TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





TourCom : "Le paiement bimensuel du BSP ? C'est hors de question !"

l'interview de Richard Vainopoulos


Rédigé par Propos recueillis par Michèle SANI le Lundi 28 Septembre 2009

Richard Vainopoulos, président du réseau Tourcom, a brillé par son absence au cours du dernier Top Resa Paris où les sujets d'actualité, les pseudo scoops et les démentis ont fait flores sur fond de fusion Afat/Selectour. Nous lui avons demandé de réagir sur cette actualité.



''Je reste convaincu que ce n'est pas en doublant le nombre de points de ventes que nous obtiendrons de meilleures rémunérations. Les rapports de force ne servent plus à rien...''
''Je reste convaincu que ce n'est pas en doublant le nombre de points de ventes que nous obtiendrons de meilleures rémunérations. Les rapports de force ne servent plus à rien...''
TourMaG.com - Vous cultivez un partenariat étroit avec le groupe TUI.
Une vingtaine d'agences Tourcom sont des enseignes Marmara d'autres ont opté pour une franchise Havas. Par ailleurs les agences du réseau Havas utilisent les services de votre centrale de paiement... Que penseriez-vous du rachat d'un réseau de distribution par le groupe TUI ?

Richard Vainopoulos :
"C'est une réflexion plausible dans le contexte actuel. Sur le sol français nous assistons à un duel entre deux mastodontes européens, TUI et Thomas Cook.

Ces deux groupes ont le même objectif, élargir leur part de marché. Pour y parvenir ils ont ces deux possibilités : développer leur nombre de points de ventes afin de maîtriser leur distribution et racheter des marque de tour-opérateurs.

En dépit de la crise et de leur propre situation financière ils ont la capacité de s'endetter pour augmenter à moyen ou long terme leurs parts de marché. Je précise par ailleurs que je cultive un partenariat étroit avec beaucoup de monde..."


T.M.com - La fusion Afat – Selectour est consommée. On vous a peu entendu sur ce sujet...

R.V.:
"Je n'ai pas changé d'avis. Pas plus hier qu'aujourd'hui je vois un intérêt dans le rapprochement franco-français de deux distributeurs. L'important est d'avoir des partenariats à l'international.

C'est ce que nous développons chez Tourcom, en référençant des prestataires étrangers garantis par notre centrale de paiements.

Je reste convaincu que ce n'est pas en doublant le nombre de points de ventes que nous obtiendrons de meilleures rémunérations. Les rapports de force ne servent plus à rien.

Les fournisseurs aériens et tour-opérateurs n'ont plus les moyens de rémunérer davantage. Il y a encore dix ans j'aurais certainement eu un avis contraire. Mais aujourd'hui les aériens et les TO n'ont plus les moyens de donner plus."


T.M.com - Comment ça va chez Tourcom ?

R.V.
: "Nous consolidons nos acquis. Nous avons reçu de nombreux adhérents et prestataires fournisseurs lors de notre work shop du 22 septembre dernier.

Notre réseau regroupe 338 licences représentant 535 points de ventes. Certaines agences risquent d'ailleurs de nous rejoindre. Notre centrale de paiements performante, réassurée et en constante évolution suscite un certain intérêt.

C'est un outil confidentiel d'ores et déjà utilisé par des professionnels extérieurs à notre réseau comme les agences Havas dans une démarche volontaire. En matière de ventes nous constatons, comme tout le monde, une augmentation des ventes de dernière minute et une régression du trafic et du chiffre d'affaires.

Par rapport à 2008 nous en étions à moins 13 % en juillet et moins 10 % en août. Les ventes « à la carte » réalisées en direct avec nos réceptifs référencés nous permettent de rééquilibrer les ventes grâce à de bien meilleures marges que celles accordées par les tour-opérateurs."


T.M.com - On parle beaucoup d'un paiement BSP bimensuel. Votre avis ?

R.V.
: "Ce serait à mon avis difficile à mettre en place. Les compagnies aériennes via le BSP veulent être payées plus tôt sans nous rémunérer.

C'est hors de question ! Si tel était le cas je serais prêt à entamer une procédure contre le BSP ! Que les compagnies agissent pour se garantir.

C'est ce que je demande depuis trois ans. Aucune compagnie aérienne n'est à l'abri d'un dépôt de bilan. Elles doivent garantir leurs règlements."


T.M.com - Votre congrès approche. Quels seront les thèmes abordés ?

R.V.
: "Je rappelle qu'il se déroulera à Genève, du 26 au 29 novembre prochain. Nous aurons un forum sur la nouvelle réglementation et la mise en pratique de la loi.

Nous aurons aussi, comme chaque année, des ateliers sur la gestion de crise et d'après crise, sur les outils B2B2C qui permettent une activité 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Nous travaillons sur ces sujets."

Lu 10852 fois

Notez


1.Posté par Thierry le 30/09/2009 19:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Richard,

Il y a la solution aussi du réglement en ligne par CB avec le BSP!

Cela évite les cellules de crise... et le IATA est peinard en Suisse, pas plus cool ça comme, bien entendu il faut suspendre la garantie agence et les cautions, mais la c'est un autre débat ou dirai je une autre histoire.

Bien à vous.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:43 Selectour : retrouvez l'album photos du Congrès...


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com