TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Sud Voyage tire le rideau, victime de prises de risques excessifs...

Agence spécialisée dans la billetterie sèche Afrique


Rédigé par Michèle Sani le Mercredi 18 Juillet 2007

Si la défaillance de l’agence de voyages Sud Voyage, révélée hier par le QDT, est loin d’atteindre les sommes de compagnies telles qu’Air Madrid ou Air Bourbon, elle rappelle une nouvelle fois les risques auxquels s’expose une agence traditionnelle qui sort inconsidérément de son cœur de métier. TourMaG.com a enquêté.



Sud Voyage qui vient de fermer ses portes s’était notamment spécialisée dans la billetterie sèche à destination de l’Afrique (cliquer pour agrandir)
Sud Voyage qui vient de fermer ses portes s’était notamment spécialisée dans la billetterie sèche à destination de l’Afrique (cliquer pour agrandir)
L’agence indépendante Sud Voyage qui vient de fermer ses portes s’était notamment spécialisée dans la billetterie sèche à destination de l’Afrique. Implantée ainsi que ses deux succursales dans trois quartiers populaires de Paris, il semble qu’elle s’était fortement engagée sur des achats de sièges avec des prises de risques excessifs.

Sud Voyage s’adressait à une clientèle ethnique en quête des prix les plus bas. Dirigée par un ancien cadre de la RAM, l’entreprise aurait multiplié les prises de risques. Elle était en sursis depuis plusieurs semaines.

Ses axes majeurs étaient Bamako, Dakar et le Maroc. Quant aux clients, ils étaient pour beaucoup des travailleurs maliens et sénégalais. Air Sénégal, filiale de la Royal Air Maroc, était en bonne place au rang de ses fournisseurs.

Sud Voyages qui avait par ailleurs ouvert un comptoir à Orly pour les ventes de dernière minute et un bureau à Bamako, avait multiplié ses activités et développé une politique d’affrètement et de co-affrètement. L’agence jouissait d’un certain renom sur la place de Paris pour ses tarifs négociés. Certains pure players l’utilisaient même sur des produits spécifiques.

Exercice illégal de la profession depuis le 14 juin

Sud Voyage avait été radiée de l’APS le 25 avril dernier. Elle n’adhérait pas au SNAV. La Préfecture avait suspendu sa licence le 2 mai, dans l’attente de l’annonce d’une nouvelle garantie financière.

Faute de garantie annoncée, cette licence fut bel et bien retirée le 14 juin. Depuis un mois cette agence exerçait la profession de façon très intermittente – selon une agence voisine elle était souvent fermée - mais totalement illégale.

A priori l’APS n’est pas interpellée dans cette affaire qui concerne essentiellement une activité de billetterie sèche. L’association ne serait concernée que dans le cadre de ventes de forfaits. Encore faudrait-il que ces forfaits aient été vendus avant la date de publication de la cession de garantie, c’est-à-dire avant les tous premiers jours du mois de mai 2007.

Cette affaire remet à l’ordre du jour la nécessité d’une garantie pour les billets « secs », dont nous rappelions dans nos colonnes en début de semaine l’impérieuse nécessite.

Si la défaillance de Sud Voyage est sans commune mesure avec celles d’Air Madrid ou d’Air Bourbon, pour ses victimes, grugées, le résultat est identique. Elle rappelle par ailleurs les risques auxquels s’expose une agence traditionnelle qui sort inconsidérément de son cœur de métier...

Sud Voyages : la Préfecture dit avoir respecté la procédure

La préfecture d'Ile-de-France précise dans un communiqué ce jeudi qu'elle avait "respecté la procédure de retrait de licence et de contrôle" dans l'affaire Sud Voyages. Elle indique que le 7 mai dernier un arrêté de suspension de licence]b "pour défaut de garantie financière" a été dressé à l'encontre de cette société, en liquidation judiciaire depuis le 10 juillet. Convoqué le 7 juin devant une commission de la préfecture, le responsable de l'agence ne s'est pas présenté et aucune nouvelle garantie financière n'a été produite, selon le communiqué. D'où la décision de la préfecture de retirer définitivement le 14 juin la licence d'agent de voyage de Sud Voyages. Le même jour, le préfet de région, Pierre Mutz, a demandé à la préfecture de police de diligenter une enquête pour s'assurer de la fermeture de l'agence. Menée le 3 juillet par le commissariat central du 18e arrondissement de Paris, "cette enquête a montré que l'agence poursuivait son activité", et le préfet de police a transmis son rapport le 9 juillet au procureur de la République

Lu 7106 fois

Notez


1.Posté par REVIL le 19/07/2007 09:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le probleme c'est le suivi non fait par ? préfeture dès lors qu'il y a suspension de licence - Le problème se pose et en tant que repésentant du Snav en CDAT nous n'avons aucun pouvoir de faire fermer pour protéger les clients -
de plus que veut dire suspension? arrêt activité ou non ? et maintenant c'est au client de se renseigner - mais où, quand, comment?
Et le nombre d'agences existantes sur les places ou autres qui n'ont rien et pour lesquelles il faut des années pour obtenir les fermetures?
Qui est responsable réellement?????

2.Posté par B.LE BRUN le 19/07/2007 10:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour!
Je me contenterai de répéter ce que j'ai écrit hier dans le QDT :
Plus qu'un scandale, cette histoire véritable drame humain pour les pauvres gens qui se sont fait arnaquer, éclabousse les agences de voyages dignes de ce nom. Je repose la question : pourquoi, lorsqu'il y a retrait de licence, les Préfectures ne jouent-elles pas leur rôle jusqu'au bout? Pourquoi ne font-elles pas effectuer des contrôles pour qu'il n'y ait pas " dérapage"? Que fait la police?
Qu'est-ce que ca veut dire une agence "en sursis"? A ma connaissance, il n'y pas de demi-mesure : ou on a une licence et on exerce, ou on ne l'a pas et on fait autre chose!

3.Posté par Y.M. le 19/07/2007 12:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Desole pour les detracteur du Y a ka, mais si vous n'avez pas vecu le procesus de la recherche de garantie, suivi du retrait de licence et du cycle infernal qui en decoule, de grace abstenez-vous de commentaires . Le probleme il est depuis longtemps ailleurs bien plus en amont . Trop long pour en debatre mais le resultat est la un taux reccord des francais de non frequentation des agence de voyages de la communaute europeenne.
Cordialement

4.Posté par ponset le 19/07/2007 13:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et Bonour la communication foireuse !
le 13h de France 2 nous explique que les clients qui ont acheté des billets d'avions ont peu de chance d'être remnboursés (doux euphémisme) ce que confirme de façon très claire Emmanuel Toromanov (APS) et derrière, patratras Etienne Laloue nous explique qu'il faut sélectionner une agence au vu de son appartenance au SNAV, à l'APS et à IATA ...depuis quand ces paramètres sont-ils des critères de fiabilité en matière de défaillance dans la cadre de vols secs ?
Quand la profession sera-t'elle capable de communiquer intelligemment ???,

5.Posté par L.s-D le 19/07/2007 15:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
tout d'abord, un grand soutien a toi YM l'épreuve est rude et laisse des cicatrices...(je sais de quoi je parle).
pour le reste, depuis quand "la profession" s'est elle dotée d'organes de communication? Il n'y a aucune structure (digne de se nom) capable de mettre en place une strategie de com, notemment dans les peridoe de crise. Acune analyse n'est entreprise pour evaluer l'impact des evenements (tels que la fermeture "non programée" d'une agence- dans le cas present) sur le public. "Bah! les clients vont se rabattre sur les agences voisines" voilà la sacro-sainte règle! Et le client qui ne souhaiteras plus passer par une agence de voyages? Bah, s'il ne veux plus passer par une agence, ça ne nous concerne plus, " à ses risques et perils!")
Avec ca vous voulez que la comunication soit efficace? Bon courage!
Et pourtant de la com il en existe et il y en a.
Au programme grand concours de "je veux voir la tete dans les magazines" (professionnels, cela va sans dire, dans les autre ont pourrait me poser des questions auxquelles je ne saurais pas repondre!..)

6.Posté par B.LE BRUN le 19/07/2007 17:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Grâce soit rendue à la Préfecture pour sa réponse détaillée. Merci.

Hélas, la procédure a été un peu trop longue, laissant ainsi place au...........dérapage, évoqué plus haut.

J'avoue par ailleurs rester dubitative quand j'entends que c'est au client de vérifier si son agence a bien "tout ce qu'il faut" pour le mériter : Tiens je vais faire un test : demain je fais demander à tous les clients qui entrent s'ils savent ce qu'est une licence d'AV et ce que ca implique... j'en frémis d'avance!

7.Posté par L.s-D le 19/07/2007 18:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis surpris (en fait non) qu'une telle étude n'ai jamais ete faite au niveau de ceux qui se pretendent les "representants de la profession" !
pour information
65 % ces clients savent qu'il faut une "athorisation" pour exercer le metier d'agent de voyage.
85 % de ces clients (ceux qui savent) ne s'estiment pas concernés (ou estiment que ce n'est pas a eux de verifier) par l'existance ou non ce cette licence.
6% Verifient que l'agence a bien une garantie financiere.
le reste NSPP.
(je passe les CSP)
petite etude personnelle realisée en 2004 (aupres de clients individuels)

8.Posté par B.LE BRUN le 19/07/2007 21:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci LSD (?!).. je ne manquerai pas de vous tenir informé des résultats obtenus de mon côté!
Bonne soirée...cette fois il est tard, je quitte mon bureau!
...35h? vous avez dit 35h? (;-)) c'est une blague?

9.Posté par SANTOS Siméon le 20/07/2007 09:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Victime de Sud voyages dont le gérant m'avait même séquestré dans l'agence du 18ème le 12 juin 2007, aucun commissariat n'a voulu enreregistré ma plainte pour escroquerie et séquestration. A chaque fois, on me disait qu'il s'agissait d'un litige commercial, donc civil.
Le 28 juin 2007, c'est moi que la police a menacé d'embarquer si je ne partais pas de l'agence. Ce jour là, la licence était toujours affichée dans l'agence mais grâce à mon sacrifice, quelques pauvres gens ont compris le danger et fuit l'agence cette après-midi là. Les 2790€ qui m'ont été escroqués avec aisance représentent 4 mois de mon salaire.
Ce que je tiens à dire, c'est que l'agence faisait établir une partie des paiements par chèques à l'ordre de "SUD" et non de Sud voyages. Ce fut mon cas. Qui est donc ce fameux "SUD" qui a encaissé mon chèque N° 7453033 tiré sur LA BANQUE POSTALE?

10.Posté par myriam le 23/07/2007 23:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour,

j'ai moi même été victime de sud voyage de simplon pour un montant de 4150euros ils y avait 5 personnes de ma famille qui devaient partir pour dakar et on a eu la bonne surprise de voir que nos billets ne nous atendaient pas à l'aeroport comme prévu pour ma part j'ai porté plainte donc j'attend le suite donc si vous avez des nouvelles récentes pouvant m'aidez à avancer vous pouvez me laisser un message a leylany@hotmail.fr merci

11.Posté par Rama le 28/07/2007 10:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
MOi mon histoire avec Sud voyages est rocambolesque car j'ai acheté un billet pour ma fille et moi le 3 juillet à destination de Dakar, mais chose bizarre la vendeuse avait insisté me disant de voir ailleurs également car le billet était trop cher et qu'au cas où je trouverais elle allait me faire un Avoir. Donc dés le lendemain je suis partie à Nouvelles Frontieres et j'ai trouvé un billet à 717 euros, donc je l'ai rappelé et elle m'a confirmé l'Avoir. Mais coup de theatre le 5 au soir elle m'appelle pour me dire que la police était là qu'elle a du fermer l'agence pour répondre à leur convocation à la police etc...dONC JE ME SUIS DeCIDée à ALLER DES LE LENDEMAIN SUR PLACE . L'agence était fermée mais on pouvait entrer par une autre porte donc ils m'ont fait l'avoir et le monsieur m'a meme dit qu'il y avait une façon plus rapide de percevoir les 235 euros que j'avais versé. Donc le Lundi j'y suis retournée et Fatou m'a fait une lettre pour ma banquecomme quoi la transaction n'avait pas abouti. Donc mardi je suis aller à ma banque et j'ai déposée le papier à l'acceuil et j'ai demandée à ce que mon conseiller m'appelle dés qu'il aurait lu le papier. Ce qu'il fit mais mauvaise nouvelle pour moi car le papier était bidon . Donc depuislors bientot 3 semaines je n'ai pas de leurs news, j'ai essayé les coups de fils , je suis aller sur place mais c'est fermé. Pouvais vous me dire s'il y a une association ou un comité qui a été pour assurer la défense des gens qui se sont fait dépouillés. Mon adresse email est seckramatoulaye@hotmail.com. Merçi por tout


Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com