TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Tour opérateur : le volume de vente sur site internet propre en hausse 13,4% en 2010

Etude CETO sur les ratios d'exploitation des TO


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Jeudi 17 Mars 2011

Le Ceto a dévoilé hier au cours de la première journée du Mondial du tourisme l’étude réalisée par KPMG portant sur l’activité 2010 de 23 entreprises de tour operating représentant 86% du volume d’affaires réalisé par les 80 tour-opérateurs adhérents à l’association.



Tour opérateur : le volume de vente sur site internet propre en hausse 13,4% en 2010
« 2010 n’a pas été une bonne année pour les tour-opérateurs et ce, en dépit d’une hausse du volume d’affaires. Les entreprises ont été obligées de faire énormément d’efforts de gestion », prévient en préambule René-Marc Chikli, le président du Ceto.

L’étude KPMG, la quatrième du genre, a pris en compte le volume d’affaires réalisé par les 23 entreprises volontaires de 4,7 milliards d’euros dont 3,764 milliards de voyages à forfait) contre 4,485 milliards enregistrés en 2009 et 3, 711milliards pour les forfaits).

La progression de 4,8% est supérieure à celle de 2,6% estimée par le Ceto pour l’ensemble de ses membres.

Le nombre de clients traités est passé de 6 millions en 2009 à 6,6 millions en 2010 et respectivement 3,6 à 3,9 clients ayant acheté un forfait. Pour l’ensemble des membres du Ceto le nombre de clients s’est élevé à 7 523 082.

La marge brute perd 1,2 point par rapport à celle de 2009 à 17,1%

La recette unitaire de 2010 établie à 724 euros est en baisse de -2,8% pour l‘ensemble des membres Ceto. KPMG la fixe à 961 euros pour les 23 entreprises étudiées.

Les ratios d’exploitation sont tous en négatif. La marge brute perd 1,2 point par rapport à celle de 2009 à 17,1%. L’EBITDA perd 0,4 point à 1,2% et ce, en dépit de la baisse des coûts de distribution qui ont pesé 8,8% sur le chiffre d’affaires au lieu de 9% en 2009, et de l’allégement des coûts de structure qui sont passés de 11,3 à 10,6%.

Par passager, sur un chiffre d’affaires de 941 euros (-2,3%), la marge brute s’établit à 189 euros (-6,9%), la marge brute après coûts de distribution à 126 euros (-8,7%). Face à un coût de structure de 114 euros (-6,6%), il reste donc un EBITDA de 12 euros (25%). Il était de 16 euros en 2009 !

La structure des coûts de distribution a quelque peu évolué. Si le pourcentage des commissions sur factures clients est en hausse, passant de 11,4 à 11,8% des montants des ventes, les super commissions et fonds marketing sont en baisse de 1,7 à 1,5% du CA.

Le volume de vente sur site internet propre a représenté 13,4%

Le taux global des commissions versées aux distributeurs externes est donc de 13,2% en 2010 contre 13,1% en 2009.

Les producteurs ont économisé sur les coûts de fonctionnement de leurs agences en propre de 10,9 à 10,6% ce qui donne un coût total de distribution qui est passé de 9% en 2009 à 8,9% en 2010.

L’écart s’explique principalement par l’augmentation des ventes réalisées sur internet et des ventes directes off line (groupes).

Le volume de vente sur site internet propre a représenté 13,4% en 2010 contre 11,7% en 2009 et les ventes réalisées par les autres agences en ligne sont passées de 2,9 à 3,3%. L’internet a généré ainsi 16,7% du chiffre d’affaires l’année dernière contre 14,6% en 2009. « La progression des ventes internet se fait au détriment des distributeurs externes », souligne KPMG.

Les agences externes ont contribué à 41,4 % du chiffres d’affaires (en baisse de 1,9 point), la grande distribution a fait 9% du chiffre d’affaires (en hausse de 0,2 point). Quant aux agences en propre elles ont réalisé 21,2% du CA (en baisse de 0,2 point).

A noter, enfin, que la masse salariale baisse de 0,2% par rapport au CA mais par salarié elle augmente de 2% à 41 161 euros, tandis que le coût brochure et marketing est resté stable à +0,1% par rapport au CA.

Enfin, les frais de structure rapportés au client baissent de 6,5% à 114 euros.
Pour autant, les ratios font apparaître une fragilisation des entreprises. « 2010 doit être une année de transition. Cela ne peut pas être le modèle des années futures », conclut René-Marc Chikli.

Les TO ayant communiqué leurs chiffres à KPMG :

Amplitudes, Aventuria, Asia, beachcomber Tours, Club Med, Donatello, Fram, Go Voyages, Kuoni, Lagrange, Look Voyages, Marmara, Nouvelles Antilles, Nouvelles Frontières, Ollandini, Pacha Tours, Sans Frontières, Solea Vacances, Top Of travel, Tourinter, Touristra, Vacances Transat, Voyageurs du Monde.

Lu 4221 fois

Tags : ceto, chiffres, kpmg, to, étude
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 22 Octobre 2017 - 23:16 Plongée sous-marine : le TO Subocea refait surface

Vendredi 20 Octobre 2017 - 11:06 Evaneos vise les 800 000 voyageurs cumulés en 2020


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com