TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Transavia France : "40 appareils ne suffiront pas, il en faudrait 100 voire même 130 !"

3 questions à Jean-Louis Baroux, ancien Président d'APG


Rédigé par La Rédaction le Mercredi 3 Décembre 2014

Les pilotes d'Air France ont en majorité dit "oui" au texte négocié entre le SNPL et la Direction qui fixe les conditions de détachement des volontaires pour travailler chez Transavia France. Pour Jean-Louis Baroux, ancien président d'APG et créateur du Cannes Airlines Forum, faire voter les salariés sur la stratégie d'entreprise est un non-sens.



Jean-Louis Baroux à propos de Transavia : Il ne faut pas de demi-mesure. Ce n'est pas avec 40 appareils, qu'Air France va déployer une compagnie low cost capable de concurrencer les autres transporteurs. Il faudrait aller jusqu'à 100 voire 130 appareils - DR Transavia
Jean-Louis Baroux à propos de Transavia : Il ne faut pas de demi-mesure. Ce n'est pas avec 40 appareils, qu'Air France va déployer une compagnie low cost capable de concurrencer les autres transporteurs. Il faudrait aller jusqu'à 100 voire 130 appareils - DR Transavia
TourMaG.com - Finalement, les pilotes d'Air France ont dit "oui" au texte négocié entre le SNPL et la Direction qui fixe les conditions de détachement des volontaires pour travailler chez Transavia France. Qu'en pensez-vous ? A l'arrivée, les pilotes n'ont-ils pas fait une grève pour rien ?

Jean-Louis Baroux :
"Ce que je n'arrive pas à comprendre, c'est pourquoi les dirigeants font voter les salariés sur la stratégie de l'entreprise.

C'est insupportable la manière dont toute cette affaire est gérée.

Je suis révulsé. Je ne comprends pas comment, dans un monde capitaliste, une entreprise peut devenir profitable dans ce contexte là.

Si les salariés souhaitent commander, qu'ils rachètent la boîte ! Ils pourront alors la diriger comme ils veulent. On demande aux pilotes leur avis, mais pourquoi ne pas demander aussi aux agents de comptoir ?"

Transavia France : "40 appareils ne suffiront pas, il en faudrait 100 voire même 130 !"
TourMaG.com - La nouvelle majorité du conseil du SNPL qui élira aujourd'hui le nouveau Président du syndicat est hostile à ce texte, ce vote n'est pas vraiment intervenu dans le bon timing...

J.-L. B. :
"De toute façon que ce soit les uns ou les autres, cela est très secondaire, c'est le principe qui est insupportable. Que les dirigeants dirigent !

Les salariés sont représentés au Conseil d'Administration, ils peuvent faire entendre leurs voix dans cette instance où se décide les stratégies."

TourMaG.com - Plus largement que pensez-vous de la stratégie d'Air France pour Transavia ?

J.-L. B. :
"Il ne faut pas de demi-mesure. Ce n'est pas avec 40 appareils, qu'Air France va déployer une compagnie low cost capable de concurrencer les autres transporteurs. Il faudrait aller jusqu'à 100 voire 130 appareils.

Lorsqu'on regarde les compagnies à bas coûts en Europe, elles disposent d'une flotte de 100 à 150 avions.

Il faudra aller beaucoup plus loin."


Lu 3069 fois

Notez


1.Posté par riko le 04/12/2014 01:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
si la direction d air France fait voter les pilotes c est surement parce qu ils sont actionnaire et que les pilotes sont détenteur de plus de 5 pour cent du capital ce qui les place d ailleurs parmi les plus gros actionnaires

2.Posté par shammy le 04/12/2014 08:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
5% ? Un des plus gros actionnaires ?? L'état détient déjà 16% des actions.......c'est 3X plus que les pilotes.

Non par contre les pilotes c'est 5% d'actions mais 100% d'emmerdes quand ils font grève. Voilà pourquoi on les fait voter.

3.Posté par PJ le 04/12/2014 09:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr BAROUX a un avis bien simpliste. Pourquoi demander l'avis des salariés?? C'est vrai pourquoi?

Peut etre que l'idée de travailler en commun et d'avancer ensemble ne vous a jalmais éffleuré.

C'est pourtant ce qui se passe dans certaines sociétes ou justement l'avis de chacun permet de trouver la meilleure voie et les resultats sont la. Vous vous souvenez de la boite à idée?

Le bon capitalisme de Papa, avis ininterressant.

PJ

4.Posté par Bruno DELHOMME le 04/12/2014 15:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr Baroux n'a pas un "avis simpliste" mais s'interroge, à juste titre je trouve, sur la pertinence de n'interroger qu'une seule partie des salariés.
Oui ils ont 5% de l'entreptise mais les autres salariés ont également une partie du capital!
Il est très étonnant d'isoler une partie des salariés (comme par hasard celle qui a le plus gros pouvoir de nuisance) pour lui demander son avis.
D'autre part comme le souligne Mr Baroux : chacun son métier. Les dirigeants sont là pour diriger l'entreprise et les pilotes ont des moyens, via le conseil d'administration où ils siègent, de faire entendre leur voix.
Ce fonctionnement est unique: dans les autres entreprises les salariés ne sont jamais interrogés sur les stratégies.
Que cela plaise ou non c'est le fonctionnement de notre société capitaliste.

Le commentaire de PJ est touchant: "l'idée de travailler en commun et d'avancer ensemble" est une notion assez idyllique mais qui, malheureusement, ne s'applique pas dans le cas présent.
Car permettez-moi de mettre en doute les affirmations du SNPL qui se "soucie de l'avenir de l'entreprise" en lui faisant perdre plus de 500M€! Aujourd'hui, qu'on le veuille ou non, nous sommes dans un monde individualiste où chacun oeuvre pour ses intérêts.

5.Posté par Venance le 05/12/2014 17:03 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très juste analyse. La morale est simple que les pilotes pilotent et que les managers dirigent. ..quand les pilotes auront fait une école de commerce, ils pourront venir donner des leçons d économie à ceux qui gèrent leurs salaires.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 18:03 Aigle Azur en eductour au Portugal


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com