TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Tunis s'embrase : la relance de la destination compromise ?

démission du 1er ministre ce dimanche 27 février 2011


Rédigé par Michèle SANI le Dimanche 27 Février 2011

Durant le dernier week-end la capitale tunisienne a été à nouveau le cadre de violentes manifestations de rue qui ont fait 3 morts. Risquent-elles de freiner les élans de solidarité et de soutien qui se multiplient pour relancer un tourisme indispensable à l'économie du pays ? Joint par téléphone Tahar Saihi, président des agences de voyages de Tunisie, se veut rassurant.



Mohamed Ghannouchi, premier ministre, a démissionné sous la pression de la rue après des manifestations monstres qui ont fait 3 morts à Tunis. / photo DR
Mohamed Ghannouchi, premier ministre, a démissionné sous la pression de la rue après des manifestations monstres qui ont fait 3 morts à Tunis. / photo DR
Les visiteurs étrangers sont accueillis avec un plaisir non feint et une authentique gentillesse.

Quant aux stations balnéaires ouvertes au tourisme, elles semblent à des années lumière des heurts tunisiens qui ont fait 3 victimes ce week-end.

A Djerba où il a accueilli dans la plus grande sérénité le « mega » éductour de Fram, Tahar Saihi déclare : «Les uns après les autres les sites et les hébergements touristiques côtiers du pays s'ouvrent au public et retrouvent une activité normale ».

Une autre inquiétude est apparue durant le week-end : Djerba pourrait-elle craindre une arrivée massive des travailleurs fuyant une Libye dévastée ?

Selon nos infos, plus de 100 000 d'entre eux auraient quitté le territoire libyen au cours de la semaine écoulée.

L'aéroport de Djerba pour rapatrier les travailleurs fuyant la Libye

Interrogé à ce sujet Nabil Habli, directeur général d'exploitation du complexe Dar Djerba/Marmara répond.

« L'aéroport de Tripoli est fermé et remplacé par celui de Djerba pour rapatrier les étrangers, notamment les Egyptiens qui travaillaient en Libye.

Cela n'affecte en rien la vie des vacanciers qui passent des vacances tranquilles sur l'île ainsi qu'à Zarzis ».


Au nord, le grand Tunis continue à jouer avec le chaud et le froid. Les manifestants veulent tirer un trait définitif sur l'ancien régime.

En dépit de l'annonce pour juillet prochain d'élections libres et démocratiques, ils refusent au gouvernement provisoire les ministres de l'ancien régime, à commencer par le Premier ministre Ghannouchi qui était à ce poste sous le régime Ben Ali.

Impatiente la rue gronde et l'on y retrouve pèle-mêle gens de bonne volonté, provocateurs, agitateurs et casseurs.

La police qui symbolise toujours la répression de l'ancien régime réagit. Le peuple tunisien découvre dans un même temps la démocratie, la liberté, le droit de grève, de manifester, de revendiquer et le prix à en payer.

A l'heure où nous écrivons ces lignes le Premier Ministre de Tunisie a démissionné. ses détracteurs lui reprochent d’avoir été un proche collaborateur de Ben Ali dont il dirigeait le dernier gouvernement avant sa destitution.

M. Ghannouchi a affirmé dans sa conférence de presse que des « forces occultes s’emploient à faire échouer l’expérience distinguée que connaît la Tunisie depuis la révolution du 14 janvier ».

Espérons que dans les heures qui viennent la belle avenue Bourguiba retrouvera sa légendaire animation pacifique.


Lu 3283 fois
Notez


1.Posté par DHAOUADI Mohamed le 28/02/2011 11:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ceux qui s'entetent à forcer la reprise et vouloir l'obtenir en "bébé éprouvette" en auront pour leur compte !. Je l'ai bien affirmé sur ce meme epace: nous ne pouvons parler de relance véritable à un moment où un pays voisin frère vit son drame, à un moment où le Sud Tunisien, du moins la bande frontalière, devient un immense camp de réfugiés, à un moment où les aéroports sont su rengorgés, et servent de plateformes aux évacuations .
Mais bon dieu laissez la situation se décanter normalement et surement et faites envahir la Tunisie de Touristes...
Quel Tunisien ne reve pas d'avoir cette image d'une Tunisie "Havre de Paix" ? Nous la voulons tous en tant que citoyens d'abord, et pour nos hotes ensuite...Je pense qu'il y à quelque amateurisme quelque par,t pour ne pas dire mercantilisme, et une sous estimation du timing car certains responsables et autres opérateurs sont trop fébriles, et en déphasage avec les réalités évènementielles !


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com