TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Vols retour Convention Afat : J.P. Mas et Giraux Voyages nous écrivent


Rédigé par La Rédaction (JDL) - redaction@tourmag.com le Mercredi 23 Novembre 2005

Suite à notre récit sur les mésaventures du vol retour Assouan/Paris de la 16e Convention Afat, J.-P. Mas, président du Réseau toulousain et Laurence Devillers de Giraux Voyages, nous écrivent pour nous donner leur sentiment.



"Par souci d'exactitude je tiens à préciser que le vol retour Assouan Paris d'Air Méditerranée n'était pas affrété par FRAM mais par Air Master pour le compte d'Afat Voyages. Air Master avait, avec une grande réactivité remplacé l'affrètement d'un appareil d'Air Horizon par celui d'Air Méditerranée à la suite de la défaillance d'Air Horizon.

En raison des vents contraires et de brouillards givrants à CDG ce vol a du faire escale à Bastia. De même le vol de Star Airlines a fait escale à Venise.
J'espère que les congressistes et les journalistes présents à bord de ces deux vols sont assez professionnels pour comprendre les causes de ce retard. Ils ont vécu ce que vivent parfois nos clients.

L'équipe Afat Voyages présente à bord a tout fait pour limiter les conséquences fâcheuses de ce contretemps. Comme nous le disons à nos clients j'espère que ce désagrément n'a pas totalement effacé de leur mémoire les grands moments de convivialité et de fête de la Convention d'Assouan."

Jean-Pierre Mas


GIRAUX VOYAGES CERGY

"Lu avec intérêt le récit de votre retour du congrès AFAT, et pensé : après ce vécu, sommes nous plus aptes à comprendre la grogne de nos clients ?! quand ils vivent une situation proche de l'identique ( et nous l'avons eu le 4 mars dernier).

Parce que vous étiez des professionnels, vous avez eu ce gros avantage d'être informés ! du pourquoi ! ce que nos clients n'ont jamais ! ce qui laisse la porte ouverte à tous les reproches injustifiés ! et toutes les colères que nous devons gérer, ensuite...

cordialement
Laurence Devillers
giraux-cergy@selectour.com


LA REDACTION

Nous avons essayé d'exprimer aussi fidèlement que possible les évènements. Un enchaînement de circonstances difficilement maîtrisable et qui a quasiment valeur pédagogique pour les professionnels et les journalistes présents à bord.

Ceux qui ne l'avaient pas encore vécu savent désormais ce que peut être une galère de ce type même si ici ce sont des éléments extérieurs liés aux intempéries et non pas des facteurs techniques qui sont en cause.

Les professionnels qui ont vécu ces quelques heures de légitime inquiétude n'en seront que mieux armés désormais pour apprécier les réclamations de leurs clients.
Ceci étant, pour reprendre les propos de Laurence, nous étions effectivement dans une situation de crise maîtrisée, en cela que nous en avons été parfaitement et régulièrement informés tout au long. Par ailleurs, le professionnalisme de l'équipage et des accompagnateurs a rassuré tous ceux que cela pourrait inquiéter.
Enfin, ce vol "perturbé" ne saurait effacer les moments parfois "magiques" de la 16e Convention, l'une des plus réussies depuis Budapest.

JdaL

Lu 4169 fois
Notez


1.Posté par Joelle Loyer le 24/11/2005 16:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voici la suite de l'épopée de ce vol : 4 corses agents de voyages,
descendirent à BASTIA en confiant leurs bagages à Maria (Voyageurs Associés). Michèle FAURE recueillit ceux de Gilles PORTIER et de Jean Pierre BENSAID, Tony NAPOLETANO récolta celle de Jean Marie SEVENO, soit un total de 11 bagages en plus. Or le vol se pose à ORLY Sud à 20h3O et bye bye les correspondances. Il faut se précipiter au comptoir Air France à Orly West pour re-router avec tous les bagages en + des nôtres. Nous n'allions pas laisser ceux qui avaient accepté, se dépatouiller avec, c'était impossible ! Ensuite il ne restait que peu de chambres à Orly. Il a fallu téléphoner tous azimuts. Tout le monde a fini par se caser dans des hôtels différents mais il a fallu y transporter les valises!. Nous étions 4 femmes (costauds certes) mais l'une enceinte ! Il faudra monter les valises dans le minibus, les descendre et avec l'aide d'un chariot de portier d'hôtel arriver jusqu'à la réception, Il est 23h30. Le lendemain, rebelote dés potron-minet, il faut se précipiter voir si Air France a bien noté les instructions de Florence, discuter pour l'excédent de bagages chiffré à 300 euros que finalement nous ne paierons pas. Nous déplorons la désinvolture de ceux qui ont quitté le "navire" sans réfléchir.

A l'arrivée à Marseille, les Corses avaient arrangé le coup pour que Maria enregistre leur 7 bagages sur un vol de Corse, preuve que l'on peut faire ce genre de chose à distance !
De quoi méditer !




PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com