TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





TUI ouvre son parapluie sur Marmara et Nouvelles Frontières

Le groupe veut devenir un leader mondial du tourisme


le Jeudi 17 Septembre 2015

Le groupe TUI veut redéployer sa marque unique en France, tout en conservant pour l'instant Marmara et Nouvelles Frontières comme lignes de produits. Les deux TO étoffent d'ailleurs leur production, avec plus d'engagements en Europe. Mais l'avenir de ces deux acteurs historiques est loin d'être assuré.



Un nouveau site internet TUI.fr viendra couronner l'implantation de la marque à partir de septembre 2016 - Capture écran
Un nouveau site internet TUI.fr viendra couronner l'implantation de la marque à partir de septembre 2016 - Capture écran
Huit ans après son abandon, faute d’une production trop banalisée et sans réelle valeur ajoutée, la marque TUI est de retour en France.

D’ici septembre 2016, elle coiffera Nouvelles Frontières, Marmara, Passion des îles et Aventuria, qui ne seront plus que des "lignes de produits".

"TUI veut devenir une marque mondiale du tourisme, un peu à la manière de Booking, d’Airbnb ou d’Uber", s’exclame Pascal de Izaguirre, le PDG.

Aucun détail n’a pour l’instant été dévoilé sur les budgets marketing nécessaires à l’implantation de cette marque. Mais le PDG certifie que cela n'aura aucun impact sur ses perspectives de retour à l'équilibre, qui restent inchangées.

Pascal de Izaguirre préfère mettre en avant les économies réalisées grâce aux synergies en matière d'achats, d’aériens ou de réceptifs locaux, tous contrôlés par la maison mère.

Pas de big-bang pour NF et Marmara

Contrairement aux Pays-Bas, où la marque historique Arke a disparu du jour au lendemain, Nouvelles Frontières et Marmara ne devraient pas être rayées de la carte du paysage touristique français. Du moins pas pour le moment.

"Nous ne souhaitons pas faire un big-bang et continuerons à capitaliser sur ces deux marques puissantes très appréciées des voyageurs français", certifie Pascal de Izaguirre.

Pierre-Olivier Grolleau, le directeur national du réseau d'agences renchérit : "Une fois que la notoriété de TUI sera plus forte, nous irons sans doute sur une ligne unique".

Une perspective rapidement tempérée par Pascal de Izaguirre, qui assure que "nous en sommes encore loin".

Marmara et Nouvelles Frontières étoffent leur production

Pour prouver que Nouvelles Frontières et Marmara ne deviendront pas les parents pauvres de ce nouveau conglomérat, le groupe étoffe leur production.

Marmara se lance d’ailleurs sur la neige, avec l’ouverture d’un club à Valfréjus de 93 chambres en Savoie.

Il va également doubler sa capacité d’accueil sur les Canaries mais quitte la Tunisie.

Il monte en gamme au Maroc avec l’ouverture des jardins d’Agadir ainsi qu’à Lanzarote.

Sa capacité aérienne va progresser de 25% l’été prochain avec une production européenne à 77%, dont 7 nouvelles destinations. Il conforte son implantation en province où se trouvent 70% de ses engagements aériens.

Quant à Nouvelles Frontières, sa brochure estivale s’étoffe de 4 nouvelles destinations, comme Haïti ou l’Iran, dont les ventes dépassent toutes les espérances. L’offre famille s’étoffe également de produits plus insolites : dormir dans un phare, dans une grotte ou un musée.

Passion des Îles monte également en gamme avec une production élargie à l'Asie-Pacifique. Enfin Aventuria sortira une collection capsule d'hôtels design.

Multiplication des produits et des marques en France

Mais la grande nouveauté, c’est l’arrivée sur le marché français de huit nouvelles marques tirées des brochures des filiales européennes.

Au total, le groupe proposera 88 hôtels à l’été 2016, contre 38 auparavant.

Il veut monter en gamme, avec l’introduction des hôtels Sensatori, des 5 étoiles de luxe et des Sensimar, réservés aux couples.

Le groupe espère grignoter des parts de marché au Club Med avec les Robinson, des hôtels allemands dont le concept se rapproche de la marque au Trident.

Pour les familles, il développe les hôtels Family Life 4-5 étoiles, et Splashworld, qui comprennent un parc aquatique.

Les sportifs iront dans les clubs Magic Life et les familles dans les clubs Suneo, dont le concept ressemble à Marmara, mais en plus design.

Enfin, les hôtels Riu, déjà un peu connus en France, arrivent dans la production.

On souhaite bonne chance aux commerciaux de TUI France pour faire comprendre toute cette segmentation aux agents de voyages…

Le site TUI.fr lancé en septembre 2016

"Nous avons pour ambition de couvrir toutes les attentes des clients, d’offrir la plus large gamme de produits possible afin de satisfaire tous les segments", assure Pascal de Izaguirre.

Pour distribuer cette offre pléthorique, TUI capitalise toujours plus sur le multi-canal. Un nouveau site internet TUI.fr viendra couronner l'implantation de la marque à partir de septembre 2016.

L’avenir des sites internet Marmara et Nouvelles Frontières reste toutefois assez flou. S’ils devraient perdurer dans un premier temps, ils pourraient à terme être absorbés dans ce nouveau portail global.

Enfin du coté des agences de voyages, les boutiques vont elles aussi subir un relooking sous la marque TUI, à l’image de celle de Strasbourg.

Là encore, les deux marques Nouvelles Frontières et Marmara sont conservées dans les vitrines, sous le parapluie TUI.

Le groupe compte aujourd’hui 63 agences intégrées, positionnées dans les grandes agglomérations.

Grâce au développement du call center virtuel, ces points de vente ont progressé de 18%. Les 162 agences mandataires sont, elles, en croissance de 10% et le groupe se dit ouvert aux opportunités de développement.

Avec cette nouvelle stratégie, le groupe TUI devient un véritable supermarché du tourisme.

Mais gare aux habitudes de voyages des Français, qui ne sont pas toujours en phase avec les grandes tendances imposées par des industriels étrangers.

Corsair : le cas à part

Le groupe TUI compte une flotte de 140 avions de diverses marques. Tous vont être repeints aux couleurs de TUI pour être utilisés sur n'importe quel marché.

Le groupe prévoit aussi d'acheter 17 appareils en 2019, principalement des B 787.

Seule exception : Corsair. La compagnie qui n'est plus à vendre, ne sera pas intégrée à ce nouvel ensemble.

Mais Pascal de Izaguirre ne semble pas encore tout à fait certain de la stratégie envisagée par ses actionnaires pour cette compagnie.

Lu 3975 fois

Notez


1.Posté par auxietre le 18/09/2015 10:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour très intéressé par l'évolution de TUI et notamment Marmara dont je fréquente certains clubs 1 ou 2 fois par an ; je suis impatient de découvrir les nouvelles destinations et me demande si un jour , des departs auront lieu de l'aéroport de Vatry en Champagne.Ardenne cordialement

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 22 Octobre 2017 - 23:16 Plongée sous-marine : le TO Subocea refait surface

Vendredi 20 Octobre 2017 - 11:06 Evaneos vise les 800 000 voyageurs cumulés en 2020


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com