TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e
Loading





StartUpTour 2015 : "Les nouveaux entrepreneurs sont le signe de la vitalité d'un secteur"

L'interview de Raoul Nabet, président de l'APST


Rédigé par Johanna Gutkind le Mardi 22 Septembre 2015

Amadeus et l’APST parraineront le StartUp Tour 2015, le nouveau trophée dédié aux start-ups et aux entreprises innovantes, qui viendra compléter cette année les prix TourManagers. Ceux-ci seront remis lors de la soirée TourMaG & Give and Dance, le 30 septembre 2015, à 21h. Raoul Nabet, président de l'APST, nous explique pourquoi il soutient cet événement.



Raoul Nabet, président de l'APST
Raoul Nabet, président de l'APST
i-tourisme - Vous avez choisi de soutenir le nouveau trophée dédié aux start-ups et aux entreprises innovantes, organisé par i-tourisme et TourMaG.com. Quelles sont les raisons ?

Raoul Nabet
: Par cette participation, nous suivons la logique de soutien que nous avons toujours eu à l’égard des nouvelles entreprises et des jeunes.

De notre point de vue, une profession n’existe et ne manifeste sa vitalité que par la venue de nouveaux entrepreneurs dans son secteur. Fidèle à nos engagements, nous nous devions de soutenir une telle initiative.

i-tourisme - Justement, quel est le rôle de l’APST auprès des jeunes entreprises ?

RN
: L’une des missions de l’Association est de servir de tremplin et de fournir une assistance pour ces jeunes professionnels qui souhaitent entrer dans le métier, pour autant bien sûr que leur projet soit sérieux et responsable.

i-tourisme - Comment faites-vous ?

RN
: Il convient de rappeler qu’au moment de leur adhésion, les jeunes ou les nouveaux entrepreneurs signent, comme tout adhérent, un engagement de garantie solidaire.

Mais comme un grand nombre d’entre eux ne possède aucun bien, cet engagement formel présente plutôt un caractère moral. Il marque la nécessaire intention de responsabiliser ce nouvel entrepreneur.

Ce n’est que plus tard, quand l’entreprise commencera à dégager des résultats substantiels, que l’association demandera, par paliers, un engagement plus consistant en fonction des biens qui ont été acquis.

Avec notre système de tutorat, nous accompagnons ces jeunes pousses le mieux possible.

i-tourisme - Tutorat, c’est-à-dire ?

RN
: Pour aider ces jeunes entreprises à passer le cap des trois années, cap souvent déterminant pour la vie de l’entreprise, l’APST a mis en place un système de tutorat en s’appuyant sur l’Association Française des Seniors du Tourisme.

Cette association compte dans ses rangs de nombreux anciens professionnels qualifiés que ce soit en matière de distribution, réceptif, tour-operating, etc., qui s’investissent dans l’assistance et le conseil.

Aujourd’hui près de 90 jeunes entreprises disposent de cette aide.

i-tourisme - Quand on observe le nombre de start-ups qui se lancent dans le tourisme, on comprend immédiatement que le métier d’agent de voyages doit évoluer. Quel œil portez-vous sur la profession ?

RN : Il est certain que l’arrivée des nouvelles technologies a et va profondément transformer le métier.

Tout le challenge va être de réussir le ‘’mix’’ : nouvelles technologies, convivialité, information et personnalisation.

On s’oriente vers des voyages plus personnalisés et à forte valeur ajoutée. Les distributeurs sont devenus, à la fois des gestionnaires, des commerçants, mais aussi et surtout des experts.

i-tourisme - Comment voyez-vous l’agent de voyages du futur ?

RN
: Les évolutions vont vite, très vite.

Pour illustrer cette rapidité je reprendrai une phrase de Michel Serre qui soulignait à ce propos : « On a construit la Grande Bibliothèque au moment où l’on inventait Internet ! ».

Le client étant désormais informé, voire surinformé, le métier va muter vers une vente beaucoup plus sophistiquée, une vente que l’on peut qualifier d’expert, sans oublier le côté commercial et convivial de la relation.

Nous-mêmes à l’APST nous avons, à notre niveau, intégré cette évolution.

i-tourisme - De quelle façon ?

RN
: De façon très concrète, par notre site internet : apst.travel.

Si ce dernier est le point de rencontre de nos adhérents qui accèdent à leur espace professionnel par leur login et leur mot de passe, la partie visible est d’abord celle à destination du grand public.

Ce site a pour ambition d’être le référent du tourisme, d’être une source inspirationnelle pour les futurs voyageurs.

Nous contribuons ainsi à accompagner la tendance consumériste actuelle : inspiration et expertise.

i-tourisme - Plus précisément ?

RN
: Nous publions toutes les semaines des articles pour donner des conseils aux voyageurs, apporter de la réassurance, donner une tribune à tous les professionnels du tourisme qui en exprime le besoin.

L’objectif est d’alimenter le côté "’inspiration" des voyages.

Mais nous réalisons également de nombreuses interviews d’agence de voyages afin de valoriser ‘’l’expertise’’ de leur métier. Voilà le couple gagnant : inspiration et expertise.

i-tourisme - Mais dans la masse d’information que l’on trouve sur la toile, comment faire ressortir le côté ‘’expert’’?

RN
: Il faut comprendre que dans le tourisme, les recherches sur internet se font principalement sur des motivations précises, comme le sport, la santé, la culture, les enfants, etc.

Elles passent avant même le choix des destinations.

Pour capter cette audience, nous avons développé sur le site apst.travel, une rubrique ‘’expert’’ qui rassemble tous ceux de nos adhérents qui souhaitent entrer dans le « Club des Experts APST ».

C’est le moyen de répondre aux requêtes des internautes.

i-tourisme - Vous avez des résultats ?

RN
: On en est au début, mais nous avons déjà 70 experts en agence qui peuvent répondre de façon très pointue aux demandes des consommateurs et c’est le but final, de leur vendre des voyages adaptés.

Je profite de cette occasion pour dire que chaque vendeur en agence peut se porter candidat s’il maîtrise un domaine en particulier et apparaître en tant qu’expert sur le site apst.travel.

i-tourisme : Le nombre d’agents est limité ?

RN
: Pas pour l’instant.

Notre objectif est d’atteindre les 500 experts, de façon à avoir un grand nombre de profils et répondre à tous les besoins des clients.

Vous voyez, nous aussi, nous faisons évoluer notre site internet et nous exerçons une veille permanente.

Je pense en particulier à l’excellent travail réalisé par le Welcome City Lab.

Chacun apporte sa pierre à l’édifice et nous encourageons toutes ces initiatives.


Lu 1717 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Ombeline POIRON
publicite@i-tourisme.fr
+33 1 85 74 23 33










Dernière heure










Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com