TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





Vacances printemps : la Tunisie ne décolle pas, le Maroc et la Jordanie frémissent...

des bookings en dents de scie et des échéances électorales


Rédigé par Michèle SANI le Dimanche 11 Mars 2012

La prochaine grande vague des départs des Français débutera dans un mois, le 7 avril 2012 (pour la zone A) avec les fêtes de Pâques et les vacances de printemps. Avril, mois d'ouverture des programmes printemps/été des tour-opérateurs et des compagnies aériennes, sera aussi cette année celui du premier tour des élections présidentielles (le 22) avec ce que cela laisse présager d'incidence sur les départs...



Si les ventes vers la Jordanie et le Maroc reprennent, celles sur la Tunisie peinent à décoller pour les vacances de Pâques - DR : A.B.
Si les ventes vers la Jordanie et le Maroc reprennent, celles sur la Tunisie peinent à décoller pour les vacances de Pâques - DR : A.B.
Les ventes printemps engrangées dès novembre et décembre 2011 avec la sortie des brochures donnent un premier état des lieux.

Pour tout dire il n'est pas brillant après une année 2011 très impactée par les crises, les conséquences de Fukushima et le printemps arabe.

Aujourd'hui les ventes se font en dents de scie, de façon très inégale, sans beaucoup de visibilité. Les TO tablent sur les VDM tout en en connaissant les effets négatifs.

Petit tour d'horizon réalisé auprès de quelques généralistes et spécialistes (par ordre alphabétique).

Amplitravel : Tunisie aux abonnés absents

Producteur depuis 20 ans d'une seule destination, la Tunisie, Amplitravel était en 2010 dans la cour des très grands avec un trafic proche des 100 000 clients.

En 2011, la chute du trafic fut vertigineuse. Cette semaine, au moment où les ventes devraient reprendre, le marché reste atone.

"Je vois une Tunisie à 3 vitesses. Les amoureux de la Tunisie, les fidèles, les inconditionnels d'avant la révolution ne sont pas là.

La Tunisie des groupes, des comités d'entreprise, des achats anticipés avec engagement sur la destination qui représentent 50 % de notre activité sont absents.

Il reste la Tunisie des opportunistes, profiteurs des bonnes affaires qui ne font pas d'excursions et ne vont pas à la rencontre des populations. La Tunisie mérite autre chose que cette clientèle là.
" Sam Zribi, le patron d'Amplitravel déplore le bradage de la Tunisie.

La reprise attendue n'est pas au rendez-vous. La Tunisie qui fut durant de longues années la première et la préférée destination des Français reste sinistrée un an après sa révolution. Les raisons pour un spécialiste d''une telle situation ?

"Le résultat des élections libres qui a donné la majorité à un parti présenté comme islamiste puis la stigmatisation contre l'Islam développée dans l'actuelle campagne présidentielle doivent marquer les esprits. L'image du monde arabe est brouillée.

Le discours du nouveau gouvernement est cependant clair. Il ne remet pas en cause le tourisme et la façon d'accueillir les touristes. Chacun peut constater que depuis la révolution du 14 janvier 2011 aucun hôtel n'a été touché, aucun touriste n'a été importuné !
"

Pour sa saison printemps/été 2012, Amplitravel réduit son offre pour privilégier des établissements offrant des prestations de qualité au "juste prix". Bien placées dans ses valeurs sûres aux formules « all inclusive » : le club clubs Pénélope à Djerba et l'Africana à Hamamet appartenant à la chaîne Magic Life.

"Nous programmons des hôtels de qualité qui respectent leurs engagement en matière de prestations. Le respect de la parole donnée fait partie de nos fondamentaux."

Aya Désirs d'Orient : vacances familiales à Dubai

Vacances printemps : la Tunisie ne décolle pas, le Maroc et la Jordanie frémissent...
Spécialiste du Moyen Orient, Aya Désirs d'Orient constate le retour des réservations sur la Jordanie après les méventes de 2011.

"Nous n'avons pas encore retrouvé les chiffres de 2010 mais l'état des bookings est satisfaisant", dit Walid Ben Zaied responsable du développement.

Dubai est « la » destination à succès du TO. "La communication axée sur le tourisme familial porte ses fruits. Nous avons beaucoup de demandes et nous risquons d'avoir des problèmes de disponibilités."

Nouveau chez le TO : des combinés Moyen-Orient/Océan Indien avec Maurice, les Seychelles et les Maldives.

Pour cela il utilise les hubs de Dubai, Oman et Abu Dhabi et profite des conditions des compagnies du Moyen-Orient (stop over gratuit).

Après un premier galop d'essai qui semble trouver les faveurs du marché, en particulier pour les voyages de noces, Aya Désirs d'Orient consacrera l'hiver 2012/2013 une brochure spécialement dédiée à cette programmation. Sortie prévue dès juin prochain.

Donatello et Equatoriales : les réserves africaines en famille

En avril et mai 2012 les offres week-end villes d'art et de culture se présentent plutôt bien.

"Sur ce type de produit, les gens achètent longtemps à l'avance sans attendre les promotions de dernière minute. Ils savent qu'en tardant, ils courent le risque de ne plus avoir de disponibilités aériennes", souligne Alain Le Scouezec, directeur commercial.

En revanche, les réservations de séjours en bord de mer comme le TO en programme en Sicile ou en Sardaigne se révèlent moins performantes.

"C'est une autre clientèle aux revenus plus modestes. Elle est plus attentiste. Elle attend les soldes. Nous allons devoir, comme la plupart de nos confrères lancer des promotions et je le déplore. Avec cette pratique qui s'est considérablement développée depuis trois ans, les consommateurs ne se rendent plus compte de la valeur réelle d'un produit."

La Tanzanie avec Zanzibar, le Kenya, l'Afrique du Sud se vendent bien durant les vacances scolaires de printemps qui correspondent avec la fin de la très haute saison.

"Ce sont des voyages qui, en dépit de leur haute contribution et de leurs formalités de visas et de vaccins attirent une clientèle familiale. Actuellement, ce sont les voyages qui se vendent le mieux", reconnaît le directeur commercial du TO.

FRAM : succès des produits labellisés

Vacances printemps : la Tunisie ne décolle pas, le Maroc et la Jordanie frémissent...
A quelques exceptions près, les destinations moyen-courriers du TO restent étales par rapport à 2011 où, à pareille époque, elles bénéficiaient des phénomènes de reports dus au « Printemps arabe ».

Certaines d'entre elles, telles Majorque et Ibiza, marquent simplement le pas alors que d'autres, telles la Grèce continentale et la Crète, sont en net recul.

Le Maroc reste en retrait par rapport aux ventes engrangées en mars 2011 alors que l'attentat de Marrakech n'avait pas encore eu lieu.

Le Maroc des TO semble souffrir de plus en plus des ventes directes - aérien low cost + hôtel ou résidence hôtelière - réalisées par les consommateurs.

L'Egypte est la destination qui reste la plus touchée.

Deux îles progressent dans leurs chiffres : Kos et Rhodes. « Sur chacune de ces îles nous venons d'ouvrir un Framissima » nous explique-t-on chez FRAM.

Les hôtels labellisés à commencer par les Framissima, qui s'adressent à une clientèle familiale boostent objectivement les ventes du TO.

Il est pour exemple les Canaries, où FRAM commercialise 4 Framissima implantées sur Tenerife, Lanzarote et Fuerteventura : elles étaient en progression de 50 % en mars 2011 et elles le sont toujours avec un +15 % en mars 2012.

Ce sont encore les Framissima qui aident à la relance de la Tunisie. Le TO annonce un + 40 % par rapport à mars 2011. C'est un bon début en partant de... quasiment zéro !

La Thaïlande et Maurice sont les destinations long-courriers qui progressent. Sur l'une et sur l'autre, FRAM y ouvrait le 1er novembre dernier un Framissima. C'était une des nouveautés de l'hiver qui s'achève.

Plein Vent : réservations d'avril satisfaisantes hors la Tunisie

Vacances printemps : la Tunisie ne décolle pas, le Maroc et la Jordanie frémissent...
« Les réservations sur les destinations dont la commercialisation débute en avril sont plutôt satisfaisantes à l'exception de la Tunisie, où seule Djerba arrive à tirer son épingle du jeu. Le Maroc est également très moyen » observe Carole Pellicer.

L'Espagne insulaire et continentale, la Croatie, la Sicile, Malte font partie des destinations qui ont le vent en poupe et dont les stocks se réduisent rapidement au fil des semaines.

« Il reste du stocks sur les Canaries » précise toutefois la directrice du TO.

Quant aux méventes observées sur la Tunisie, le TO les explique par une concurrence agressive qui vend à prix très bas. « Il n'est pas question, pour nous, de détériorer les marges. Je trouve déplorable d'assister au bradage de la Tunisie qui casse son image ».

D'autres destinations souffrent de crises géopolitiques : « Nous n'avons pratiquement plus de ventes sur la Jordanie et surtout sur l'Egypte. Dans l'attente du deuxième tour des élections, les réservations sur le Sénégal piétinent ».

Les long-courriers de la brochure Plein Vent sont sur une courbe ascendante à commencer par l'Amérique Centrale et l'Amérique du Sud.

Top of Travel : avril chargé, mai en retrait

Les réservations du TO s'enchaînent de façon irrégulière voire inattendues.

« Je m'attendais à une chute significative des départs autour des dates des élections présidentielles. Finalement ce n'est pas le cas.

Sur ces dates, nos vols sont complets et c'est plutôt une bonne surprise. Les disponibilités nous les avons au mois de mai
 » observe Helmut Stückelshweiger, qui semble plutôt satisfait par son début de saison.

Il déplore cependant le manque de visibilité dont souffre le secteur du tour-operating.

Quant au phénomène des ventes de dernière minute et à la valse des promotions qui les accompagnent, il les attend sans trop s'en réjouir.

« Sur des destinations telles que les Canaries, Madère, la Croatie... les hôteliers ne nous attendent pas. Nous aurons des problèmes de disponibilités.

D'autres marchés nous précèdent et paient le prix fort. Je pense notamment au marché allemand
» déclare le patron de Top of Travel en partance pour l'ITB, le salon de Berlin, où il a visiblement quelques messages à faire passer.

Sur le Cap Vert, l'une de ses destinations vedettes, il observe une surenchère qu'il estime négative et dangereuse. « Certains cassent les prix. Il est un seuil de rentabilité sous lequel je me défends de descendre ».


Lu 6275 fois

Notez


1.Posté par al07 le 12/03/2012 00:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Est-ce que vous suivez un peu l'actualité en Tunisie ??
Si c'était le cas,vous sauriez que les salafistes font la loi sous le regard bienveillant des autorités !
Il est donc évident que les gens ne sont pas assez fous pour aller en Tunisie !!

2.Posté par Saoussen Istres le 12/03/2012 08:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Facebook
les salafistes ne font pas la loi et ne l'a feront jamais; ils sont une minorités, je suis sure que vous en avez + en France. Je voudrais encore une fois rappeler qu'à ce jour aucun, aucun et je le répéterai encore une fois AUCUN touristes ni établissement touristiques n a été touché depuis ce fameux 14 janvier. A ce jour le nombre de retraité français ne cessent d'accroitre pour venir s'installer en Tunisie. Il faut lui laisser du temps et continuer de croire en notre destination. Nous avons plus que jamais besoin de vous.

3.Posté par BEN ABDELGHAFFAR KARIM le 12/03/2012 10:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour à tous
Ils ont réussi à atteindre leur but !
Lorsque le Tunisie a réussi admirablement sa révolution, certaines parties en Tunisie ou en France qui soutenaient la DICTATURE ont tout fait pour la faire échouer à travers une panoplie de moyens "sales" , dont justement une médiatisation négative et une campagne acharnée contre la Troïka au pouvoir pour la faire échouer et ce, au détriment du peuple tunisien...Ceux qui continuent à dire que " les islamistes" sont au pouvoir en Tunisie continuent à manipuler l'opinion publique nationale et internationale ...La Tunisie est dirigée par trois partis démocratiques et démocratiquement élus, un de ces partis est le parti conservateur Ennahda ( cela veut dire Renaissance), les deux autres sont libéraux...Le faîte qu'ils aient fait une coalition pour gouverner, veut tout dire...Le parti Ennahda ne va en aucun cas toucher aux acquis de modernité , de liberté et de démocratie qui caractérisent la Tunisie d'aujourd'hui ...Ceux qui disent que les salafistes font la loi se trompent ou cherchent à manipuler l'opinion publique ou ont été eux-même manipulés ...Les salafistes sont une réalité et aucun pays au monde n'est à l'abri du phénomène de l'intégrisme religieux... Ces intégristes peuvent être chrétiens,juifs ou musulmans...En Tunisie Ben Ali les avait réprimés pendant 23 ans , ils étaient tous en prison...considérés comme des terroristes...Aujourd'hui dans la Tunisie nouvelle, les nouvelles autorités ne veulent plus refaire les mêmes erreurs du passé et mettre des gens en Prison, rien que parce qu'ils ne pensent pas comme nous...Ces gens provoquent de temps en temps des actes de provocation dans des endroits et des lieux très limités ( à la faculté, dans des petites villes où la police n'est pas très présente,etc )...En Tunisie il n'y a jamais eu d'attentat terroriste ! Et pourtant le pays a connu une révolution, un voisin en guerre , une économie au plus bas et tout ceci pour vous dire que la Tunisie est un pays tranquille ....Jetez un coup d'oeil sur le programme culturel du théâtre mythique de Tunis, et vous verrez qu'il ne passe pas un jour sans qu'il y ait une représentation ou une manifestation culturelle de tous les pays du monde...Personnellement je me régale avec des pièces françaises que je voyais occasionnellement en France et voilà qu'aujourd'hui j'en profite tout près de chez moi....Quel régal ! ...La Tunisie respire bien malgré tout l

4.Posté par KARIM BEN ABDELGHAFAR le 13/03/2012 14:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Des prémices de reprise du secteur touristique ont été enregistrées du 1er janvier au 10 mars avec une hausse de 46% des entrées, qui ont atteint 660.000 contre 451.000 durant la même période en 2011.

Par rapport à 2010 (786.000), les entrées ont cependant régressé de 16%, baisse jugée faible par rapport à celle de la même période en 2011.

Les dernières statistiques publiées par le ministère du Tourisme font ressortir que les marchés maghrébins sont les premiers émetteurs de touristes en ce début 2012. Il s’agit notamment de la Libye (près de 333.500) et de l’Algérie (102.600).

Pour ce qui est des marchés européens, la France figure en tête (82.000 entrées touristiques), suivie par l’Allemagne (27.000), de l’Angleterre (25.000) et de l’Italie (18.000).

Au total, environ 192.000 touristes européens sont entrés en Tunisie jusqu’au 10 mars.

Les prémices de reprise sont constatées, d’après les chiffres du ministère du Tourisme (entrées des non-résidents par nationalité), à travers l’augmentation du nombre des touristes provenant de tous les marchés émetteurs, à l’exception de la Grèce, de la Croatie, du Soudan et de l’Egypte, des pays qui traversent de graves crises économiques.

Le tourisme tunisien avait enregistré une forte régression l’année écoulée (-33 pc) en raison des évènements qui ont suivi la révolution de janvier.

5.Posté par caroline le 16/03/2012 09:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour à tous,

Au sein de l'agence pour laquelle je travaille, les ventes sur le Maghreb ne sont pas les plus demandées. Nous avons tout de même remarquer que les demandes étaient fortement en baisses depuis le printemps arabes.... Nous essayons au maximum de réconforter notre clientèle sur la destination, mais celle ci est devenue à leur yeux risquée....mais "démodée" aussi ! Les clients ont profité de cette révolution pour en découvrir d'autres telles que Rhodes, les Canaries, Corfou ou Malte.
Ces destinations sont devenues des "compromis" loin d'être déplaisants.... Reste encore quelques demandeurs de prix qui eux ferment les yeux et se laissent convaincre sur la Tunisie !

6.Posté par BEN ABDELGHAFAR KARIM le 16/03/2012 13:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@caroline
Vous ne faites que confirmer qu'il y a vraiment un problème de communication...La Tunisie est loin d'être une destination risquée comme peuvent penser certains...La révolution s'est passée sans effusion de sang, sans attentats...Le pays a continué à fonctionner normalement et à aucun moment nous avons manqué de quoi que ce soit...Nous avons même pris en charge nos voisins libyens qui sont venus par milliers se réfugier chez nous...La Tunisie, malgré tout ce que certains veulent faire croire continuera à rester un pays où il fait bon vivre, avec son soleil, ses plages au sable fin, ses vestiges romains, carthaginois ,espagnols,et arabo-musulmans, et surtout ses hotels luxueux et abordables...Ceux qui la boudent finiront par comprendre qu'ils ont tort...

7.Posté par caroline le 16/03/2012 18:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
oui effectivement je reconnais un réel manque de communicationà ce sujet....
Meme si nous les réconfortons sur la destination, les clients frémissent quand même...
2 mois après le début de cette révolution, une des personnes de mon agence s'est rendue sur place et à constaté que tout était sans danger pour les touristes...
comment convaincre des clients rétissents meme après leur avoir dit que nous y sommes allés...certains se laissent convaincre, et forte heureusement, mais d'autres restent sur leurs idées et ceux là sont plus compliqués à convaincre...

8.Posté par BEN ABDELGHAFAR KARIM le 17/03/2012 23:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

 
‘’Le Prix Travellers Choice 2012’’ vient d’être attribué à deux hôtel Tunisiens à Djerba  l’hôtel Radisson blu Resort & Thalasso ainsi que l’hôtel Park inn Ulysse Resort & Thalasso.
 
L’attribution de ce PRIX distingue les hôtels les mieux notés par les voyageurs sur le fameux site ‘’Tripadvisor’’.
 
Il s’agit d’une reconnaissance qui vient encore une fois couronner les efforts en matière de services et prestations fournis dans le tourisme tunisien.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com