TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Turquie : une destination en panne... ou une victime collatérale de la guerre des prix ?

Les producteurs regrettent une promotion trop tardive


Rédigé par Bertrand FIGUIER le Mardi 10 Avril 2012

L’année 2012 commence mal pour la Turquie. Janvier et février accusent une baisse de la fréquentation et cette désaffection ne touche pas que le marché français. D’où l’ambiance mitigée qui flottait à la sortie du débriefing annuel entre l’Office du Tourisme de Turquie et les producteurs spécialistes de la destination.



Kalbiye Noyan, directrice de l'Office du Tourisme de Turquie, entourée de Didier Huet (Pacha Tours) et de Françoise Brunod (Mavie), deux atouts sur le marché français pour la destination - DR
Kalbiye Noyan, directrice de l'Office du Tourisme de Turquie, entourée de Didier Huet (Pacha Tours) et de Françoise Brunod (Mavie), deux atouts sur le marché français pour la destination - DR
Jeudi 5 avril 2012, dans ses magnifiques locaux de l’avenue des Champs Élysées, l’Office du Tourisme de Turquie a reçu les TO spécialistes de la destination pour le débriefing annuel de leur activité.

Cette réunion, où chacun peut faire part des problèmes qu’il rencontre, n’avait rien de superflu, tant la destination éprouve actuellement des difficultés sur de nombreux marchés.

La fréquentation autrichienne par exemple, était en baisse de 10,4 % au mois de janvier et de 22,9 % sur le mois de février, tandis que les arrivées espagnoles ont chuté de 7,9 % en janvier et de 15,89 % en février.

Même phénomène auprès de la clientèle japonaise, belge, polonaise ou française.

Par rapport aux deux premiers mois de l’an dernier, la présence de nos compatriotes a baissé de 6,54 % en janvier et de 10,96 % en février.

1,14 million d’arrivées françaises

Ce résultat est d’autant plus décevant qu’en janvier et février 2011, la fréquentation française avait connu un réelle reprise : +21,29% en janvier et +50,3% en février.

L’embellie s’était d’ailleurs confirmée sur l’ensemble de l’année puisque 1,14 million de Français ont choisi la Turquie pour leurs vacances 2011, soit une croissance de 23% sur 2010.

Selon l’Office du Tourisme turc, la crise et les élections expliqueraient en grande partie la désaffection enregistrée depuis le début de l’année sur un marché français qui manque totalement de visibilité.

Aussi l’OT a-t-il évoqué longuement avec ses invités les questions de prix, de concurrence ou de communication.

Sans les convaincre totalement, semble-t-il.

Des TO qui restent sur leur faim

S’ils ne nient pas les efforts de promotion, notamment sur Internet et sur certaines grandes chaînes de télévision, comme Arte, la 5 ou TF1, ils ont regretté par exemple, que la campagne de publicité télévisée prévue cette année par l’OT n’intervienne qu’en septembre et octobre, presqu’en fin de saison…

« C’est évidemment l’attente principale des tour-opérateurs », rassure cependant Kalbiye Noyan, la toute récente directrice de l’Office du Tourisme, « et nous allons poursuivre nos efforts car nous avons constaté qu’en France, l’image de la Turquie n’était ni vraie, ni claire. »

D’où un sérieux programme d’éductour ou de voyages de presse, « pour faire découvrir de l’intérieur notre pays » explique Kalbiye Noyan.

Ceci en mettant l’accent notamment sur l’offre randonnée, en Mer noire ou en Anatolie par exemple, et sur le shopping, surtout à Istanbul et Antalya, « car les Français ont une fausse idée de la qualité et du prix de ce qu’il peuvent acheter en Turquie, du coup ils partent avec trop peu d’agent et sont parfois frustrés. »

Sans doute un dégât collatéral de la guerre des prix à laquelle se livrent souvent les producteurs : il n’y a rien de plus efficace pour coller une image bas de gamme aux destinations.

Retrouvez le catalogue Pacha Tours sur Brochuresenligne.com®

Lu 2664 fois

Tags : turquie
Notez


1.Posté par phil2mars le 10/04/2012 09:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un jour il faudra bien que les To et les distributeurs se posent une question de fond : La guerre des prix jusqu'à quand ?
J'en ai plus que marre de voir des grandes campagnes de com de TO ou des reseaux!!! n'être que basées sur le prix , des 50 % de reduc sur la 2me personne etc... accréditant l'idée auprès du grand public que les operateurs du tourisme se gavent et emplatrent les clients lors qu'ils paient plein pot ...
On markete l'offre touristique comme de la lessive... quelle erreur...
La distri et les TO qu 'ils soient click ou mortar creveront de ça .

Ne voyez vous pas que la Grece ou la Turquie se vendent aujourd'hui moins cher qu'il y a 20 ans !! Sommes nous devenus fous où alors les financiers qui ont pris le controle de notre industrie ne voient ps plus loin que le bout de leur lunettes ?

2.Posté par phil2mars le 10/04/2012 09:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"en France, l’image de la Turquie n’était ni vraie, ni claire"

Tout est dit .
Il y a du travail pour combattre les préjugés et l'ignorance

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com