TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Voler léger c'est économique et ça peut rapporter gros aux compagnies...

La chronique de Christophe Hardin


Rédigé par Christophe Hardin le Vendredi 15 Novembre 2013

La flambée du prix du carburant, ces dernières années, et la pression écologique pour réduire les émissions de CO2, a révolutionné l’industrie aéronautique en donnant la part belle aux matériaux composites. Dans cette chronique, Christophe Hardin propose un petit inventaire des initiatives des compagnies aériennes pour réaliser une cure d’allègement de plusieurs centaines de kilos.



Pour alléger la structure de l'avion, tout y passe, du gobelet en plastique à la documentation de bord - DR : Philippe Delafosse, Air France
Pour alléger la structure de l'avion, tout y passe, du gobelet en plastique à la documentation de bord - DR : Philippe Delafosse, Air France
Un jour à New York, le lendemain à Hong Kong.

Son univers est souvent synonyme de luxe et de volupté et les kilos en trop sont devenus une obsession…

De qui s’agit-il ? Heidi ? Kate ? Non... de l’avion !

Faire des économies de carburant en allégeant le poids de l’avion en lui-même a toujours fait partie des préoccupations des constructeurs.

Mais ces dernières années, la flambée du prix du carburant, conjuguée à la pression écologique pour réduire les émissions de CO2 a révolutionné l’industrie aéronautique en donnant la part belle aux matériaux composites.

Avec les appareils de nouvelle génération comme les 787 ou l’A350, c’est la première fois que ces matériaux, légers et résistants (notamment la fibre de verre et de carbone), vont représenter au moins 50% du poids de l’appareil (hors moteurs).

Des matériels et équipements remplacés par du plus léger

Les constructeurs n’iront pas plus loin pour l’instant dans l’allègement de la structure, et la chasse aux kilos se fait désormais sur tout ce qui rentre dans un avion.

Tout y passe, du gobelet en plastique à la documentation de bord.

Petit inventaire des initiatives pour réaliser une cure d’allègement de plusieurs centaines de kilos.

Commençons par ce que l’on trouve dans la cabine.

Air France a récemment publié la liste des matériels et équipements remplacés par du plus léger.

Le simple gobelet en plastique, les couverts et le plateau sur lequel est disposé le repas ont été retravaillés pour un gain de 36 kilos et une réduction de 30% des émissions de CO2 par vol pour un Boeing 777.

13 kilos de gagnés encore avec de nouveaux oreillers. Même régime pour les sièges Premium Voyageur, les chariots et les armoires de rangement dans les galleys qui permettent de gagner encore 640 kg.

N’oublions pas la moquette qui, elle aussi, a été changée et allège encore l’avion de 60 kilos.

Air France ajustera la quantité d’eau en fonction du vol

Aviez-vous remarqué ces grosses mallettes données aux pilotes lorsqu’ils partaient en vol ?

Ces "sacoches de vol" comme on les appelait, contenaient la documentation nécessaire à l’exécution du vol et pouvait peser jusqu’à 20 kilos.

L’E.F.B, l’Electronic Flight Bag, une tablette électronique de quelques centaines de grammes remplacera désormais la documentation ’’papier’’ dans les cockpits avec, là encore, une belle claque aux kilos et du CO2 en moins.

La cabine, le cockpit... Allons voir maintenant du côté des soutes où c’est encore 11 kilos de gagnés pour chaque conteneur que l’on fabrique maintenant avec un alliage plus léger qu’avant.

Des équipements optimisés mais aussi quelques idées "toutes bêtes" qui génèrent des économies.

Après une campagne de mesures en juillet 2013, où Air France demandait systématiquement à ses équipages de cabine d’indiquer la quantité d’eau potable restant dans les réservoirs de l’avion à la fin du vol, la compagnie va désormais abandonner les remplissages "standards" et ajustera la quantité d’eau en fonction du vol.

On évite ainsi de s’alourdir inutilement avec des fois jusqu’à 500 litres d’eau !

Une hôtesse pèse 20 kilos de moins qu’un steward

Au final, et même pour quelques centaines de grammes gagnés, lorsqu’ils sont multipliés par le nombre de vols et d’avions, on arrive à des économies très significatives.

Un kilo gagné à bord correspond à 80 tonnes de CO2 économisées par an.

Remplacer la petite bouteille de vin en verre par une bouteille en plastique, soit un allègement de 128 grammes, fait gagner 20 litres de carburant par vol long courrier.

Pour certaines grandes compagnies qui effectuent plusieurs dizaines de vols long-courrier par jour… le plastique c’est fantastique !

Cure d’amaigrissement donc pour le matériel, mais une compagnie low cost indienne va plus loin.

En effet, GO Air, c’est son nom, n’embauchera plus que des hôtesses, apprenait-on dans le Times of India voilà quelques mois.

Et oui, le calcul est simple. En moyenne, une hôtesse pèse 20 kilos de moins qu’un steward (même si chacun d’entre nous a vu un jour un contre-exemple…).

Cette discrimination à l’embauche ferait économiser 500 000 dollars par an affirme la compagnie. La mesure ne concerne pas les pilotes… et pourquoi donc ?

Et c’est vrai, dans le monde du transport aérien, les hommes et les femmes ne sont pas égaux.

C’est une norme internationale, sur les documents de centrage qui servent à déterminer le poids de l’avion au décollage une fois les passagers embarqués, on compte toujours pour un homme 88 kilos et pour une femme 70.

C’est officiel messieurs nous sommes, dans le ciel, plus polluants que ces dames !

Reste un dernier poids dont les compagnies, surtout les françaises, aimeraient s’alléger : le poids des taxes. Mais ça, c’est une autre histoire...

Voler léger c'est économique et ça peut rapporter gros aux compagnies...
Christophe Hardin a à son actif plus de vingt années au service de plusieurs compagnies aériennes.

Il est le créateur du site www.terciqual.fr partenaire des transporteurs pour l'évaluation de la qualité, le respect des standards de service et le professionnalisme des équipes au contact du passager.

Il dispense également des conseils aux postulants à la fonction de PNC pour optimiser leur candidature et une préparation adaptée et efficace.

Lu 2296 fois

Tags : hardin
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com