TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





Solidarité : l’APST et LEV tiendront leurs conseils d'administration à Nice

L'APST compte 3 500 adhérents


Rédigé par Michèle SANI le Mercredi 1 Février 2017

L'APST a réuni la presse, ce mercredi 1er février 2017, pour faire le point et parler des projets à venir, sur les 2 prochaines années. Au programme : un conseil d’administration prévu à Nice, une campagne de communication en cours d'élaboration et l'arrivée du 3 500e adhérent.



Entourant Alix Philipon, présidente de l'APST, le 3 500e adhérent, Lionel Rabiet (Croisières d'Exception) et Emmanuel Toromanof, secrétaire général de l'APST - Photo : M.S.
Entourant Alix Philipon, présidente de l'APST, le 3 500e adhérent, Lionel Rabiet (Croisières d'Exception) et Emmanuel Toromanof, secrétaire général de l'APST - Photo : M.S.
L’APST fonctionne comme un organisme de garantie solidaire. Solidarité, c’est son fil rouge, sa vocation.

« Nous avons un devoir de solidarité envers nos confrères et l’ensemble du secteur du tourisme », a déclaré Alix Philipon, présidente de l’APST lors de son point presse du 1er février 2017.

C’est donc à Nice, victime d’une attaque terroriste islamique au camion-bélier, Nice deuxième ville touristique de France, que se dérouleront conjointement les conseils d’administration de l’APST et des Entreprises du Voyage.

Ce geste symbolique sera complété par une action plus internationale qui sensibilisera les professionnels des pays étrangers.

1,364 milliard d’euros d'engagements théoriques

A la Maison du Tourisme du 15 avenue Carnot à Paris, l’APST et les Entreprises du Voyages finalisent un argumentaire consacré à la ville de Nice.

Il sera ensuite demandé aux adhérents des deux institutions de l’adresser à leurs correspondants à travers le monde. L’ECTAA sera également sollicité.

Cette opération devrait générer entre 100 000 et 120 000 mails qui parleront de la ville de Nice et en feront la promotion.

En France, des affiches seront mises à disposition des quelque 6 000 vitrines d’agences et points de ventes adhérant à l’APST et au syndicat patronal « LEV ». Atout France, le CRT Riviera Côte d’Azur sont partenaires de cette opération.

Par ailleurs, l'APST annonce avoir dépassé son 3 500e adhérent. Il aura fallu près de 4 ans pour passer de 3 200 adhérents à très précisément 3 508 fin 2016.

Ce nombre représente 5 342 établissements et un montant total des engagements théoriques de 1 364 858 400 euros (cumul au 30 novembre 2016).

Les agences de voyages représentent 83,18% des adhérents, les organismes locaux de tourisme sont 11,33%, les associations de tourisme 2,85% et les hébergeurs et gestionnaires d’activités de loisirs, 2,65%.

Le 3 500e adhérent a été présenté : Lionel Rabiet, directeur de Croisières d’Exception (ex Media-UP). Son activité, il l’a lancée en 2012 en commercialisant des croisières en partenariat avec des marques média.

Et s’il a choisi l’APST plutôt qu’une compagnie d’assurances, c’est pour son écoute, ses conseils, ses valeurs de solidarité et le fait d’être avec elle au cœur du tourisme.

450 000 euros pour une communication grand public (sur 2 ans)

Durant cette conférence, la présidente de l’APST a repris sa feuille de route « Ensemble vers 2020 ».

Un des premiers engagements du plan était de consolider le fonds de garantie « liquide et exigible ».

L’APST dispose pour cela de 4 leviers : diminuer les frais, diminuer les investissements (l’immeuble est acquis), mieux anticiper et gérer les sinistres et, enfin, développer les recettes par le biais des cotisations, en augmentant le nombre des adhérents.

« L'association devrait dégager pour 2016 un excèdent conséquent - de l’ordre de 2 M€. Néanmoins, nous avons décidé, dans un souci de prudence, de faire une provision pour risques complémentaires couvrant des sinistres survenus fin 2016 dont la forclusion est postérieure au 31 décembre », a indiqué Alix Philipon.

Elle a aussi rappelé que la « défaillance » Boiloris s’estime entre 2,5 et 2,8 M€ avec des contre-garanties.

Cet excédent permettra de répondre favorablement aux exigences des pouvoirs publics en matière de normes prudentielles. Il permettra de ne pas augmenter les taux de cotisations pour 2017.

Il devrait aussi renforcer les moyens mis au service des adhérents et amorcer une campagne de communication grand public qui devrait s’étaler sur deux ans, pour un budget de l’ordre de 450 000 euros.

Six ateliers dans les starting-blocks

Les ateliers annoncés lors de la présentation du plan « Ensemble vers l’An 2000 » sont dans les starting-blocks.

Six thématiques ont été retenues : communication vers les adhérents, communication vers le grand public, consommateurs, délégués régionaux, place et représentativité des nouvelles générations, site internet.

De septembre à fin décembre dernier, 45 participants, dont 18 élus, 14 adhérents et 6 permanents y ont travaillé.

Plus de 25 propositions ont été faites. Elles seront présentées au prochain Bureau, le 8 février 2017, et validées par le conseil du 1er mars 2017 à Nice.

Un autre engagement de la nouvelle présidente de l’APST était de privilégier la qualité des rapports avec les adhérents. Deux études sous forme d’enquêtes auprès des adhérents ont été réalisées à cet effet. Le taux de réponse a été de 11%.

Il ressort que les adhérents sont satisfaits, voire très satisfaits (78%) de la qualité des services de leur association.

Il ressort aussi un déficit de communication. 55% des adhérents la trouve excellente ou bonne. Il en reste donc 43% qui la trouvent encore moyenne ou mauvaise.

En matière de thématique, c’est la communication juridique qui est la plus sollicitée et pourtant de nombreux adhérents ignorent encore qu’ils sont, par exemple, abonnés par l’APST à « Juridica ».

Le fiscal et la gestion sont les thèmes les plus demandés.

Le message est passé : dans sa communication, l’APST mettra plus de convivialité et de proximité.

Lu 1690 fois

Notez


1.Posté par AGVFAN le 02/02/2017 10:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
taux de réponse à l'enquète de 11% = 350 réponses si je lis bien ; ça veut dire que 90% des adhérents considèrent que la cotisation obligatoire est un "mal nécessaire" sans plus ... pas très enthousiasmant quant à la vitalité de la profession et sa volonté de la faire évoluer...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com