TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Tourisme France : Hervé Novelli est très satisfait… des mauvais chiffres !

Seul le camping tire son épingle du jeu


Rédigé par Yves BARRAUD le Mardi 13 Avril 2010

Hervé Novelli estime que "le tourisme a été un amortisseur de la crise". Ça se discute ! Car si la France a sans doute mieux résisté que ses concurrents, les chiffres traduisent une sérieuse récession en 2009.



Tourisme France : Hervé Novelli est très satisfait… des mauvais chiffres !
« La France est double championne du Monde !

Avec 74 millions de visiteurs non résidents (1), elle est la première destination mondiale.

Et notre pays est sans doute celui qui a le mieux résisté à la crise
», annonce sans nuance Hervé Novelli.

Le tourisme représenterait 6,4% du PIB national (2).

Mais la réalité est moins clinquante ! Dans le détail, les chiffres 2009 illustrent un très sérieux fléchissement de l'activité, pour ne pas dire une récession.

Les arrivées de touristes venus pour motif personnel sont en baisse de 6% et de -10% pour les voyageurs professionnels.

Le nombre de Britanniques est en chute de 27%, de -10% pour les Espagnols, de -7,5% pour les Belges et Néerlandais, de -2,8% pour les Italiens. Seuls les Allemands progressent à +1,7%.

Les départs des Français (pour un séjour en France) accusent pour leur part -3,2%.

L’hôtellerie de plein air fait un carton !

La fréquentation de l’hôtellerie de tourisme enregistre -4,9% (-1,4% pour les Français et -11% pour les étrangers).

Si les catégories les plus touchées sont les 2 et 3 étoiles, le revenu par chambre (REVPAR) du segment haut de gamme chute de 15%.

Seul vrai motif de satisfaction : L’hôtellerie de plein air qui fait un carton avec +4,2% de fréquentation pour le camping (+7,2% pour les seuls Français).

Malgré des chiffres peu reluisants, le Secrétaire d’État estime que « le tourisme a été un amortisseur de crise. Il est annonciateur d’une prochaine sortie de cette période de ralentissement.

En février 2010, 5% des Français sont partis en vacances au ski, ce qui représente un point de plus qu’en 2009. Et on enregistre une présence stable des clientèles européennes. Pour autant, les dépenses ont baissé
».

Cette progression des départs au ski profite aux "meublés" au détriment des hôtels.

1.300 nouveaux opérateurs veulent être immatriculés

Hervé Novelli s’intéresse à présent aux répercussions de la loi qui porte son nom.

« 70 établissements ont d’ores et déjà obtenu leur cinquième étoile. Cette année, 3.500 hôtels seront classés selon la nouvelle norme (pour une durée de 5 ans et à leur charge).

Puis, 8.500 supplémentaires en 2011. Mais ce sont tous les hébergements qui seront concernés (campings, résidences hôtelières…) à partir du mois de juillet
».

Et le Secrétaire d’État de présenter les nouvelles plaques qui seront apposées sur les façades des hôtels (notre photo).

« 1.300 nouveaux opérateurs de voyages et de séjours ont fait une demande d’immatriculation. 524 décisions favorables ont déjà été prises », poursuit Novelli.

« La loi commence à se déployer. Elle porte aussi sur la rénovation des hôtels et des restaurants, par la mise en œuvre de prêts à taux réduits avec OSEO (3) ».

Hervé Novelli estime enfin que 5.000 emplois fermes auraient été créés dans la restauration suite à la baisse de la TVA qui suscite encore bien des polémiques, y compris dans les rangs de la majorité présidentielle.

(1) Est considérée comme "visiteur" une personne qui a passé au moins une nuit sur le territoire français. Selon le Secrétaire d’État, il s’agit d’une norme internationale qui permet de comparer les pays du monde.

Sur une fréquentation globale de 74 millions, on compte 11 millions de touristes de passage, 10 millions de voyageurs professionnels, 53 millions de visiteurs.

La dépense par séjour des étrangers est de 790 € (moyenne établie sur 5 pays européens émetteurs). Elle accuse une baisse de 10% (contre -5% pour les Français).

(2) Ce pourcentage est obtenu uniquement à partir des activités directement liées au tourisme. Il va sans dire qu’il est largement sous-estimé si l’on tient compte de toutes les retombées économiques indirectes (dans les commerces, les transports, les activités culturelles : musées, festivals…).

(3) www.oseo.fr

Lu 3838 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 00:03 Le marché français reprend des couleurs en Tunisie


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com