TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Surcharges : en France on n'a pas de pétrole... ni trop d'idées sur la question !

le Ceto se tait, le SNAV veut discuter...


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Vendredi 18 Avril 2008

A J-10 du 1er mai, date à partir de laquelle l’Alliance T rejettera les surcharges carburant des producteurs, la solution au problème reste à trouver. D’autant que le G4 en remet lui aussi une couche, même si elle est plus fine… Le Snav parviendra-t-il à concilier l'inconciliable ? Réponse dans les prochains jours...



« Ce qui se passe est trop grave. On pourrait nous accuser d’entente si on prenait une position commune », commente laconiquement René-Marc Chikli, le président du Ceto.

Pourtant, après la position de l’Alliance T (Selectour et Carlson Wagonlit) refusant de répercuter les surcharges carburant à leurs clients à partir du 1er mai le G4 (Afat Voyages, Thomas Cook, Manor) souhaitant se faire payer par les tour-opérateurs toute intervention autour des surcharges, ces derniers se doivent de réagir.

Pour l’instant, il y a des effets de manche, des menaces de procès, mais pas de solution en vue…

Plus en amont au sein du Ceto, une commission de travail a été constituée pour négocier avec les compagnies aériennes une modification de l’indice de référence du baril.

TourCom : pas de commissionnement sur les surcharges...

Les surcharges comme le carburant sont sous pression...
Les surcharges comme le carburant sont sous pression...
Un indice qui se situe trop loin de l’évolution actuelle du prix du carburant. Sa réactualisation pourrait résoudre une partie du problème…

En attendant, c’est le SNAV qui veut éteindre le feu qui prend entre ses deux familles de producteurs et distributeurs. Georges Colson, a envoyé en fin de semaine dernière un mot aux deux présidents de métiers concernés (Georges Azouze pour les producteurs et Robert Darfeuille pour les distributeurs).

Objectif : les convier à venir débattre de la situation en réunion paritaire, chacun accompagné d’une délégation, afin d’arriver à trouver une solution.

« Nous devons donner un éclairage juridique sur ce problème à chaque président de métier. Il existe une réglementation sur les variations de prix. Et à partir de là, trouver une pratique commune », estime Jean-Marc Rozé, le secrétaire général.

Pendant ce temps, Richard Vainopoulos pour le réseau Tourcom, fidèle à son "non-alignement" reste sur ses positions : pas de surcharges trop lourdes, pas de commissionnement sur les surcharges et le respect du délai de 30 jours pour les appliquer.

Le Syndicat parviendra-t-il à concilier l'inconciliable ? Voilà un beau challenge pour le président Colson et une occasion unique de démontrer le rôle et l'utilité du Snav. Nul doute qu'il sera attendu au tournant...

Lu 2800 fois

Notez


1.Posté par J.P Simeon le 21/04/2008 08:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le petrole se calcule en dollars même s'il est payé dans une autre monnaie.
Les calculs d'indexation des compagnies charter ne tiennent pas compte de la parité sauf 1 compagnie française.
Ce qui veut dire que depuis 1 an, les compagnies charter auraient du limiter leur hausse à environ 80 % de ce qu'elles ont appliqué.
Les compagnies régulières, elles, ne communiquent rien.
Mais elles subissent les mêmes phénomènes, donc on peut en tirer les mêmes conclusions.
Mais un phénomène parait avoir échappé à beaucoup :
Le transport aérien, c'est du dollar pour plus de 50 % : les leases, les assurances, les taxes d'aéroport...
Donc depuis 1 an les couts d'exploitation ont baissé de 20 % sur 50% soit 10%.
Je ne me rappelle pas de hausses de salaires qui viennent compenser :=)).
Conclusion :
Certains sont amenés à rappeler leurs clients pour leur appliquer une augmentation qui aurait pu être plus faible ou ne pas être appliquée.


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 08:45 Macao : 5 TO en éductour avec Air France


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com