TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Tunisie : on brade pas on fait des promos... info ou intox ?

qui paye quoi dans la relance de la destination


Rédigé par Céline EYMERY & Jean da LUZ le Mercredi 16 Février 2011

Comment faire revenir les touristes en Tunisie sans des offres de relance alléchantes ? Oui, mais à condition que chacun apporte sa pierre à l'édifice et que le client soit informé de la situation exceptionnelle d'une telle aubaine.



Dans la chaîne de la production, il y aura sans doute un maillon (le plus faible en général) qui pâtira des efforts en cascade demandés à chacun...
Dans la chaîne de la production, il y aura sans doute un maillon (le plus faible en général) qui pâtira des efforts en cascade demandés à chacun...
On ne fait pas d'omelettes sans casser des oeufs, certes. Mais une fois qu'on aura mangé l'omelette restera-t-il encore des oeufs ?

La question peut paraître simpliste et pourtant, elle conditionne peut-être l'avenir de toute la destination Tunisie.

Concrètement, peut-on faire descendre encore les prix d'une destination qui présente le meilleur rapport-qualité-prix du marché français sans pratiquer la politique de la terre brûlée ?

La question mérite d'être posée à l'heure où les promos pleuvent pour partir en Tunisie, et que les voyagistes font feu de tout bois pour faire redécoller la destination.

Posons autrement la question : qui paye quoi aujourd'hui pour relancer le marché tunisien ?

A l'heure où tout le monde a à la bouche les mots de tourisme solidaire, durable et responsable, voilà le moment rêvé pour leur donner du sens.

Dans la chaîne de la production, il y aura sans doute un maillon (le plus faible en général) qui pâtira des efforts en cascade demandés à chacun. Et au bout il y a le client... un client qui recherche d'abord un tarif.

Un client qui fait des projets de vacances et dont le pouvoir d'achat n'est pas spécialement à la hausse.

Un client qui se dit qu'il y a certainement de bonnes affaires à faire du côté du "Pays Ami" et que ce serait bien dommage de s'en priver.

On attrape pas les mouches avec du vinaigre...

Et vous me direz qu'il a raison, parce qu'on attrape pas les mouches avec du vinaigre.

Maintenant que le ministère des Affaires étrangères a levé les restrictions de voyage pour Djerba et les zones côtières, la voie est libre. Il ne manque que les touristes.

Et pour les séduire, il faut des prix d'appel. Les voyagistes ont réagi au quart de tour. Il y bien sûr ceux qui veulent frapper les esprits et puis ceux qui la jouent plus "soft", dirons-nous.

Pour ceux-là, pas question de tout sacrifier.

"Si les prix sont trop bas, il sera dur de revenir en arrière ensuite." entend-on. Sans compter sur les conséquences chez les prestataires locaux qui devront, par contrecoup, compresser, eux aussi, leurs coûts.

Seuls les départs de février et mars profitent, pour l'instant, de cette première campagne de relance. L'objectif est double : rassurer les clients, et faire repartir la machine.

Et pour ça, tout le monde devra se serrer la ceinture à part, bien sûr, le candidat au voyage.

Mais est-ce bien raisonnable de faire croire à un consommateur, déjà passablement déboussolé par les soldes, les voyagesprivés, les rabais et autres lasminute, qu'une semaine en Tunisie ne coûte que des clopinettes ?

Ce serait rendre un bien mauvais service à nos amis tunisiens que de passer sous silence la réalité économique.

Il faut, au contraire, profiter de cette situation exceptionnelle pour faire prendre conscience aux clients et les informer, les responsabiliser ( sans culpabiliser), que tout travail mérite salaire.

Et s'ils peuvent bénéficier de ces tarifs aujourd'hui, ce ne sera certainement plus le cas dans quelques semaines ou quelques mois.

Sinon, ils auront du mal à comprendre et se diront alors que, décidément, les voyagistes les prennent vraiment pour des "touristes" !

A bon entendeur...

FRAM

FRAM propose une offre à 450 € TTC pour des départs du 6 au 27 mars 2011 sur :

Monastir > FRAMISIMA REGENCY **** en tout compris au départ de Paris, Toulouse, Bordeaux, Lyon, Nantes.

Djerba > FRAMISIMA GOLF BEACH *** en tout compris au départ de Paris, Toulouse, Bordeaux, Lyon, Nantes, Brest, Marseille, Nice.

Les ventes sont possibles dès à présent dans la limite des stocks disponibles.

Cadence Voyages - Hypervacances

Cadence Voyages - Hypervacances propose deux offres phares vers la Tunisie.

CLUB OASIS MARINE 3*sup à Zarzis - 1 semaine All Inclusive : 499 € TTC
Départs les 21 et 28 février 2011 et les 07, 14 et 21 mars 2011, sur vols réguliers Tunisair.

Les +
: 1 journée découverte Offerte au Centre de Balnéothérapie (3 soins), Pas de supplément chambre individuelle

HOTEL HASDRUBAL THALASSA 4* à Port El Kantaoui - 1 semaine en petit déjeuner : 525 € TTC
Départs les 21 et 28 février 2001 et les 07, 14 et 21 mars 2011, sur vols réguliers Tunisair

Les +
Un accueil VIP dans la chambre incluant une corbeille de fruits et 1 bouteille de vin, et l'accès à l'espace Forme Offert (hammam, sauna, piscine couverte et salle de fitness) pour une journée

Attention, il n'y en aura pas pour tout le monde : 20 places par produit par semaine sur vols réguliers Tunisair.

A noter : modification sans frais jusqu'à 7 jours avant le départ.

Marmara

Marmara propose un 1 séjour acheté = 1 séjour 100% gratuit. L'offre est valable jusqu'au 31 mars 2011 sur le Club Marmara Narjess (demi-pension) et Tropicana, Zahra (formule "tout compris").

Les + : Pour les personnes voyageant seules : le supplément chambre individuelle est offert.

L'offre promotionnelle est valable pour une réservation jusqu’au 31 mars 2011, pour un départ entre le 19 février et le 31 mars 2011, jusqu’à épuisement des stocks (réf. brochure hiver 2010/2011).

Le séjour comprend des vols a/r, transferts, hébergement 7 nuits en base chambre double et restauration selon formule indiquée pour le produit réservé, taxes aéroport et frais de dossier.

Thomas Cook

Thomas Cook propose 1 voyage acheté = 1 gratuit (vol + séjour), sur sept hôtels et clubs des marques Thomas Cook, Jet tours et Aquatour.

Cette offre est valable pour tout voyage acheté entre le 15 février et le 7 mars, et pour des départs du 25 février au 27 mars au départ de Paris, Bordeaux, Lille, Lyon, Nantes, Nice, et Toulouse.

La gratuité est totale pour la deuxième personne : les vols aller/retour, les transferts, l'hébergement 7 nuits, les taxes d'aéroport et les frais de dossier sont offerts.

Elle concerne sept établissements des marques Thomas Cook, Jet tours et Aquatour: le Club Eldorador Odyssée Zarzis, le Thomas Cook Village Mehari et le Club Aquatour les Dunes à Djerba, l'Iberostar Belisaire, l'Iberostar Saphir Palace et Le Sultan à Hammamet ainsi que le Thomas Cook Village à Skanes.

Les personnes souhaitant partir seules bénéficient d'une réduction de 50%, le supplément single restant applicable.

Lu 4370 fois

Tags : tunisie
Notez


1.Posté par G VICTOR-THOMAS (ECOTOUR.COM) le 17/02/2011 09:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Plutôt qu'un long discour, un bon prix!
La Tunisie fait vivre le tourisme français, il n'est pas question de tuer la poule aux oeufs d'or (ou la vache à lait).
Le mouvement de promotions qui souffle actuellement est une action destinée à booster les re-départs. Ce n'est évidemment pas une action à moyen terme, ni même à court terme;
Il faut profiter du mouvement pour inscrire la réassurance et la pédagogie dans le discours client : nous (l'industrie) serions capables de vous rapatrier vitesse V en cas de coup dur. C'est aussi un message qu'il est bon de travailler globalement en ce moment.
On peut même ajouter, "après le Volcan, la Tunisie et l'Egypte... nous sommes bien entrainés et très opérationnels!"

Les employés tunisien de l'hotellerie se tournent vers l'UGTT, seule structure restée debout pendant les événements, un vent de démocratie/syndicaliste souffle dans les rangs des employés du secteur, c'est une confusion humaine après des années de silence et de répression.
Les tunisien comprendrons, je l'espère vite, que démocratie ne rime pas forcément avec avantages sociaux pénalisants, plasma, gros 4x4, maison trop grande, pourquoi pas 35h... et crise des subprimes!
La grande soeur Europe et quelques oligarques éclairés temporiseront ces nouvelles idées... pour une évolution progressive des salaires.
Car les priorités;
- maintenir les prix des biens de première nécessités,
- les emplois et l'aport de devises fortes pour permettre au Tunisiens d'importer blé et lait
- et au sens large le PIB (8% par le tourisme)

Chez nous (Ecotour.com), même si nous laissons passer les promos des premiers vols, nous avons décidé de booster la destination en prenant la parole dans les médias et en récoltant des fonds (1euro / pax) et la campagne 1 mrd de PAP pour la Tunisie pour apporter un soutien tant financier que moral à ceux qui tiennent le pays à bout de bras : les tunisiens!

Car ils nous attendent et avec nous nos clients;
La démocratie ça se partage!


2.Posté par Jean-Eudes Delaunay le 17/02/2011 11:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Certains semblant émettre des doutes sur un retour rapide a la normale en Tunisie et prédisent que du coup le Tourisme va probablement connaitre encore de nombreuses semaines de vaches maigres, pensez vous que cela va nous permettre de faire de bonnes affaires en matière de prix sous forme de promotions, rabais ou discount ? Ces gens ne vont pas pouvoir se permettre d'entretenir des hotels vides pendant des semaines,non ? Espérons que ces événements feront comprendre aux differents operateurs du Tourisme ( hôtels , agences, tours operators ) qu'il vaut mieux un client pas cher que pas de client du tout et que toute cette agitation aura eu au final un effet positif sur les prix et ce, au plus grand bénéfice du client.
Je me souviens que j'avais réussi a trouver un circuit en Égypte pour 3 fois rien en 1997 après les attentats de Louxor.C'est vrai que le malheur des uns fait parfois le bonheur des autres, mais après tout, quoi de plus naturel de jouer sur la loi de l'offre et de la demande pour faire des économies ?
D'ailleurs, a ce propos, un reportage de France2 montrait hier soir des hotels absolument vides a Hammamet , cela devrait annoncer qu'il va y avoir de tres bonnes affaires a faire.

3.Posté par Ashraf Noureddine le 17/02/2011 12:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui , il est temps de parler d'une bonne collaboration et partenariat Franco-Tunisienne
Chers francais , amis de la Tunisie , ceux qui ont le merite d'etre honores par cette revolution . soyez les premiers a` epauler votre second domicile
Les bons amis ne seront utiles que durant les annees de braise
Les fideles , amoureux de la liberte et de l'honneur seront au rendez-vous , sans discuter les prix . Pour un tourisme durable et solidaire , c'est le moment de s'y precipiter pour supporter des amis fideles en crise >
Venez nombreux , n'hesitez pas , une tunisie libre et digne de confiance vous tendra les mains .
Votre ami Ashraf

4.Posté par Jean-Eudes Delaunay le 17/02/2011 13:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Sans discuter les prix " ?! Et pourquoi Sans discuter les prix ? Au nom de quoi ? L'Hotellerie Tunisienne est quand meme tres bas de gamme et le produit ne prend de sens que par ses prix attractifs.
Alors s'il devient impossible d'obtenir des rabais, nous irons ailleurs. La Turquie met les bouchees doubles pour prendre la place de la Tunisie avec un produit de meilleure qualite.
Et souvenez vous que "La Nature a horreur du vide".

5.Posté par G VICTOR-THOMAS (ECOTOUR.COM) le 17/02/2011 13:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Jean-Eudes;
Le cas est plus risqué sur l'Egypte... mais voilà un scenario qui pourrait découler de votre position :

Imaginons que les français bradent les prix en faisant preuve d'un opportunisme déraisonnable... en rechignant, sur-négociant, etc...
Les russes, qui cherchent sans cesse de nouvelles destinations exotiques vont venir voir les réceptifs tunisiens en leur proposant d'acheter à l'ancien prix des français (moins cher que l'egypte) les hôtels vides. Probablement, ils affrèteront les avions dont nous ne nous servirons plus...

Nous perdrons alors, pour avoir voulu être court-termistes, la première destination des français, les premiers prix qui créent de nouveaux touristes et de la répétition dans l'année... et qui génèrent 20 à 40% de notre activité annuelle.

Nous perdrons aussi nos amis tunisiens à qui je donnerais raison!

Pour faire des affaires indécentes, partez samedi 19 février : Au moins vous montrerez la voie aux frileux et vous servirez, comme le destinent ces prix, à relancer le pays...

Sur place, des tunisiens pourraient même vous remercier en pensant que vous êtes venu pour leur apporter votre soutien ;-)

6.Posté par Dhaouadimohamed Dhaouadi le 17/02/2011 15:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Soyez rassurés ! nous ne crèverons pas de faim si le Tourisme met quelque temps à se rétablir...Les Professionnels chez nous et ailleurs, parlent de Tourisme comme si nous étions à 100 % dépendants du secteur...Je ne doute nullement de l'élan responsable et solidaire des amis authentiques de la Tunisie, qui perçoivent la relance de la destination comme un élan d'agissante solidarité; Quand aux mercantilistes, cibler d'autres destinations plus juteuses.
Toute cette hystérie à propos de la relance forcée ne doit pas nous faire occulter qu'un secteur comme l'Agriculture se doit de faire sa Révolution Verte ni reléguer au second plan d'autres Produits qui contribuent de manière sensible au PIB.

7.Posté par LAMIC Jean-Pierre le 17/02/2011 17:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Je vous invite à lire cet article qui montre ce que génère à long terme la course aux prix les plus bas.
http://blog.voyages-eco-responsables.org/?p=2024
Cordialement
Jean-Pierre Lamic
Directeur de l'association des Voyageurs et voyagistes éco-responsables

8.Posté par Idress Cheriet le 17/02/2011 22:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour

J'avoue ne pas comprendre......si les candidats au voyage en Tunisie n'y vont pas, ce n'est pas un probleme de prix mais un probleme politique.........alors pourquoi brader une destination qui est deja la plus basse en terme tarifaire. ?????

Le probleme est que le levier prix est trop facile a actionner ....alors tout d'un coup , ce sont les monstres promo.......Djerba a 89 euros ttc par pesonne base double , Hammamet 50 euros ttc ......... Comment voulez vous payer les factures ????

La question a se poser est celle-ci : Quel TO Majeur va deposer son bilan au cours de l'année 2011 : Fram ?? Un autre ??

Amicalement





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com