché des coffrets cadeaux en France, se lance dans le numérique avec un site de vente privées et des coffrets cadeaux dématérialisés. L'objectif : trouver de nouveaux relais de croissance et booster son chiffre d'affaires pour passer la barre du milliard d'euros d'ici 4 ans.



"Malgré leur légitimité à vendre des prestations de loisirs, les agences préfèrent s'écharper sur des séjours en Tunisie à 400 euros", regrette le DG de Smartbox./photo DR
"Malgré leur légitimité à vendre des prestations de loisirs, les agences préfèrent s'écharper sur des séjours en Tunisie à 400 euros", regrette le DG de Smartbox./photo DR
Smartbox, l'un des leaders français du coffret cadeau se lance aujourd'hui dans une révolution numérique, avec un site de vente privées et des coffrets en ligne.

Une stratégie digitale dans un marché en croissance de 7%, mais fortement concurrencé, comme le prouve la récente liquidation judiciaire d'Happytime.

"Son moteur de recherche était bien conçu, mais il n'offrait aucun avantage au client" résume Denis Wathier, le DG de Smartbox.

"Nous sommes persuadés qu'il reste de la place pour un acteur sérieux et légitime" renchérit Jean-Denis Mariani, le directeur général de la business unit e-commerce et digital.

Fort de ce constat, le groupe a lancé en juin dernier un site de ventes privées, baptisé Smartprivé, en partenariat avec Lookingo, un spécialiste des ventes flash, dont il vient de faire l'acquisition.

Depuis sa naissance en 2010, Lookingo a séduit près de 1,5 million de membres. Une base de données qualifiée qui viendra s'ajouter à celle de Smartbox, comptant 3 millions de clients.

Les deux marques vont cohabiter, chacune avec sa propre cible marketing. Smartprivé sera axé sur les services et les loisirs : gastronomie, voyage, bien-être, tandis que Lookingo se spécialisera sur les produits (aspirateurs, parfums etc.)

Une e-box pour séduire les clients pressés

Autre innovation digitale, le lancement d'une e-box numérique dans le courant du mois d'octobre. Ce coffret cadeau électronique sera vendu sur le site de Smartbox cinq euros moins cher que sa version physique.

Cette e-box cible les commandes de dernière minute, mais également les clients qui souhaitent personnaliser leur cadeau, avec un message, une photo ou une vidéo.

Si Smartbox dématérialise son offre, il ne va pas déserter pour autant les étalages des FNAC, Virgin et autres Carrefour.

Il espère en revanche que son activité numérique représentera 40% des ventes dans 5 ans et fera grimper son chiffre d'affaires au dessus du milliard d'euros d'ici 4 ans.

Les agences de voyages, grandes absentes de la distribution des coffrets cadeaux

La distribution des coffrets cadeaux en agences de voyages est en chute libre d'après Denis Wathier.

"Malgré leur légitimité à vendre des prestations de loisirs, les agences préfèrent s'écharper sur des séjours en Tunisie à 400 euros" , regrette le DG de Smartbox.

Le groupe leur offre pourtant un taux de commission similaire à celui des TO. Mais cela ne semble pas suffisant pour développer les ventes.

Vers un syndicat des coffrets-cadeaux ?

Smartbox, Dakotabox et Wonderbox, les trois leaders du coffret cadeau en France, devraient annoncer lundi prochain la création d'un syndicat professionnel.

Ces acteurs souhaitent en effet structurer le marché et faire évoluer la loi dans le bon sens."Nous représentons un poids économique considérable et nous voulons faire entendre notre voix" plaide Denis Wathier.

Rédigé par Laury-Anne CHOLEZ le Jeudi 27 Septembre 2012
Lu 7028 fois
Notez



1.Posté par SuperResistant le 27/09/2012 17:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Au risque de me répéter ... quel visionnaire ce Denis Wathier , vraiment !!

Après avoir frôlé le mur avec Thomas Cook France, il s'attaque désormais à la stratégie de Smartbox ?
C'est beau... Ca fait peur surtout...

Pourquoi ?

Tous les acteurs savent que le marché du coffrets cadeaux arrive à maturité comme on le dit pudiquement (voir le nombre de faillites)... autant dire que le marché ne grossit plus et qu'il faut plutôt se partager le fromage avec les seuls concurrents qui restent sur le marché.

Ensuite, se positionner sur le créneau de la Vente Privée, c'est aussi idiot (après Ventes Privées, Voyages Privées, Groupon, etc etc...) que se lancer sur le marché du Cola au États Unis !

Enfin, s'apercevoir que les Réseaux (d'agents de voyages) ne vendent pas de coffrets cadeaux ne date pas d'aujourd'hui ! Tous les acteurs savent que les réseaux ne vendent pas de coffrets...
Comme ils vendent peu la France, les agences préfère s'étriper sur de la Tunisie que sur un stage en Ferrari à 90€ ou 1 nuit dans un château à 150€ !
Seuls la Fnac, Internet et la grande distribution vendent des coffrets !

Au final dire que " Malgré leur légitimité à vendre des prestations de loisirs, les agences préfèrent s'écharper sur des séjours en Tunisie à 400 euros" , regrette le DG de Smartbox. " est assez naïf !
C’est lui même à la tête de Thomas Cook qui hurlait sur ces équipes pour se battre sur la Tunisie.

Mais chut, nous avons à faire là à un grand patron ! ... si, si...

Les "grands patrons" actuels ont la même mémoire courte.
Ils ne savent même pas ce que le terme Stratégie veut dire, n'ont qu'une vision court termiste.
Au final, ils ne font rien de grand et n'ont rien de grand .

SR

2.Posté par Prosuperresistant le 27/09/2012 20:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très bonne analyse Super résistant. Je partage à 100%.

3.Posté par Bébert l'agent 00 de Sète le 27/09/2012 22:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
les "boxs" en question ne sont pas qualitatives.
faites un sondage autour de vous, combien de personnes à qui on a offert ces boxs ont galéré pour profiter des prestations offertes? la réponse est simple: trop. L'agence n'a aucun moyen de conseils en vendant ces boxs car le nombre de prestataires est trop grand et leur sélection est pour les agences invisible. A quoi bon alors aller devant des déceptions? Ce n'est jamais le moment de se mettre à dos des clients...
Il est + simple pour les agv soit de créer elles-mêmes leur coffret ou de proposer des coffrets de To (Visit, Thalasso n1, Manche Tourisme..). après tout c'est assez simple non?

4.Posté par Jérôme CDT 44 le 28/09/2012 09:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi qui suit en charge de la distribution des "L.A. Box !", coffrets cadeaux mis en place par le comité départemental du tourisme de Loire-Atlantique, je constate que les agences de voyages regrette que les producteurs comme smart box ne se déplacent pas en agence pour présenter leurs produits.

Personnellement nous avons mis en place des coffrets très accessibles qui répondent à une offre de proximité et les agences sont heureuses de pouvoir répondre à cette demande (qui existe !) grâce à nos coffrets sérieux : offre sélectionnée, limitée (24 offres/box), tirage des coffrets limitée (= plus de dispo), résa effectuée par nos soins (= gestion des dispos par nos soins), une commission qui n'étouffe pas les prestataires (= moins cher que booking = plus de dispos) et surtout plusieurs visites dans les agences pour présenter les coffrets et leurs nouveautés aux personnes qui les vendent !

Résultat : de très bonnes ventes dans les agences et de très bon retours clients !

5.Posté par Sayed EL SOL le 28/09/2012 09:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Boxprivé, Restoprivé, ils tous comme les operateurs qui se sont lancés après la disparition du service de renseignement téléphonique le 12.
D'ici 4 ans, aller 5 il en restera un ou deux avec une perte d'exploitation d'une année à l'autre.

Quand le coffret n’est plus un cadeau

http://www.60millions-mag.com/vos_droits/conseils_d_experts/quand_le_coffret_n_est_plus_un_cadeau

Bonne journée

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >









Challenge de vente




SOIREE



eBook


CHRONIQUES EXPERTS
Aérien   La life de Léa   Chronique David Sprecher
Emmanuelle llop   Christian Orofino   Sicsic
Rosales   MYL Sabords   Weill
Baux   Hardin   Michel Messager

EXPERTISE METIER
Annuaire Formations
Boostez vos ventes
Fiches Métier
RH Stories





Contact   Publicité   La Presse en parle   Plan du site

Le groupe TourMaG.com publie également TourMaGazine.fr, 1er quotidien du voyage et des loisirs; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyage et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.