TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Thomas Cook France est à vendre

Morgan Stanley aurait été mandatée pour chercher un acheteur


Rédigé par Hervé Ducruet - herve.ducruet@tourmag.com le Mercredi 20 Avril 2005

Les difficultés financières du réseau Thomas Cook Voyages auraient eu raison de la patience des actionnaires. Les rumeurs de vente de l’ex réseau Havas Voyages semblent se confirmer affirme le quotidien économique allemand Handelsblatt dans un article à paraître aujourd’hui. Selon des sources proches de la compagnie aérienne Lufthansa, actionnaire à 50% du voyagiste, la banque d'affaires américaine Morgan Stanley a été mandatée pour chercher un acheteur.



Selon le quotidien économique allemand Handelsblatt, la banque d'affaires américaine Morgan Stanley a été mandatée pour chercher un acheteur à Thomas Cook Voyages.
Selon le quotidien économique allemand Handelsblatt, la banque d'affaires américaine Morgan Stanley a été mandatée pour chercher un acheteur à Thomas Cook Voyages.
Le Groupe Thomas Cook l’avait reconnu début mars lors de la présentation des résultats annuels, il était confronté en France à « une situation financière plus difficile que prévu. » Un constat qui semble avoir fait son petit bout de chemin dans l’esprit des dirigeants malgré les avis rassurants qui avaient été déclarés à l’occasion.

Ainsi, le directeur financier, Heinz-Ludger Heuberg, avait assuré que le groupe entendait bien conserver malgré tout ses activités en France. Mais à un exercice 2002/03 noir, soldé par le limogeage surprise d’Antoine Cachin en juin 2004 et une mission écourtée prématurément en février dernier pour Roland Dumont du Voitel, s’ajoute également une lourde perte l’an dernier.

Sur son dernier exercice 2003/04 (clos fin octobre), Thomas Cook avait dû passer une charge exceptionnelle de 108,5 M EUR sur sa filiale française. Mais si la filiale France battait de l’aile, la maison mère Thomas Cook n’était guère plus vaillante et a du engager un très sévère programme de restructuration.

Le Groupe au régime maigre

Les effectifs totaux ont été réduits de 5,2%, le temps de travail provisoirement allongé en Allemagne, 12 avions vendus et les capacités hôtelières réduites de 50%. Grâce à ce régime drastique, Thomas Cook a ainsi pu réduire sa perte nette de moitié sur son dernier exercice 2003/04, à 175,9 millions d'euros.

Outre sa filiale française, Thomas Cook s'apprêterait également à vendre sa filiale d'hôtels clubs Aldiana, elle aussi déficitaire. Selon le Handelsblatt, diverses sources financières confirmeraient que des négociations exclusives était déjà en cours et menées par l'investisseur américain Advent International.

Sans Aldiana et Thomas Cook Voyages, le groupe serait beaucoup plus attractif pour d'éventuels investisseurs, souligne le Handelsblatt. Cet « habillage de la mariée » comme on dit, confirmerait aussi la rumeur de vente des deux actionnaires à égalité dans Thomas Cook : la compagnie aérienne Lufthansa et le groupe de distribution KarstadtQuelle.

Qui pour acheter Thomas Cook France ?

Un groupe qui va mal. Après avoir lui aussi limogé son président (on parle beaucoup de Daniel Bernard – ex pdg de Carrefour – pour le remplacer), le président par intérim Harald Pinger n’éluderait plus, contrairement à son prédécesseur, la vente des 50 % qu’il possède dans Thomas Cook.

Si la vente de Thomas Cook France se confirme, il serait intéressant d’en connaître au moins le prix de vente. Rappelons pour mémoire que Condor&Neckermann (C&N) avait du débourser 250 M€ pour s’offrir le réseau. Combien en vaut il aujourd’hui ? Et surtout qui en veut ?

A l’heure ou Internet met à mal la revente tourisme dans les agences traditionnelles, qui, en France, voudrait prendre le risque d’acheter 432 agences d’un coup, même à 100 M€, prix qu’on lui attribuerait actuellement sur le marché. L’arrivée dans les prochaines semaines de Wim Desmet pour une tournée d’explication auprès des équipes françaises de Thomas Cook devrait être plus qu’attendue.



Lu 5968 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 20:14 Prise d'otages à l'agence Asieland à Paris

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:15 Selectour : le congrès s'ouvre ce lundi à Québec


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com