TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





Tourisme spatial : les projets de conquête repartent de plus belle

La chronique de Michel Messager


Rédigé par Michel MESSAGER le Mercredi 23 Septembre 2015

C’est la rentrée pour le tourisme spatial. Michel Messager, spécialiste en la matière, met l'accent sur 4 innovations majeures.



Le projet de la Tour ThothX consiste à construire un ascenseur spatial haut de 20 kilomètres avec des matériaux pneumatiques renforcés - DR : Thoth Technologies
Le projet de la Tour ThothX consiste à construire un ascenseur spatial haut de 20 kilomètres avec des matériaux pneumatiques renforcés - DR : Thoth Technologies
Au cours de cet été 2015, une information extrêmement importante et déterminante pour l’avenir du tourisme spatial est passée quasiment inaperçue au niveau du grand public : le National Transportation Safety Board a confirmé que la perte de l'avion suborbital SpaceShipTwo de Virgin Galactic, l'an dernier, a résulté non pas d’un problème technique, mais d’une erreur humaine du copilote, celui-ci ayant déclenché prématurément le système de freinage pour le retour dans l'atmosphère.

Cette nouvelle, si elle ne remet pas en cause les problèmes de sécurité, permet par contre aux différents programmes de continuer leur développement et à de nouveaux acteurs de s’engager dans la conquête du tourisme spatial.

Depuis notre dernière publication mi-juillet, l’activité n’a pas cessé de se développer, bien au contraire.

Parmi la multitude des informations qui nous sont parvenues, quatre d’entre elles ont retenu tout particulièrement notre attention.

Création d’un lanceur spatial réutilisable par la Russie

L'Agence fédérale spatiale russe (Roskosmos) a annoncé qu’elle investira près de 12,5 milliards de roubles (163 millions d'euros) dans la conception d’un nouveau lanceur spatial, d'ici 2025.

Ce lanceur léger, dont le premier étage sera réutilisable, pourra emporter des charges utiles d'une tonne sur des orbites basses.

« Il sera créé sur la base du projet MRKS-1 (Système spatial réutilisable) et commencera son développement avant 2016 » peut-on lire dans le journal Izvestia, citant le texte du programme fédéral spatial russe pour 2016-2025, remis aux ministères concernés.

Il convient de remarquer que les créateurs du futur lanceur se sont inspirés de la navette soviétique Bourane, retirée du service après son premier et unique vol spatial de 1988…

Même dans le spatial on s’inspire des expériences du passé.

Un ascenseur spatial

Preuve en est : la reprise de l’idée de l’ascenseur spatial, projet qui date de plus de 100 ans, lorsque Constantin Tsiolkovski, un scientifique russe considéré comme le père et le théoricien de l’astronautique moderne, imaginait une tour de 35 790 kms de haut, qui permettrait d’amener par un ascenseur des charges en orbite géostationnaire.

Plusieurs théories se sont ensuite développées durant le siècle sans qu’un projet concret et viable ne puisse voir le jour.

Aujourd’hui, la société canadienne Toth Technology, spécialisée dans la conception de matériaux pour l’espace, présente son projet d’ascenseur spatial et vient même d’en déposer les brevets aux autorités américaines, rendant ainsi ce type de projet un peu plus crédible.

Le projet, "space elevator", puisque c’est de lui qu’il s’agit, consiste à construire un ascenseur spatial haut de 20 kilomètres avec des matériaux pneumatiques renforcés.

L'ascenseur disposerait à son sommet d'une plate-forme d'où pourraient s'élancer des engins spatiaux comme les navettes ou les fusées et auraient aussi la possibilité de se poser au sommet pour charger des marchandises et faire le plein.

Le grand avantage de la Tour ThothX est d’ordre économique. En effet, selon les concepteurs, faire décoller un engin depuis cette plate-forme permettrait d’économiser près de 30% du carburant utilisé.

Egalement, et comme le souligne Caroline Roberts, CEO et présidente de Thoth Technology, « il sera aussi facile d’embarquer dans une navette spatiale que de prendre un avion de ligne ».

Un projet de fous diront certains… pas tout à fait quand on sait qu’un nombre d'initiatives et de projets relativement importants pourraient voir le jour dans les années qui viennent.

Ainsi, une société japonaise envisage la réalisation d'un ascenseur spatial pour 2050. Une autre compagnie, américaine celle-là, a réuni des fonds sur Kickstarter afin de mettre au point un tel appareil, mais espère aussi réaliser un ascenseur lunaire.

Des taxis de l'espace

Egalement, toujours cet été, après avoir lancé un appel d’offres pour la construction de deux Space Taxi, la Nasa a indiqué que ces deux navettes seront destinées au transport des astronautes vers la Station Spatiale Internationale (ISS) ainsi qu’aux transports de touristes.

Ces deux navettes spatiales permettront aux astronautes de faire des allers-retours vers et depuis la Station Spatiale Internationale plus facilement.

Une fois que les systèmes de Boeing et SpaceX, les deux sociétés retenues par la Nasa, répondront à ses exigences, ils seront certifiés pour deux à six missions, capables d’acheminer de la marchandise et un équipage de 7 personnes jusqu’à l’ISS.

Un premier lancement est prévu pour 2017.

Un verre pour boire du whisky dans l’espace

Pour conclure, ce qui peut passer comme une anecdote, mais montre bien par contre tout l’intérêt qui est porté au tourisme spatial, citons la récente trouvaille de la société Ballantine’s qui vient de créer un verre qui permet de boire du whisky dans l’espace.

Ainsi et pour éviter, à cause du manque de gravité, d’être obligé de mettre le whisky dans un sachet plastique et le boire à la paille, la marque écossaise a décidé d’inventer un verre pour permettre de boire dans l’espace son alcool favori.

Ce verre est équipé d’un fond en acier inoxydable plaqué or qui contient un réservoir. Le liquide passe pas un tuyau qui fait le tour du verre afin de permettre à l’utilisateur de déguster l'alcool.

Pourquoi une telle invention ? « Le tourisme spatial en est à ses prémisses, explique Ballantine’s, et il faut commencer à réfléchir pour offrir ce genre de produits aux touristes ».

Ce dernier exemple démontre bien toutes les perspectives induites que peut engendrer l’activité du tourisme spatial, mais aussi sa crédibilité croissante auprès des entreprises, tout comme on avait pu le constater au début du siècle pour l‘aviation.

Tourisme spatial : les projets de conquête repartent de plus belle
Michel MESSAGER est directeur associé de Consul Tours, société de conseil travaillant pour une clientèle privée et institutionnelle dans les secteurs du tourisme.

Après avoir occupé les postes de Secrétaire Général du Tourisme Français, puis de Directeur Commercial de Touropa et Directeur du pôle tourisme du Groupe Verney , il rejoint en 1997 l’APST (Association Professionnelle de Solidarité du Tourisme) en qualité de Secrétaire Général jusqu’à fin 2007, période à laquelle, encore jeune retraité, il décide de réactiver sa société de Conseils créée au début des années 90.

Nommé par le Ministre chargé du tourisme en 2005, puis en 2012, il siège au Conseil National du Tourisme en qualité de Président Délégué de la section économie touristique et fonde avec plusieurs personnalités du tourisme l’AFST (Association Française des Seniors du Tourisme) dont il assure la Présidence.

Il est l’auteur d’un livre sur le Tourisme Spatial publié à la documentation française et de plusieurs articles sur le sujet.

Il est considéré actuellement comme un de spécialistes en la matière. Il intervient fréquemment sur ce sujet à la radio et à la télévision, ainsi qu’au travers de conférences dans de nombreux pays, notamment au Canada où il réside quelques mois par an.

Lu 5007 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Décembre 2017 - 11:50 Ryanair plie sous les contestations de ses pilotes


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com