TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Tour de France - Normandie : randonnée équestre en Mortainais

TourMaG.com fait son tour de France


Rédigé par Jean-François RUST le Lundi 4 Juillet 2016

A l'occasion du Tour de France 2016, TourMaG.com a choisi ses propres étapes - qui suivent plus ou moins le tracé officiel - à la découverte des régions de France. Aujourd'hui, pour l'épreuve Granville / Angers, nous nous arrêtons dans le Mortainais, pour une randonnée équestre dans le bocage normand.



Une balade équestre pour apprécier un paysage qui ondule joliment en courbes émeraude, piquées de bois sombres et de hameaux de vallons - DR : Association Cheval Nature du Sud Manche
Une balade équestre pour apprécier un paysage qui ondule joliment en courbes émeraude, piquées de bois sombres et de hameaux de vallons - DR : Association Cheval Nature du Sud Manche
En marge du Parc régional Normandie-Maine, le pays de Mortain joue des bosses et des creux pour se fondre en un paysage de collines vertes, typique de la Normandie du bocage.

Dans ces replis ruraux au tourisme balbutiant, le cheval est un compagnon idéal pour dévoiler les traces d’un passé industriel insoupçonné : celles de Guy Degrenne et de Fulgence Bienvenüe, le père du métro parisien.

Où va se nicher l’histoire industrielle de la France ? Dans les tréfonds de la Manche et de ce Mortainais peu connu des touristes.

Nous étions partis pour une balade équestre tranquille, le genre d’escapade appréciée pour sa faculté à mettre le visiteur en osmose avec la France rurale. Loupé ! Enfin, presque.

Si la randonnée n’est pas avare de chemins creux, elle jette aussi à la face des souvenirs qui rappellent les grandes heures de l’épopée industrielle française. Mais patience...

Vestiges de la forge

Les présentations avec Cheval Nature Sud Manche terminées (de sympathiques défricheurs de territoire confrontés aux inerties paysannes…), nous partons trotter entre taillis et prairies.

Mon Irish Cob docile permet d’apprécier un paysage qui ondule joliment en courbes émeraude, piquées de bois sombres et de hameaux de vallons.

On est loin de l’exubérance touristique du Mont-Saint-Michel. Ici, à moins de 60 km de la Merveille, c’est le calme absolu, la Normandie immuable des vaches et des prés. Parfait pour investir dans un « cottage » à retaper, au cœur d’une région restée à l’écart de la spéculation.

Une chapelle restaurée plus loin (chapelle de Montfort, belle et isolée dans un bosquet) et nous dévalons le coteau pour rejoindre Brouains, vallée de la Sée. Dite « aux cent moulins », cette vallée est aussi le berceau d’une activité de métallurgie et de coutellerie.

Nous y voilà ! C’est ici, à Sourdeval, qu’en 1938, un certain Guy Degrenne reprend la forge de son père et lance, après-guerre, une production de couverts en acier qui va faire sa fortune.

L’atelier des bords de l’Yeurseul (un petit affluent de la Sée) tourne tellement bien que l’entreprise déménage en partie dans une nouvelle usine à Vire, en 1967.

Une centaine de salariés travaille encore à Sourdeval dans les années 1980, jusqu’à l’arrêt définitif de l’atelier, en 2002.

Du fond du vallon obscur, le cavalier découvre les solides vestiges de la forge, là où Guy Degrenne a fait mentir la formule de sa célèbre publicité : « Ce n’est pas comme cela que vous réussirez dans la vie ! ».

Voie verte « Fulgence Bienvenüe »

Autre présence improbable : Fulgence Bienvenüe. Allons, allons, les habitués de la station Montparnasse le connaissent, pourtant.

C’est le père du métro parisien. La première ligne voit le jour en 1900 sous l’impulsion de cet ingénieur breton. Mais pas seulement.

L’homme a aussi supervisé les travaux de la ligne ferroviaire Paris-Vire-Granville, ainsi que le tronçon Vire-Mortain-Domfront.

Désaffecté depuis longtemps, ce dernier a été transformé en très agréable « voie verte », surélevée au dessus du bocage.

C’est là que Cheval Nature Sud Manche met les apprentis cavaliers… sur les rails du galop. « Merci » Fulgence !

Bonne poire

Connaissez-vous le Gros d’Oudiart, le Raguenet, le Père Omiot, le Bec d’Oie, la Cuisse Madame ? Non ?

Pour le savoir, rendez-vous au musée du Poiré (anciennement Maison de la Pomme et de la Poire), à Barenton, un verger-conservatoire du Parc naturel Normandie-Maine.

Vous apprendrez tout sur ces variétés de poiriers (et 41 autres !) ainsi que sur les différents modes de fabrication du poiré (spécialité du coin, l’AOC Domfront), du pommeau et du calvados.

Une balade sympa au milieu d’une prairie fruitière égayée d’une jolie longère à colombages, 100% normande.

Adresses utiles

Musée du Poiré
La Logeraie
50720 Barenton
02 33 59 56 22
www.parc-naturel-normandie-maine.fr

Office de tourisme du Mortainais
Bureau de Mortain
Rue du Bourglopin
50140 MORTAIN
tél. + 33 (0)2 33 59 19 74

Ou Bureau de Sourdeval
2 place Charles de Gaulle
50150 SOURDEVAL
tél. + 33 (0)2 33 79 35 61

www.mortainais-tourisme.org

Retrouvez tous les articles sur notre Tour de France 2016 en cliquant ici.

Lu 1195 fois

Notez

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com