TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Wasteels rejoint Thomas Cook

qui lance sa plate-forme de vente multi-TO sans le Club Med


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Mercredi 26 Septembre 2007

Le réseau Thomas Cook a fait l'économie d'un plan social. Il a passé un été meilleur que la moyenne. La stratégie 2011 se déploie avec d'une part le renforcement de la distribution avec l'arrivée des 68 agences Wasteels, le lancement du site de vente et d'autre part, le déploiement du tour operating autour des Thomas Cook Villages.



Denis Wathier, le président de Thomas Cook France â toutes les raisons d'être satisfait du dernier exercice clos fin août : le volume d'affaires de la distribution affiche une progression de 4,2 % avec une activité billetterie stable, et celui du tour operating de 9,1%. Le groupe évite ainsi le plan social qui était à l'ordre du jour au moment de son arrivée. Seuls deux points de vente font l'objet d'une fermeture.

Le plan stratégique Défi 2011 se meet en place avec une série de nouveautés. Le groupe a décidé de garder les deux métiers de distributeur et de producteur. Côté distribution, les points de vente se renforce d'un site de vente qui présentera non seulement la production "maison" mais également celle de Jet tours, de Fram, de Kuoni et d'Asia. Un absent de marque, cependant, le Club Med. Denis Wathier se donne l'objectif de réaliser 30 % des ventes sur internet d'ici à 2011. Il se dit ouvert à la discussion pour l'affichage d'autres producteurs.

C'est d'ailleurs une renégociation des contrats avec les tour-opérateurs auquel se livre le réseau actuellement. Denis Wathier veut des supercommissions basée sur des objectifs de vente par régions touristiques.

Thomas Cook se renforce des 68 points de vente

Wasteels rejoint Thomas Cook
Parallèlement, il se prépare à segmenter les agences en fonction de leur profil : " on ne vend pas la même chose selon que l'on se trouve avenue Foch à Paris ou bien à Pont-à-mousson", commente-t-il.

Par ailleurs, la présence de Thomas Cook se renforce des 68 points de vente Wasteels qui deviennent franchisés. L'objectif de s'attacher envrion 120 points de vente franchisés supplémentaires est donc en bonne voie de réalisation. "Ce sera fait en deux ans"...

Côté tour operating, Neckerman sera intégré, à partir de l'été prochain dans la production générale de Thomas Cook dont l'objectif est de passer de 5,8 % de part de marché actuellement avec 290 000 clients, à 10%. Le développement de l'activité ser fera autour des Thomas Cook Villages, en moyen, long courriers et à la montagne. A noter qu'Aquatour, la marque nordiste, "une pépite", continuera à subsister.

Lu 6506 fois

Notez


1.Posté par atlantique sud le 27/09/2007 11:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L’avantage dans les interviews que donne chaque année Thomas Cook au salon de Deauville, après 4 présidents qui son passé à cet exercice depuis 2004 (depuis le lancement du TO) le discours est à peu près le même (demain on rase gratuit) ; les bonnes résolutions à horizon 2011, lèse à penser qu’ils sont en mesure d’avoir un réseau plus important et en même temps de pouvoir faire pression sur le TO référencé pour obtenir des meilleures conditions de rémunération !! Aujourd'hui sans le Club, Med, les comptes ne seraient pas en équilibre côté distribution. Concernant le TO les ambitions depuis 2004, sont cinq cent mille clients.
Affichée 290.000 clients, lèse à penser que le TO avec ça marque TC ne ferait pas 200.000 clients ? La marque nordiste « Aquatour » qui est intégré à TC Belgique tient ça part de marché 80.000 clients, l’intégration de Neckerman dans la brochure TC, ne serait alors qu’une pâle défaite.

2.Posté par sebastian le 27/09/2007 13:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et qu'en est-il du Belux?

3.Posté par zozo le 27/09/2007 14:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Faire abstraction du Club Med serait un désastre pour certaines agences.....au final quelle est la place des agences de voyage dans tout ce fouilli, les compagnies qui ne commisionnent plus, les TO qui vendent en direct sur le net moins cher qu'en agence, idem pour les cie aériennes, on n'a plus qu'à mettre un libre service en agence, plus besoin de conseil, juste un prix, et c'est dans la boîte. L'agent ne serait là que pour être le bouc emissaire de tout ce fouilli, car quand ça ne va pas, il faut bien taper sur quelqu'un , et on ne pourrait trouver mieux.....

4.Posté par Sydney le 27/09/2007 16:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est toujours la même histoire ! Tout cela ce n'est rien que pour impressionner, tout le monde sait que la fin des agences de voyages est proche. Il faut arrêter l'intox du soit disant les choses vont bien. Aujourd'hui la compétence des agences de voyages est plus que douteuse, il n'y a rien ue justifie l'apport d'une réelle valeur ajoutée pour le client final et encore moins avec des annonces de rapprochement de ce type.

5.Posté par Armand le 27/09/2007 20:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Completement d'accord avec Sydney, l'agence de voyage a vécu... Quand à ceux qui subsistent encore qu'ils pensent à éteindre la lumière avant de disparaitre !


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com