TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e
Loading






WorldCraze, ou comment se faire rapporter des produits de l'étranger par des voyageurs

La start-up e-tourisme de la semaine


Rédigé par Ophélie Surcouf le Vendredi 20 Mars 2015

La "Start-up de la semaine", rubrique lancée par TourMaG.com et i-Tourisme, braque chaque vendredi ses projecteurs sur une jeune pousse innovante, proposant un concept nouveau et/ou une nouvelle approche d'une thématique tourisme ou loisirs. Aujourd'hui, nous vous présentons WorldCraze, une plateforme d’intermédiation qui met en relation des voyageurs avec des personnes qui souhaitent acheter des produits qui n’existent pas dans leur pays ou qui sont moins chers ailleurs.



Le concept initial ?

WorldCraze permet d'acheter une tablette des États-Unis 30% moins chère ou encore vous faire rapporter votre thé anglais introuvable en France !  - DR : Capture d'écran WorldCraze
WorldCraze permet d'acheter une tablette des États-Unis 30% moins chère ou encore vous faire rapporter votre thé anglais introuvable en France ! - DR : Capture d'écran WorldCraze
WorldCraze est une plateforme d’intermédiation qui met en relation des voyageurs avec des personnes qui souhaitent acheter des produits qui n’existent pas dans leur pays ou qui sont moins chers ailleurs.

Grâce à WorldCraze, il est possible d'acheter une tablette des États-Unis 30% moins chère ou encore vous faire rapporter votre thé anglais introuvable en France !

La start-up accompagne ses utilisateurs pendant tout le processus de transaction, de l’achat à la remise en main propre du produit.

WorldCraze garantit aussi l’authenticité et le sérieux de tous ses utilisateurs grâce à un système de vérification de leur profil : adresse mail, numéro de téléphone, réseaux sociaux et validité de leur moyen de paiement.

Quel « plus » pour le tourisme ?

Le voyageur qui transporte le produit gagne un bonus d’une valeur minimum de 10% du prix de l’article acheté.

Selon le prix de la marchandise, il peut gagner 30€ comme 200€ ! Cette gratification lui permet même de rentabiliser une partie de son voyage.

Outre l’attrait financier, la vertu humaine contribue à la beauté du projet : il n’est pas rare que la rencontre des deux "crazers" aboutisse sur une amitié, ou sur un échange sympathique entre amoureux des voyages.

L'occasion aussi d'échanger des bons plans de séjour.

L’acheteur a lui la possibilité de commander ce que bon lui semble, du dernier bijou IT au traditionnel Brie de Meaux en passant par le sac must-have de la saison.

Ainsi, geeks en tous genres, grands gourmets et fashionistas peuvent profiter d’un moyen simple et économe de répondre à leurs envies, qu’elles soient rationnelles ou pas.

Il n’y a pas de profil type à un acheteur WorldCraze : étudiants expatriés, globes trotteurs, immigrés, à chacun ses produits de convoitise et à chaque acheteur un voyageur !
Capture d'écran WorldCraze
Capture d'écran WorldCraze

Quel est le cœur de cible ?

Nous ciblons principalement les étudiants, les expatriés en manque de produits locaux ou encore les business men qui sont amenés à voyager souvent et qui veulent rentabiliser leurs voyages.

Quel est votre élément différenciant ?

Pour le moment, nous n’avons pas de réel concurrent en Europe.

Nous avons un concurrent américain et un concurrent asiatique, qui sont aussi gros que nous, mais n’étant pas sur le même marché, ils ne représentent pas une menace pour nous.

Nous sommes en France, dans le pays le plus visité au monde, dans la capitale du luxe.

De plus, le taux de change euro / dollar étant attractif, la valeur des transactions est en ce moment très rentable.

Quoi demander de plus pour être différenciant ?

Quel est le marché potentiel ?

Environ 500 millions de personnes dans le monde !

Entre les voyageurs dans le monde par an, et le nombre de personnes qui achètent sur internet, notre estimation est raisonnable.

Quel est votre business model ?

Notre modèle économique comporte une partie fixe de 2,50€, mais aussi une variable de 10% du bonus versé au voyageur.

Faites-vous partie d'un incubateur ?

Non. Nous avons été incubé à Startup42, l’incubateur de l’EPITA au début de notre lancement, mais nous avons pris notre envol depuis.

Où en est le lancement de votre start-up ?

Notre start-up a été officiellement lancée en décembre 2012.

Nous sommes indépendants financièrement depuis le début.

Cherchez-vous actuellement des financements ?

Non, nous ne prévoyons pas de levée de fonds ou crowdfunding pour le moment.

Une actualité à annoncer ?

Nous sommes en train de nous développer en Chine et au Brésil, en implantant des équipes de communication dans ses deux pays.

Une belle opportunité pour conquérir une nouvelle partie du monde.

Nous avons eu un stand au Salon Mondial du Tourisme hier et aujourd'hui dans l'espace "Tendances et innovations".

Et l’équipe ?

WorldCraze a vu le jour sous l’impulsion de Guillaume Cayard et Frédéric Simons, binôme qui a déjà fait ses preuves auparavant dans la création de start-ups.

Ils en comptent deux avant de se lancer dans l’aventure WorldCraze.

- Guillaume est diplômé d’un double cursus en mathématiques appliquées à UPMC Paris VII et d’un magister de Finance à Paris II Assas.

Cartésien et logique, il sait rationaliser chaque idée et la transformer en or. Son charisme et son éloquence lui offrent la palme d’or dans son rôle de CEO.

- Frédéric, ancien d’Epitech (École pour l'Informatique et les Nouvelles Technologies) est quant à lui le génie 2.0 du projet.

Grâce à ses connaissances pointues en IT et dans l'entrepreneuriat, il créé et transforme aisément au gré du temps. Il est le CTO, et bénéficie même d’une sensibilité naturelle aux métiers du marketing et de la communication.

L’équipe est en plus composée de 3 développeurs (2 web et 1 spécialisé iOS), une community manager et un graphiste.

Le « + » de l’info

i-tourisme : Ce qui vous a donné envie d’entreprendre ?

Guillaume Cayard: "Plusieurs choses m’ont donné envie d’entreprendre ! L’envie d’avoir ma propre société et de pouvoir créer mon propre service. Mais aussi, l’envie de réussir un projet monté de toute pièce. "

i-tourisme : Quelles qualités doit avoir un entrepreneur ?

GC: "Un entrepreneur doit avoir une bonne casquette ! Il faut être multi-tâches et sur tous les fronts en même temps ! Si on ne sait pas manager et s’organiser, ça ne présage rien de bon. "

i-tourisme : Quelle ambition ?

GC: "Devenir le Airbnb de l’e-commerce et avoir un succès planétaire. Oui juste ça, on a pas trop d’ambition chez WorldCraze !"

Lu 5589 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Ombeline POIRON
publicite@i-tourisme.fr
+33 1 85 74 23 33









Dernière heure










Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com