TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Ventes été 2014 : en juin ça passe ou ça casse pour les voyagistes !

L’activité à l’arrêt durant le mois de mai


Rédigé par Anaïs BORIOS le Mardi 10 Juin 2014

Les ventes de l'été 2014 accusent un léger retard par rapport à l'an dernier. Après un démarrage sur les chapeaux de roue, les prises de commandes se sont arrêtées, notamment en mai - un mois ponctué par de nombreux ponts. Juin sera donc un mois crucial pour les professionnels du tourisme. TourMaG.com a mené l'enquête auprès des distributeurs.



La championne de l’été 2014 reste la Grèce, de l’avis général, qui connait une véritable explosion cet été, quelque soit la formule - © Jenifoto - Fotolia.com
La championne de l’été 2014 reste la Grèce, de l’avis général, qui connait une véritable explosion cet été, quelque soit la formule - © Jenifoto - Fotolia.com
Les ventes estivales avaient bien démarré pour les agences de voyages.

« De janvier à mars, nous avons enregistré chaque mois une progression de 15% de nos ventes », confirme Didier Munin, PDG de Boiloris.

« Durant cette période, nous avons beaucoup vendu les clubs : Jet tours, Eldorador, Club Med », précise Anaïs Malingrey, chef de l’agence Jet tours Boiloris Opéra.

Depuis, les ventes sont à l’étal pour le réseau de distribution. Dans l’agence parisienne, les ventes actuelles portent plutôt sur du sur-mesure, des packages dynamiques, des produits luxe et de la croisière.

De son côté, Jean Dionnet, le patron de Tourism Invest n’a pas encore suffisamment de visibilité sur les ventes estivales. « Nous avons atteint 60% des objectifs sur les départs de juillet et 50% pour août, commente-t-il.

Mais le phénomène de ventes de dernière minute (VDM) s’accentue toujours plus chaque année. Il y a encore 5 ans, nous réalisions 50% des ventes à fin avril ».

Pour le réseau Prêt-à-Partir, « août se vend bien, mais juillet est inquiétant, explique François Piot, son PDG.

Les tour-opérateurs sont tous très inquiets et quand on voit les promotions qui arrivent, on comprend que les ventes ne sont pas faites ».

« Il reste pas mal de stocks sur la période du 25 juillet au 10 août, créneau où les prix sont multipliés par 4 », commente Valérie Laroche, directrice commerciale du réseau Selectour Afat.

« Il s’agit là d’une double peine pour le secteur, ajoute François Piot. D’une part, les ventes ne se font pas et d’autre part, les dernières minutes proposées en agences ne correspondent pas aux attentes des clients, qui risquent de réserver leurs prochaines vacances sur Internet ».

Les ponts de mai ont affecté les ventes

Autant dire que le mois de juin sera crucial pour les ventes estivales.

Dans les agences de voyages, on note une légère reprise de l’activité en ce début de mois, qui devrait se confirmer cette semaine, avec la fin de tous les ponts.

« Les nombreux viaducs du mois de mai et les congés scolaires plus tardifs ont affecté les ventes », confirme Valérie Laroche.

La directrice commerciale du réseau évoque aussi l’effet Coupe du Monde, « un phénomène qui revient tous les 4 ans, durant lequel les clients sont attentistes aux résultats de l’équipe de France avant de réserver leurs vacances ».

Et puis, comme le souligne François Piot, « on assiste à un durcissement de la crise, installée depuis 5 ans ».

« Le mois de mai rime également avec la déclaration d'impôts, qui peut donner un coup au moral des clients, explique Patricia Linot, fondatrice du tour-opérateur Travel Collection.

Avec les modifications des tranches d’impôts cette année, il est possible que le budget vacances soit revu à la baisse ».

Une reprise notable de la Tunisie

Ce léger retard dans les ventes estivales n’est pas catastrophique, mais reste préoccupant, selon Richard Soubielle, vice-président et délégué de l’Observatoire Economique du Syndicat National des Agents de Voyages (SNAV).

Et toutes les destinations ne sont pas en souffrance.

« Sur l’offre moyen-courrier, l’Espagne, la Grèce, la Tunisie, la Turquie, le Maroc et l’Italie - notamment les îles et les courts séjours dans les villes d’art, font partie des top destinations de l’été, en nombre de passagers, indique Richard Soubielle.

Une tendance qui se retrouve dans les ventes du groupe TUI France. "L’Espagne, la Sicile, la Corse, la Crète et la Tunisie - en dernière minute - constituent le top des destinations les plus plébiscitées dans les Clubs Marmara, précise une porte-parole du groupe.

La clientèle est très attirée par ces destinations dites « de confiance » et les réservations se font plus tôt. L'ouverture des longs séjours aux prix MarMalins a entraîné une augmentation des ventes de séjours en 14 nuits de +3% par rapport à 2013."

Le Top 3 des ventes de Nouvelles Frontières est quasiment identique, avec la Corse, la Grèce (Les Cyclades) et l'Italie.

Sur le long courrier, les Etats-Unis et le Canada marchent très bien, tandis que l’Asie est un peu impactée par la crise en Thaïlande, tout comme les pays de l’Est avec la crise entre la Russie et l’Ukraine », ajoute Richard Soubielle.

La reprise de la Tunisie est unanime dans les agences interrogées, sans que les ventes n’atteignent les niveaux de 2010.

Mais la championne de l’été 2014 reste la Grèce, de l’avis général, qui connait une véritable explosion cet été, quelque soit la formule.

Elle se vend notamment très bien grâce aux croisières, un produit également très prisé, qu’il s’agisse de circuits maritimes ou fluviaux.

« Les croisières fluviales en France, comme les parcs d’attractions, la thalasso, le golf ou encore l’hyper sur-mesure sont des thématiques à mettre en avant dans les agences, conseille Valérie Laroche.

Il faut se montrer différenciant pour dépayser le client, le faire rêver, si nous voulons assurer nos ventes ».

Dans le réseau Prêt-à-Partir, l’accent est mis sur le développement du à la carte, ou encore le démarrage de l’hébergement non-marchand.

« Nous réservons des locations sur Airbnb ou Sejourning, explique François Piot.

Cela n’occupe pas une part significative de nos ventes, mais c’est un moyen de se différencier, tout en proposant des hébergements moins chers que l’hôtel et plus atypiques ».

Gros dossiers vs petits budgets

Car voilà un autre phénomène bien marqué sur les prises de commandes estivales : l’écart se creuse entre les budgets.

« D’un côté, on a l’impression qu’une partie des clients va se décider au dernier moment, en fonction des promotions et des opportunités, commente Jean Dionnet.

Et de l’autre, on constate l’apparition croissante de gros dossiers, entre 7 000 et 20 000 €, réservés très longtemps à l’avance ».

« Le panier moyen progresse de 5% sur les ventes estivales, confirme Valérie Laroche, ce qui n’est pas neutre. Mais il s’agit notamment de réservations effectuées par une clientèle senior, sur des circuits classiques en autocars, en juin ou en septembre ».

« Il y a aussi une notion psychologique importante dans l’achat du voyage, précise Jean Dionnet. Nos clients ont de plus en plus tendance à réserver des voyages fractionnés.

Ils préféreront partir 2 ou 3 fois durant 4 jours, plutôt que de réserver 15 jours d’affilée à l’étranger. Cela leur donne l’impression de dépenser leurs vacances petit à petit, mais au bout du compte, ils auront dépensé 3x400 €
».

Un constat que vient confirmer un récent sondage CPoR Devises réalisé par Ipsos/Steria en mai 2014.

On y apprend que 34% des Français attendent le dernier moment pour réserver leurs vacances d'été et que 30% des sondés -sur 1 022 personnes interrogées - prennent plus souvent leurs vacances en plusieurs fois au cours de l'année.

A l’agence Jet tours Boiloris Opéra, les clients reviennent progressivement depuis début juin. Beaucoup demandent des Etats-Unis à la carte.

D’autres commencent déjà à réserver pour Noël, aux Maldives ou sur l’île Maurice…

Lu 2144 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:43 Selectour : retrouvez l'album photos du Congrès...


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com