TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Thomas Cook : Rachel Picard demande aux collaborateurs de rassurer "oralement" les clients

il manque près de 100 millions de livres pour passer la fin de l‘année


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Mercredi 23 Novembre 2011

Trop grand et trop endetté pour faire faillite, le groupe Thomas Cook qui traverse des moments agités va devoir tailler dans le vif pour se refaire une santé et regagner la confiance des analystes et des actionnaires. En attendant, il faut rassurer les clients…



Certains analystes suggèrent un véritable démantèlement du groupe- Photo DR Thomas Cook Plc
Certains analystes suggèrent un véritable démantèlement du groupe- Photo DR Thomas Cook Plc
Comme on pouvait s’y attendre, l’action Thomas Cook Travel qui a perdu 75% de sa valeur dans la journée de mardi a repris près de 20% hier mercredi.

Mais elle reste à un niveau historiquement bas.

Les analystes y ont vu plus clair au fil des informations que les banques et le groupe lui-même ont laissé filtrer.

Le groupe est en manque de trésorerie de près de 100 millions de livres pour passer la fin de l‘année, la période traditionnellement la plus calme en terme de bookings.

Mais cette recherche de trésorerie intervient alors qu’une première ligne de crédit d’une valeur de 100 millions de livres avait déjà été accordée il y a quelques semaines seulement.

D'où la panique de mardi dans les milieux financiers.

Baisse du volume des bookings

C’est que le volume de bookings chez Thomas Cook accuse une telle baisse que les rentrées d‘argent ne sont plus suffisantes pour assurer le quotidien.

En France et en Belgique, cette baisse serait même de 20%. Pour ajouter à la peine, la joint venture passée avec Intourist en Russie semble démarrer plus difficilement que prévu.

Le groupe avait déjà décidé de vendre pour plusieurs centaines de millions de livres divers actifs, notamment immobiliers.

Mais avec ce nouveau prêt que le groupe devrait décrocher, son endettement atteindra le milliard de livres. Autant dire que Thomas Cook va devoir sacrément tailler dans le vif pour se refaire une santé.

Certains analystes suggèrent un véritable démantèlement du groupe. D’autres préconisent la vente de la compagnie aérienne « maison », d’autres encore la vente des activités françaises particulièrement affectées par le printemps arabe.

Rachel Picard y est allée de son message rassurant

En France justement, les informations alarmistes diffusées sur les médias grand public ont soulevé des inquiétudes chez les clients.

Rachel Picard, la directrice générale y est allée de son message rassurant aux collaborateurs : 

« La marche de nos affaires reste inchangée. Le groupe a indiqué hier que son bénéfice opérationnel restait globalement en ligne avec ses prévisions… Thomas Cook Group Plc a en fait décidé de repousser la publication de ses résultats parce qu’il souhaite d’abord conclure ses discussions avec les banques sur ses facilités de crédit.

L’objectif est d’améliorer la résistance du groupe au cas où la situation commerciale resterait difficile…

N’hésitez pas à informer à l’oral vos collègues, clients, fournisseurs et partenaires de ces éléments s’ils venaient à vous questionner. Au moment où nos ventes été viennent d’ouvrir, restons concentrés sur notre développement 
».

Malheureusement, au vu des informations inquiétantes de ces derniers jours, on peut imaginer que les collaborateurs du groupe Thomas Cook vont attendre un peu plus longtemps que d’habitude les clients devenus soudain plus méfiants, en France comme en Grande-Bretagne…

Lu 7229 fois

Notez


1.Posté par dom31 le 24/11/2011 12:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Silence radio ??
La presse ne parle pas que des 125 millions d'euros à trouver mais d'environ 1 milliard de perte pour le groupe. C'est ce qui a créé la chute de la bourse envers cette "institution". Rachel a du travail pour rassurer. Voici un des titres aujourd'hui : Rien ne va plus pour Thomas Cook, le deuxième tour opérateur européen. Le cours de bourse a plongé de plus de 90% depuis le début de l'année. Ses dirigeants en sont réduits à négocier avec les banques pour tenter de financer une dette d'un milliard d'euros. Comment en est-il arrivé là ? Tentative de réponse..... A TourMag d'écrire la suite. Au fait, il y en a un qui doit être heureux aujourd'hui d'être au chômage...

2.Posté par Free le 24/11/2011 14:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'industrialisation du tourisme n'aura pas lieue en France .
Les clients n'attendent pas cela .
De plus les pseudos dirigeants d'aujourd'hui ne comprennent rien à ce business.

3.Posté par van herk le 24/11/2011 17:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Toutes ces groupes 'gérés par les 'alghorithmes' sans émotion, sans valeur', devraient être INTERDIT ! La 'crise' n'existe vraiment pas, seulement les hommes ('pour la plupart' ) avec un grave maladie: l'argentonomie. Difficile à guérir, quand on soigne pas la cause: Bilderberg regne le monde, hélas. Donc, c'est vraiment pas votre faute si vous êtes 1. sans emploi, 2. malade, 3. pas riche, 4. sur votre compte en 'roug'e, 5. .....etc. Le monde tourne vraiment à l'envers avec autorisation de ceux qui nous dirigent 'très haut'. C'est scandaleux. Même les gens qui ont envie encore de travailler, commencent à se dire, mais pourquoi je le fais encore...ça sert à quoi.

4.Posté par Nico16 le 24/11/2011 17:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les clients ont peur, les collaborateurs ont peur, les banquiers ont peur, bref, la France a peur !
La seule bonne solution consiste à vendre rapidement une activité, sans attendre que tout le reste s'effondre. Je sais, ça n'est pas possible , puisque d'après les règles de délégation, il faudrait faire remonter les propositions au N+3 (à Londres) qui seul a le pouvoir d'autoriser ce genre de transaction, et on pense qu'il ne se décidera pas assez vite.

5.Posté par Nico16 le 24/11/2011 17:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Peut-être un retour du Club Med sur Jet Tours ?
Chances minimes. Il faudrait être intelligent et rapide.

6.Posté par Chouchane Ahmed le 25/11/2011 13:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
TCF quand elle a acheté Jet tours elle voulait je crois diversifier son produit pour mieux vendre....
Or je crois que l'affaire n'a pas bien s'intégrée dans ce sens puisque les point fort de produit jet tours n'est pas développé pour ne pas dire n'est pas bien exploité.
Par exemple quant TCF a mis à niveau le produit Jumbo de jet tour elle a réussi d’augmenter sa performance en nombre des clients à travers se slogan...!!!
Quand à Jet tours le produit Eldorador s'est bien amélioré de point de vu qualité des hôtels mai pas de point de vu ces points forts (ex: JT vendait en hiver la garanti soleil, le baby eldo et son pack,…)
Donc à mon avis il reste beaucoup à faire pour l’exploitation de Jet tour et j’en suis sur et certain que ce produit réussira sur le marcher tunisien qui à des relations historiques qui deviennent presque des costumes dans le tourisme tunisien (surtout le marcher français).
Aussi pour le développement de Jet tours il faut penser aussi à d’autre payer émetteur de touristes comme il était avant (JT Italie) car le marque eldorador n’est pas bien commercialisé dans tout l’Europe et surtout pour les nouveaux marchés (Tchèque, Slavonie, Russe,….).
………Avec le calibre de TC dans le monde de tourisme JT peu d’avantage mieux avancer et ……………….

7.Posté par sb44 le 30/11/2011 16:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Van herk

Votre commentaire est certainement le plus pertinent, bien qu'il paraisse un peu confus, le français n'étant visiblement pas votre langue maternelle.

Mais les français ne sont pas encore prêts à entendre cela!

Il faudra tomber encore plus bas, creuser davantage le déficit de notre balance commerciale, augmenter sensiblement le taux de chômage, ralentir notre économie, attendre que la violence et l'insécurité explosent à tous les coins de rues...

... pour enfin ouvrir les yeux sur bildeberg, le dîner du siècle, les accords européens favorables aux banques, la loi de 1973 en France sur la banque de france, la main mise de Goldman Sachs sur la Grèce, l'Italie et la BCE la même semaine etc...

L'immigration massive européenne tire les salaires à la baisse aux dépends de qui, et dans l'intérêt de qui?

Pour revenir au tourisme, et particulièrement aux agences de voyages en France et en Europe, l'actualité ne joue pas en notre faveur! Effondrement des prix et des commissions, et printemps arabes (victoire des islamistes "modérés") sur les destinations qui génèrent le plus fort volume de vente! Tunisie, Maroc, Egypte...

Thomas Cook a 900 millions de livres de dette (1 mds€)
Combien d'années pour rembourser une dette pareille?
Ils viennent de réduire leurs coûts de 40 millions par an environ, en vendant des airbus et licenciant 500 personnes, très bien... mais il faut une quarantaine d'année pour rembourser à ce train là avec les intérêts!

Et encore, si le bilan est à l'équilibre!
TC france alterne des bilans avec perte ou bénéfice de 2.6 à 7 millions à tout casser...
Autant dire rien du tout...

Il faudra bien davantage pour remplir les caisses!


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:15 Selectour : le congrès s'ouvre ce lundi à Québec


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com