TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





"A croire que les TO ont oublié les décennies de relations partenariales avec les agences..."

Courrier des Lecteurs


Rédigé par La Rédaction le Lundi 23 Avril 2012

Dans la rubrique "Courrier des Lecteurs" nous publierons désormais les commentaires les plus intéressants et méritant une audience élargie à propos de une ou plusieurs thématiques abordées. Voici celui d'Anita Lepresle, à propos de l'interview de François-Xavier de Boüard : "Selectour Préférences : ''inadmissibles, les numéros surtaxés de nos partenaires !''.



Enfin une réaction (elles sont trop rares) par rapport aux relations agences / TO. Parlons-en !

A croire qu’avec l’avènement de l’internet et l’opportunité de vente en direct, les TO ont oublié les décennies de relations partenariales qui les ont liées avec les agences.

Ce lien historique n’oblige à aucune dette, bien entendu. Mais j'envisage pourtant que ces collaborations puissent survivre à la mondialisation ou au tsunami des nouvelles technologies en garantissant respect mutuel, respect des clients et surtout, droit à la négociation.

Ou alors peut-être certains TO se vengent-ils des marges TROP IMPORTANTES qu’ils estiment avoir DÛ accorder aux agences jusqu’alors…

Ce serait presque insignifiant si l’on ne vivait pas avec de si petites marges (comparées à d’autres secteurs commerciaux) et si ces « transferts » de charges ne se multipliaient pas à vue d’œil, façon marche forcée, indiscutable (pardon quelqu’un a parlé ?) et sans contrepartie : N° spéciaux surtaxés (que je refuse comme Morgan de contacter) et carnets de voyages dématérialisés bien sûr, mais aussi factures dématérialisées, suppression des pochettes, étiquettes bagages et guides de voyages,… VIVE L’ECO-RESPONSABILITE et la PERSONNALISATION DES CARNETS (sans blague !)

Et après ? Qui gère en direct la relation avec les clients et indirectement l’image du TO ?

C’est bien l’agence et c’est à elle d’investir afin de garantir l’image de marque des tours opérateurs et d’éviter d’écorner la sienne ? Et sans contrepartie pour ce surcoût IMPOSÉ par les TO ? Ce n’est pas comme cela que j’appréhende la relation entre partenaires.


Je me considère comme un artisan du voyage, au même titre que nombre de mes collègues. J’ai certes, outre le goût de la vente, la passion du voyage, mais aussi celle du conseil et du travail bien fait.

Cela, les clients l’ont bien compris et c’est la raison pour laquelle ils nous font aujourd’hui grandement CONFIANCE et continueront à le faire, malgré la croissance et le matraquage publicitaire de la vente directe en ligne.

Mais je suis extrêmement en colère de servir aujourd’hui de fusibles aux (actionnaires des) tours opérateurs pour augmenter leurs gains de productivité sans être respectée.

Surtout quand cela revient à diminuer fortement le capital qualité du tour opérateur et le nôtre par la même occasion.

Renoncer à ces petits « plus » qui font la valeur ajoutée, c’est DÉVALORISER LES MARQUES et renoncer à sa différenciation concurrentielle, dans un contexte ou pourtant, la qualité a encore plus de sens.

On ne peut en effet s’opposer au progrès et chacun y a sa place. Mais cette évolution ne doit pas se faire l’un au détriment de l’autre, car ce qui est vrai aujourd’hui ne le sera peut-être pas demain…

Car enfin, quelle sera la prochaine étape ? La suppression des brochures papiers ? L’assistance aéroport par les agences ? Et pourquoi pas la suppression des commissions… (humour noir) ???

Décidément, ce métier il faut l’aimer. Entre crises économiques et financières, événements politiques et internationaux, évolutions technologiques et concurrences déloyales (oui oui je parle des mutuelles et associations groupistes ou individuelles !) on se sent coincé entre le marteau et l’enclume et souvent, ça fait mal.

IL EST GRAND TEMPS QU’AGENCES ET (MINI) RÉSEAUX SE MOBILISENT POUR DIRE NON A L’IMMOBILISME, NON AUX EXCUSES BIDONS, NON A LA DÉGRADATION FORCÉE DE LEURS MARGES ET EXIGER L’ENGAGEMENT DE NÉGOCIATIONS SUR CES SERVICES AUX CLIENTS !!!!

Anita LEPRESLE, Les Vacances d’Anita à Cherbourg (agence vous l’aurez compris !)


A LIRE AUSSI : Selectour Préférences : ''inadmissibles, les numéros surtaxés de nos partenaires !''

Lu 1947 fois
Notez


1.Posté par Johann le 24/04/2012 15:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chacun prêche pour sa paroisse, et c'est bien normal. Les TO veulent augmenter leur marge en grignotant sur celles de leurs partenaires, les agences aussi. Enfonçons des portes ouvertes, le tourisme avance, bouge, mue, et il faut s'adapter sans cesse. Tout est remis en question tous les jours, dans un monde ou la concurrence n'est plus seulement horizontale, mais aussi verticale. Nous sommes tous en concurrence avec nos propres fournisseurs et nos propres clients.
C'est à la fois fatiguant, effrayant, grisant et motivant. Ça fourmille, et c'est bien plus excitant que l'immobilisme !

2.Posté par renouard jean michel le 25/04/2012 08:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On peut fort bien s'affranchir de quelques TO par la mise en place d'un département TO au sein de l'agence. Il faut tout simplement avoir "sous la main" un excellent forfaitiste ayant une connaissance parfaite d'un certain nombre de destinations. C'est précisément ce que j'avais fait en déposant deux marques à l'INPI, l''une pour les congrès, séminaires, CE et voyages d'affaires groupés et l'autre pour les ""individuels". Et à l'époque on n'avait pas les ressources actuelles d'Internet. On négociait âprement les "sièges" auprès des compagnies aériennes pour obtenir des tarifs similaires à ceux octroyés aux TO traditionnels. Aujourd'hui à la retraite, je me souviens de ce bon vieux temps !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com