TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Thierry Miremont : "l'échéance de Fram en juillet est un non-sujet !"

l'interview de T. Miremont, PDT du Directoire de Voyages Fram


Rédigé par Dominique Gobert le Mercredi 26 Juin 2013

Après l'éviction de Daniel Cohen de Fram, Thierry Miremont prend les rênes du voyagiste. Il est en place depuis à peine deux jours et nous a accordé un entretien.



Thierry Miremont : "Chez Fram, j'ai trouvé un personnel qui, certes, a été déstabilisé par les évènements passés, mais est surtout extrêmement attaché à son entreprise, motivé, soucieux de s'en sortir, et qui est prêt à se battre" - DR JdL
Thierry Miremont : "Chez Fram, j'ai trouvé un personnel qui, certes, a été déstabilisé par les évènements passés, mais est surtout extrêmement attaché à son entreprise, motivé, soucieux de s'en sortir, et qui est prêt à se battre" - DR JdL
TourMaG.com - Thierry Miremont, qui êtes-vous ? Et quelle est votre mission ?

Thierry Miremont:
Je suis une homme habitué à intervenir dans des situations un peu compliquées.

Il est important pour Fram, après les évènements survenus la semaine derrière, de pouvoir s'exprimer. Il est évident que je ne commenterai pas ces évènements, ce n'est pas mon rôle.

Je suis en place depuis deux jours à Toulouse et je ne pourrais pas aborder beaucoup de détails. Et il ne serait pas sérieux, à mon stade, de parler encore de stratégie.

TourMaG.com - Soyons clair. Daniel Cohen, représentait déjà une société chargée de "reconstruire" la maison. Il est viré, vous arrivez… Quelle est donc votre mission ?

Thierry Miremont :
La mission est toute simple. Elle est celle de tout dirigeant d'entreprise, et dans le cas présent de Fram, elle est de redonner au Groupe les moyens de sa croissance.

Il s'agit, dans un premier temps, de remettre la société sur les rails de la rentabilité qui permettront de générer des moyens financiers afin de permettre le développement des moyens futurs.

TourMaG.com - Certes, mais c'était aussi la mission de Daniel Cohen ? Qu'allez-vous apporter de mieux?

T.M:
Avant d'aller plus loin, j'aimerais dire deux mots sur le secteur du tourisme en France. Vous ne le savez peut-être pas, mais je connais bien le secteur du transport et du tourisme pour y être intervenu du temps où j'étais consultant chez MacKinsey.

J'ai beaucoup travaillé pour des compagnies aériennes et des réseaux d'agences de voyages en France et à l'étranger.

On observe aujourd'hui un secteur en pleine mutation avec une banalisation de l'offre, ou plutôt pléthore d'offres banalisées.

Ajoutons à cela une sensibilité aux prix qui s'est exacerbée avec l'arrivée des "low costs", des comportements de consommateurs qui ont évolué grâce, à cause d'internet…

C'est donc l'évolution du secteur. Par-dessus est venue s'ajouter la crise. Crise non seulement économique, qui touche tout le monde, mais aussi la crise politique, notamment du Printemps Arabe.

Ce qui a touché tous les acteurs, pas seulement Fram. Seulement, Fram a une offre particulièrement importante, ce qui l'a touché, beaucoup plus que si la société avait été "plus petite".

Sur Fram, ce que je peux vous en dire, dans la limite de mes moyens puisque je viens tout juste d'arriver, tient en deux choses.

Fram a des atouts incroyables et il est important de le souligner. Sa notoriété, sa réputation, le niveau de satisfaction clients, le niveau de fidélisation des clients, sont parmi les meilleurs du secteur.

Les clients sont attachés à Fram, ils aiment Fram. Ça, c'est une réalité et un atout.

Autre atout majeur, ce sont les forces vives de Fram, son personnel.

Depuis deux jours, j'ai beaucoup rencontré les gens, que ce soit le management, les salariés, les représentants du personnel, j'ai pu sentir la maison.

J'ai plus de trente ans d'expérience professionnelle et j'ai vu beaucoup d'entreprises, de toutes natures, de toutes tailles, dans tous les secteurs. Je repère assez facilement la dynamique d'une entreprise.

Chez Fram, j'ai trouvé un personnel qui, certes, a été déstabilisé par les évènements passés, mais est surtout extrêmement attaché à son entreprise, motivé, soucieux de s'en sortir, et qui est prêt à se battre.

Quand vous avez ça comme conditions, c'est génial !

Parce que ce n'est pas moi, Thierry Miremont, qui vient d'arriver et qui vais tout régler. Ce n'est pas ça qui est important !
Moi, ma mission est de redonner à Fram les moyens de croître. Et pour y arriver, il faudra diriger tout le monde vers une même direction.

Thierry Miremont : "l'échéance de Fram en juillet est un non-sujet !"
TourMaG.com - Très bien, mais pour y arriver, il va falloir des moyens. Or, bien sûr, la marque est connue, les clients l'aiment. Cependant, Fram a perdu environ 200.000 clients ces dernières années. Par ailleurs, que l'entreprise se mobilise, c'est très bien, mais, encore une fois, il va falloir lui trouver des moyens…

T.M:
En ce qui concerne la perte de clients, elle n'est pas spécifique à Fram.

Tout le secteur a souffert et souffre encore. Je ne connais pas encore les statistiques de pertes de clients des concurrents de Fram…

Il ne faudrait pas que l'on fasse une fixation sur Fram, tous les acteurs du secteur ont souffert. Mais ce n'est pas spécifique…

En ce qui concerne les moyens financiers, bien sûr qu'il en faut ! Cela fait partie de la vie normale d'une entreprise qui doit toujours mobiliser les moyens qui vont lui permettre de faire face à son développement.

Fram est dans ce cas et nous n'allons pas nous voiler la face. La situation de l'entreprise est tendue, c'est vrai, mais c'est aussi dû à un certain moment dans l'année.

Vous savez comme moi que les flux financiers sont extrêmement importants, dans un sens comme dans l'autre, parce que c'est l'activité qui veut ça.

Entre, d'un côté des clients qui font des réservations, de l'autre côté des fournisseurs qu'il faut payer, tout est normal.

Après, il y a bien sur la relation classique qu'une entreprise comme Fram a avec ses partenaires financiers : nous sommes dans ce contexte !

TourMaG.com - On est certes dans ce contexte, mais une échéance importante arrive à la fin du mois de juillet… Concrètement, comment voyez-vous la suite ?

T.M.:
Tout d'abord, et je crois que c'est important, on voit déjà les effets des différentes options entreprises depuis déjà quelques années par Fram pour s'adapter aux évolutions du marché.

Il s'agit d'être encore beaucoup plus agile et d'avoir une offre aisément compréhensible par le consommateur.

Ça demande de la connectivité dans l'offre, de la créativité dans la construction de l'offre, de la sélectivité. Et Fram n'a pas attendu pour s'adapter aux évolutions de marché.

Nous sommes aujourd'hui en train de voir les effets positifs des actions qui ont été prises il y a déjà longtemps.

Certes, et encore une fois, la situation est tendue, mais elle est tendue, c'est normal, parce que c'est ce moment-là dans l'année de l'activité.

Elle est tendue parce que, évidemment on ne va pas se voiler la face, Fram a souffert comme tout le monde de la crise et sa rentabilité s'est dégradée.

Ma mission, c'est de poursuivre, mais pas tout seul, avec le Directoire, avec toutes les équipes, la mise en œuvre de l'action entreprise depuis longtemps pour faire en sorte de remettre Fram dans la position de leader qui est la sienne.

Sur les investisseurs, ce n'est effectivement pas un secret.. Il y a des discussions, des échanges …

TourMaG.com - Et cela va se concrétiser bientôt ?

T.M.
: Vous comprendrez aisément que je ne peux rien vous dire sur le sujet actuellement. Il y a un processus qui est en cours.

TourMaG.com - L'échéance de la fin juillet, vous la voyez positive?

T.M.:
Absolument positive. Pour moi, cette échéance de fin juillet est un non-sujet !

TourMaG.com - Par rapport à ce qu'envisageait Daniel Cohen, entendez-vous modifier vos rapports avec la distribution?

T.M.:
Déjà, Fram est à la fois un producteur et un distributeur. Fram a besoin des distributeurs. Je ne commenterai pas ce que voulaient faire mes prédécesseurs, mais vous comprendrez bien qu'arrivé depuis deux jours, il m'est encore difficile de vous dire ce que je vais faire.

Je pense simplement que l'entreprise n'a pas attendu pour faire ce qu'il convient de faire vis-à-vis de la distribution.

Nous sommes contents de travailler avec les distributeurs comme les distributeurs sont heureux de pouvoir s'appuyer sur Fram qui est un gage de qualité, de sérieux dans cette offre pléthorique !

La différenciation de Fram existe.

Je crois d'ailleurs que la distribution s'est déjà exprimée sur Fram et je ne vais pas le faire à sa place. Mais j'ai cru comprendre que, pour la distribution, Fram était un acteur absolument majeur.

Et l'on ne commence pas à se fâcher entre partenaires !

Je crois qu'aujourd'hui, il faut redonner confiance au personnel et ne plus voir le passé mais regarder non seulement le présent mais aussi l'avenir.

Et je dois expliquer la situation telle qu'elle est, de façon à couper court à toutes les rumeurs bien souvent infondées. Il s'agit maintenant de calmer le jeu, de laisser l'entreprise travailler et, fondamentalement, de poursuivre toutes les actions déjà entreprises, ainsi que les nouvelles que nous lancerons pour remettre Fram à sa bonne place.

TourMaG.com - Pas de plan social ?

T.M.
: Le Groupe est sorti d'un plan social il y a peu. Ce n'est pas pour en refaire un demain. Ce n'est pas le sujet aujourd'hui et je ne m'inscris pas dans cette logique!

Lu 3385 fois

Tags : Cohen, Fram, Miremont
Notez


1.Posté par travel057 le 27/06/2013 14:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Joli discours de langue de bois!

2.Posté par alain le 27/06/2013 15:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En place depuis seulement deux jours et il sait déjà tout, tout va bien...allez hop au suivant !

3.Posté par Le Petit Prince le 27/06/2013 20:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Politiquement correct : que fallait il en attendre !
Trois PDG dans l'espace d'un an, le problème est ailleurs.
La famille Peugeot va ceder l'entreprise pour le sauver, je doute fort que le couple infernel de Fram fasse pareil. Mepris du père fondateur, mépris d'un personnel exemplaire.dans une descente aux enfers programmé.
Il n'est pas trop tard pour que l'intêret collectif emporte sur l'égoisme individuel.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 11:06 Evaneos vise les 800 000 voyageurs cumulés en 2020


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com