TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Voyageurs du Monde : "La décision du MAE a été catastrophique"

Le groupe envisage de monter son propre réceptif en France


le Jeudi 16 Octobre 2014

Satisfait de son année 2014, le groupe Voyageurs du Monde s'inquiète aujourd'hui pour son chiffre d'affaires 2015. L'inscription de 40 pays sur la liste du MAE et l'épidémie Ebola en Afrique freinent déjà ses réservations. Alors, pour trouver de nouveaux relais de croissance, le groupe parie sur l'aventure et souhaite monter un réceptif en France afin de séduire une clientèle anglo-saxonne.



Jean-François Rial et Lionel Habasque, les dirigeants de  Voyageurs du Monde veulent rester optimistes malgré la crise. DR - Dominique Gobert.
Jean-François Rial et Lionel Habasque, les dirigeants de Voyageurs du Monde veulent rester optimistes malgré la crise. DR - Dominique Gobert.
Le groupe Voyageurs du Monde est inquiet.

Malgré une forte croissance de son chiffre d'affaires sur le premier semestre 2014 (+11,2% soit 141,9 M€) Jean-François Rial son PDG veut rester prudent.

Depuis l'appel à la vigilance, lancé par le Quai d'Orsay le 25 septembre dernier, le groupe accuse un recul de 2% du chiffre d'affaires au 11 octobre.

"La décision du MAE a été catastrophique. Elle a été mal interprétée par les voyageurs qui sont aujourd'hui effrayés" s'exclame Jean-François Rial.

Les réservations sur le Maroc, la 5e destination du groupe (3,63% du CA) sont au point mort.

La Jordanie, Oman sont aussi touchés. "Nous avons même des clients qui ont annulé un voyage en Australie car ils refusaient de faire une escale à Dubaï" s'énerve Jean-François Rial.

MAE et Ebola : la double peine de l'Afrique

Les destinations africaines pâtissent quand à elles d'une double peine : les recommandations du MAE et l'épidémie Ebola. La Tanzanie (2,28% du CA) est à l'arrêt, malgré l'absence de cas dans le pays.

Voyageurs du Monde redoute aujourd'hui que les clients refusent de prendre l'avion et restent terrés chez eux en attendant des jours meilleurs.

Un paranoïa qui devrait impacter son chiffre d'affaires 2015, qui pourrait ne pas être aussi florissant que ces dernières années.

Mais le groupe, racheté en 1995 par Jean-François Rial et Alain Capestan, en a vu d'autres.

Après le 11 septembre 2001, les réservations sont restées au point mort pendant 4 mois. Pendant l'épidémie de SRAS, il a maintenu son chiffre d'affaires malgré la panique en Asie.

"Nous allons faire le dos rond et attendre que l'ouragan passe. C'est la seule chose à faire" soupire Jean-François Rial.

Capitaliser sur le marché de l'aventure pour séduire les étrangers

Mais il n'est pas homme à rester les bras croisés. Pour atténuer les effets de cette crise, il compte réaffecter les équipes spécialisées sur des zones non sinistrées.

Il va également multiplier les synergies entre les différentes marques du groupe, notamment dans les achats aériens. Enfin, il devrait capitaliser sur le secteur de l'aventure, aujourd'hui en fort développement (+4,3%.)

L'équipe a identifié trois relais de croissance. Tout d'abord, les francophones expatriés, en dehors de la Suisse, de la Belgique et du Canada, qu'il compte séduire grâce au développement de son site web.

Il s'intéresse également à la clientèle étrangère, qui représente aujourd'hui 20% de son chiffre.

Des voyageurs qui viennent aujourd'hui via le bouche à oreille, séduits par des produits comme le Steam Ship Sudan sur le Nil (1/3 d'étrangers), la villa Bahia au Brésil (80% étrangers) ou les combinés Israël-Palestine.

Pour s'implanter sur ce marché, Voyageurs du Monde souhaiterait acquérir des tour-opérateurs de niche sur des régions où le trekking est en croissance, comme en Angleterre.

Il pourra ainsi s'appuyer sur une production et une clientèle existante pour s'y développer.

Le groupe envisage également de monter son propre réceptif en France à destination des anglo-saxons. "Nous espérons lancer l'offre en 2015 afin d'être opérationnel en 2016" explique Lionel Habasque, le directeur général de Voyageurs du Monde.

De quoi vendre des séjours itinérants et surtout du sur-mesure, le cœur de métier de Voyageurs.

L'activité sur-mesure pèse en effet 53% de son chiffre d'affaires, en croissance de 18,2% ( 9,3% hors effet coupe du monde au Brésil).

Une valeur sûre où il est encore peu concurrencé. Mais Jean-François Rial avoue suivre attentivement la nouvelle stratégie de Nouvelles Frontières. (voir notre article).

"Bien sûr il leur faudra du temps pour être opérationnel. Mais c'est une démarche intelligente, qui pourrait marcher sur les platebandes de notre marque Comptoir. Je les surveille donc de près".

Voyageurs du Monde en chiffres

Chiffre d'affaires : + 11,2% (6,8% hors effet coupe du monde au Brésil)

Résultat net : amélioration significative +51,4%

Marge brute : 37,1 M€ en hausse de 11,4%.

Voyage sur-mesure : +18,2% (+9,3% hors effet coupe du monde)

Voyage d'aventure : +4,3%

Lu 2409 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 22 Octobre 2017 - 23:16 Plongée sous-marine : le TO Subocea refait surface

Vendredi 20 Octobre 2017 - 11:06 Evaneos vise les 800 000 voyageurs cumulés en 2020


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com