TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Voyage d'affaires : des déplacements en hausse en 2006

une étude mondiale de Carlson Wagonlit Travel


Rédigé par La Rédaction (JDL) redaction@tourmag.com le Lundi 23 Janvier 2006

Les voyageurs d'affaires redoutent avant tout les files d'attente dues aux contrôles de sécurité et les retards des vols, et se prononcent contre l'utilisation des téléphones portables à bord des avions. Par ailleurs, la réduction et la globalisation de la gestion des dépenses liées au voyage d'affaires, restent la priorité des entreprises.



Pour 25 % des voyageurs, les files d'attentes dues aux contrôles de sécurité dans les aéroports arrivent en tête des événements impactant négativement les déplacements d'affaires
Pour 25 % des voyageurs, les files d'attentes dues aux contrôles de sécurité dans les aéroports arrivent en tête des événements impactant négativement les déplacements d'affaires
Qu'ils soient de New York, de Rio de Janeiro, de Londres ou de Pékin, les voyageurs d'affaires ont beaucoup en commun. Quelle que soit leur région d'origine, ils placent les files d'attentes dues aux contrôles de sécurité et les retards des vols en tête des événements ayant un impact négatif sur leurs déplacements.

Par ailleurs, les voyageurs d'affaires se prononcent majoritairement contre l'utilisation des téléphones portables pendant les vols. Quant aux entreprises, leurs attentes concernent la réduction des coûts liés aux voyages et la globalisation de la gestion de leurs programmes.

Croissance continue pour le voyage d'affaires en 2006

Pour la majorité des voyageurs d'affaires et des entreprises, le volume de voyages se maintiendra ou s'accroîtra en 2006, les entreprises étant plus nombreuses que leurs voyageurs à voir une hausse : près de 60 % des entreprises pensent que les voyages vont augmenter cette année et un peu plus de 30 % des voyageurs d'affaires prévoient de voyager plus en 2006, tandis que la plupart d'entre eux (48 %) anticipe le même nombre de déplacements qu'en 2005.

"Les entreprises continuent d'augmenter leurs voyages d'affaires", souligne Hubert Joly, Président-Directeur Général de CWT. "Ceci reflète la forte croissance économique mondiale, ainsi que la globalisation de l'économie et des entreprises".

L'étude révèle que les voyageurs latino-américains (représentés par le Brésil) sont les plus nombreux à prévoir une augmentation : près de 50 % d'entre eux anticipent plus de déplacements en 2006.

Ils sont suivis par les voyageurs d'Asie-Pacifique (44 %), d'Europe (32 %) et d'Amérique du Nord (27 %). Au sein de la région Asie-Pacifique, 74 % des voyageurs d'affaires indiens et 45 % des voyageurs chinois disent qu'ils voyageront plus en 2006.

Enfin, la priorité numéro un des entreprises, toutes régions confondues, reste majoritairement la réduction des coûts (54 %). Autre priorité qui apparaît clairement pour bon nombre d'entreprises : une gestion globale de leur programme de voyage. Ainsi, 62 % d'entre elles déclarent consolider leur activité voyage d'une façon ou d'une autre.

Pas de téléphone portable pendant des vols

Pour 25 % des voyageurs, les files d'attentes dues aux contrôles de sécurité dans les aéroports arrivent en tête des événements impactant négativement les déplacements d'affaires, suivies de très près par les retards des vols (24 %). L'équilibre vie professionnelle / vie personnelle et le service clients arrivent ex-aequo en troisième position (21 %).

Concernant l'utilisation du téléphone portable pendant des vols, si les compagnies aériennes écoutent les voyageurs, elles ne l'autoriseront pas de sitôt. Que ce soit pour se ménager un temps à eux ou pour ne pas être importuné par des conversations bruyantes, 61 % des voyageurs interrogés déclarent ne pas être en faveur de l'utilisation des mobiles pendant la durée du vol.

Les Européens sont les plus intransigeants avec 70 % de réponses défavorables; les Nord-Américains apparaissant comme plus tolérants avec 57 % d'avis négatifs. Parmi tous les désagréments auxquels le voyageur d'affaires est confronté, les principaux invoqués sont les passagers qui n'enregistrent pas leurs bagages, les bébés qui pleurent et les voyageurs qui rangent leurs bagages loin de leur siège.Mais la perception de ces différents désagréments varie selon les régions.

L'étude révèle également que les voyageurs d'affaires ont plus d'appréhension que leurs entreprises le pensent pour se déplacer dans
certaines régions du monde, les pays du Moyen-Orient étant les plus cités suivis de l'Afrique et de l'Amérique Latine.

Quelles évolutions pour le voyage d'affaires ?

Interrogées sur l'évolution du voyage d'affaires d'ici cinq ans, la plupart des entreprises pense que les procédures d'enregistrement sécurisées basées sur la technologie biométrique (relevé d'empreintes, scan de l'iris) seront devenues monnaie courante. Autre réponse intéressante : 83 % des entreprises sondées considèrent que d'ici cinq ans, la quasi-totalité des réservations se fera en ligne.

Toutefois, en Amérique du Nord, où le taux de réservations en ligne est le plus élevé au monde, les entreprises sont moins nombreuses que celles des autres régions à prévoir l'utilisation en masse de ce canal de réservation. 81 % des entreprises nord-américaines pensent qu'il est "très" ou "assez probable" que toutes les réservations se fassent en ligne dans les 5 ans à venir, contre 90 % en Amérique Latine, 87 % en Europe et 83 % en Asie-Pacifique.

La situation des compagnies n'inquiète pas les voyageurs


L'étude de CWT montre clairement que les voyageurs fréquents sont relativement peu affectés par l'état actuel de certaines compagnies aériennes, notamment celles qui connaissent des problèmes financiers ou sociaux et qui limitent de plus en plus leur offre produit et leurs services.

Par exemple, quand on les interroge sur ce qui impacte négativement leurs voyages, seulement 7 % des voyageurs mentionnent les "problèmes des compagnies aériennes", tels que les grèves ou les faillites, comme étant une source d'ennui "fréquente".

En parallèle, ils semblent s'être résignés aux économies réalisées sur la restauration à bord et pensent que cela sera toujours le cas dans les 5 ans à venir. De plus, 70 % des voyageurs considèrent qu'il est "très" ou "assez probable" qu'il y ait moins de grandes compagnies aériennes et plus de transporteurs à bas coûts d'ici 5 ans, et 61 % d'entre eux prédisent une réduction de la taille des équipages à bord.

Europe : 50 % des voyageurs n'auraient jamais volé sur une clow cost


Alors que 66 % des voyageurs interrogés disent avoir volé "occasionnellement" sur une compagnie à bas coûts, 14 % d'entre eux utilisent les "low-cost" "plus de 60 % du temps". Les voyageurs d'affaires d'Amérique Latine en sont les plus fervents clients : 28 % déclarent voyager sur des "low-cost" pour plus de 60 % de leurs déplacements d'affaires.

En Amérique du Nord, 16 % des voyageurs les empruntent pour plus de 60 % de leurs déplacements, contre seulement 9 % en Europe. En Asie-Pacifique, il n'y a pas de compagnies à bas coûts sur les marchés chinois et japonais mais en Australie et en Inde, 16 % des voyageurs utilisent les "low-cost" pour plus de 60 % de leurs déplacements d'affaires.

En parallèle, près de 50 % des voyageurs d'affaires européens disent n'avoir jamais volé sur une compagnie à bas coûts.
Enfin, au moins une fois par an, 58 % des voyageurs d'affaires étendent la durée de leurs déplacements pour se réserver un temps de loisir ou de vacances, au début ou à la fin de leur voyage. Parmi eux, 47 % déclarent être rejoints "occasionnellement" ou "fréquemment" par leur famille ou par des amis.

(*) L'étude de CWT, conduite par l'institut KRC Research, a été réalisée entre le 27 octobre et le 23 novembre 2005. L'enquête a été menée auprès d'un échantillon de 2100 voyageurs d'affaires et de 650 entreprises dans 12 pays. L'étude n'a pas ciblé spécifiquement les clients de CWT mais certains d'entre eux ont été sélectionnés au hasard dans l'échantillon interrogé.

Lu 3191 fois
Notez

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:15 Selectour : le congrès s'ouvre ce lundi à Québec


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com