TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





AFAT : la baisse du dollar «en direct live» ? Payez d’abord, on verra après !

l'Hum(e)our de T. RUBLION


Rédigé par T. RUBLION le Mardi 1 Juillet 2008

T. Rublion qui n’aime pas qu’on le prenne pour un jambon, a pris à la lettre la proposition du président d’AFAT Voyages de faire profiter les consommateurs de la baisse du taux de change. Au diable la varice : Il a jeté son dévolu sur un circuit « art et histoire de l’Est américain » d’un montant total de 6004,00 € TTC, pris son baluchon et le vl’à parti en quête de « cette fameuse agence AFAT Voyages en lutte pour mon pouvoir d’achat… »
Lire l'Hum(e)our de T. RUBLION



« AFAT Voyages vous fait bénéficier de la baisse du dollar sur le tarif des plus grands tours opérateurs ».

Le thème de la nouvelle campagne de communication du réseau toulousain, dévoilée la semaine dernière, a fait l’effet d’une bombe dans le microcosme touristique français…et sur Radio Classique !

Grand communicant devant l’Eternel, le président Mas nous a habitués à ses saillies – verbales ça va de soi…– à l’encontre de ses partenaires qualifiés au gré de l’humeur taquine présidentielle de « sourd à qui on aurait vainement greffé les oreilles d’un entendant » ou de « chapardeurs de cerises » et j’en passe et des meilleures.

Cette fois, c’est aux « grands » TO que s’attaque AFAT Voyages – le lâche qui sommeille en moi m’inciterait plutôt à m’en prendre à des petits chétifs, à lunettes et de préférence déjà à terre – qu’il accuse de s’enrichir à bon compte sur le dos (large ?) du dollar et accessoirement sur celui des clients de ses agences.

La panoplie de Michel-Edouard le Démago est séduisante...

Il faut dire qu’au regard de l’évolution du cours du dollar par rapport à l’euro depuis octobre 2007, l’idée d’endosser - ne fût-ce qu’un moment - la panoplie de Michel-Edouard le Démago défenseur du consommateur est séduisante.

Toute aussi attirante a été l’envie de tester la baisse du dollar « en direct live » pour le consommateur opportuniste à l’affût des bons plans qui sommeille aussi en moi (contrairement aux idées reçues, il n’y a pas qu’un cochon qui sommeille en moi : j’ai une vie intérieure très riche…), et c’est cette quête de la bonne affaire que je vous invite à suivre à mes cotés.

Une fois mon dévolu jeté sur un circuit « art et histoire de l’est américain » au départ de Paris le 7 septembre 2008 disponible pour un montant total de 6004,00 € TTC (2 personnes en chambre double) sur le site www.kuoni.fr (1) , je pars en quête de cette fameuse agence AFAT Voyages en lutte pour mon pouvoir d’achat.

Ma première interlocutrice me confirme très rapidement ce que je savais déjà : le circuit est disponible à la date demandée et ça me coûtera 6004,00 € TTC…quant à savoir si je vais pouvoir bénéficier de l’engagement sur la baisse du dollar, ça c’est une autre paire de manche : « attendez, je consulte les instructions… eeuuuh, je ne sais pas, On ne nous a pas donné de détails…il faudrait rappeler… ».

Ok, je vais rappeler mais… une autre agence. J’aurais peut-être plus de chance. Deuxième tentative : cette fois, j’ai choisi une agence appartenant à un administrateur du réseau, on est plus près du Bon Dieu, on devrait savoir…

Toujours aussi efficacement, on me confirme que le circuit est disponible pour la modique somme de 6054,00 €… Comme je m’étonne de cette différence de 50 € par rapport au site du TO, on m’explique que c’est sans doute une surcharge carburant – vous aviez dit « chapardeur de cerise » Monsieur Mas ? c’est çui qui dit qui y’est ! – et qu’en ce qui concerne ma remise « baisse du dollar » ? « On n’est pas au courant, et qu’il faudrait rappeler… »

« L’informatique on n’a pas trop confiance, on préfère vérifier par téléphone… »

Alors, je rappelle…une autre agence…qui me dit que pour avoir les disponibilités elle doit appeler le voyagiste et me rappeler ensuite…

M…!, Sans m’en apercevoir, j’ai du basculer dans la 4ème dimension et revenir à la fin du 20ème siècle ! Vous savez quand Internet et les sites BtoB n’existaient pas… Bon, puisqu’il faut rappeler, je rappelle…une 4ème agence, qui me confirme mon voyage dans le passé :

« oh vous savez, l’informatique on n’a pas trop confiance, on préfère vérifier par téléphone… ».
Je m’empresse de raccrocher avant que cette brave dame ne me propose un billet Air Inter en solde ou un wagon-lit sur la ligne PLM. Rassurez-vous amis lecteurs, je ne vais pas vous infliger la liste des 620 agences AFAT. La 5ème sera la bonne :

- « Oui, Monsieur, ce circuit est disponible pour 2 personnes au départ de Paris le 7 septembre pour un montant total de 6004,00 €. C’est plus cher que dans la brochure parce qu’il y a eu une hausse du carburant.

- Je vous donne le détail : 2 forfaits de base à 2550,00 € ; les taxes 325,00 € par personne, 2 fois 92,00 € de surcharge carburant et 35,00 € de supplément aérien par personne, car la compagnie habituelle est complète et vous volerez sur Lufthansa via Francfort »


- « Est-ce que je peux bénéficier de l’offre spéciale sur la baisse du dollar ? »

- « Oh, vous écoutez la radio, vous ! » s’extasie mon interlocutrice…c’est vrai que c’est pas si souvent qu’on a l’occasion de parler à un auditeur de Radio Classique (1,7% d’audience cumulée, source Médiamétrie).

Malheureusement, m’explique-t-elle, elle ne pourra me confirmer le montant de la baisse que si je m’inscris et seulement au moment du versement du solde un mois avant le départ, ça dépendra du taux du dollar.

Plus proche du rideau de fumée que des lagons du pacifique...

Et « c’est le siège à Toulouse qui gérera le dossier » ajoute-t-elle, sans doute pour me rassurer…et pour me rassurer, ça me rassure grave : « tu payes d’abord et après on verra combien on te rembourse et… si on te rembourse ! ».

Alors, le jeu en vaut-il la chandelle, ou serait-il plus rentable d’aller s’acheter un ticket de Millionnaire ? Et si on calculait nous mêmes, comme ça au débotté ?

De 1,42275 € en octobre 2007 – période de référence probablement utilisée pour le calcul des prix actuels – le dollar est passé à 1,57750 € au 1er juillet 2008, soit une chute de 10,88 % (2) .

Pour faire simple, déduction faite du montant estimé du transport aérien et des diverses taxes et surcharges non impactés par la baisse du billet vers, on peut raisonnablement tabler sur remise d’environ 6,50 % du montant TTC du voyage soit une économie de l’ordre de 195 €…c’est toujours ça de pris, comme disait ma grand-mère…

6,5%, soit grosso modo la moitié de la commission…On comprend alors mieux les réticences affichées par les « grands » TO qui n’ont pas vraiment l’intention de mettre la main à la poche, surtout après avoir été mis devant le fait accompli, cavalièrement sommés de passer à la caisse et de respecter des engagements pris avec leur argent !

Certes l’idée est bonne, voire noble – quoique très démago – mais comme pour « l’affaire » des surcharges carburants, coté clarté et transparence on est plus proche du rideau de fumée que des lagons du pacifique …

Et puis, était-il vraiment indispensable d’en faire un combat entre distributeurs et producteurs en mettant au banc des accusés tout un pan de la profession ? Si « Paris vaut bien une messe », ce bon coup – médiatique – valait-il une discorde ?

L’avenir nous le dira… c’est à la fin de la foire qu’on compte les bouses !

(1) Choix purement arbitraire, établi sur la base du « parce que tel est mon bon plaisir ».
(2) Sources
: http://www.industrie.gouv.fr/energie/petrole/textes/se_dollar2.htm et www.xe.com/ucc/convert.cgi

Lu 6526 fois

Notez


1.Posté par Yves Léglise le 02/07/2008 09:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On commence par rire : un humour très mordant !
Il faudrait quand même que les prestataires touristiques appliquent un jour les règles simples du commerce... et les règles légales, pour pouvoir être pris au sérieux :
- les taxes aériennes ne sont pas des "taxes", pour une grande part, mais un élément constitutif du produit (rémunération des aéroports),
- les surcharges carburant n'ont pas lieu d'être mais bien un élément constitutif du produit (côut du transport aérien),
- faire des annonces radios qui ne sont pas suivies d'effet, c'est constitutif de "pub mensongère",
- les règles qui régissent les augmentations/baisses de prix sont claires... depuis 1992 : elles s'imposent aux professionnels du tourisme...
Quel souk !

2.Posté par FRANCOIS GUCHAN le 02/07/2008 10:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est sûr que je ne sais pas comment AFAT gère son réseau, mais ça a l'air compliqué!
Pour ma part, je me bats régulièrement contre les TO pour qu'ils assument leurs conditions de vente (VAT, Kuoni,...) . En effet, pour la plupart d'entre aux, la brochure est basée sur une évaluation du dollar au 31/10/07! En reprenant les factures ET SEULEMENT POUR LES USA, ils se font de trés belles marges : J'ai compté 189€ pour un couple, sur un départ en août...
C'est sûr que les TO, malgrès ce qu'ils annoncent et leur flagrante mauvaise fois, se bougent pour répercuter les hausses carburants mais motus et bouche cousue pour le $ !!!
Comment comprendre que sur un même vol, pour 2 TO différents , il y ai des hausses carburants d'un montant différent allant jusqu'à 10€ par personne!!!
Il y a quelques fois où on est réellement , en agence, les didons de la farce...
Comment peut on au final, parler de complémentarité, de partenariat, voire de lien fort entre agences et TO?

3.Posté par bebert le 02/07/2008 11:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
j'ai recemment reservé pour des clients un appart a NYC chez un opérateur (EURAM) qui applique le taux du $ et c'est fantastique le beurre que je me fais en appliquant les prix des T.O. habituels... merçi les TO

4.Posté par Yves Léglise le 02/07/2008 11:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Effectivement, la réponse à la non-réactivité des TO quant à la baisse du dollar va se faire en deux temps :
- On en est à l'étape de la grogne du réseau de distribution qui va se voir accusé par ses clients de ne pas respecter les conditions de vente... Et c'est le distributeur qui est effectivement responsable vis à vis de sa clientèle...
- Puis la tentation sera grande pour les "meilleurs" distributeurs de travailler sur la zone dollar via les TO Belges et Suisses... ou en direct (c'est facile sur les US)...
C'est ce qui s'appelle saborder son réseau de distribution...

5.Posté par Distributor le 02/07/2008 16:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je vous trouve un peu dur Mr T. RUBLION

Comme partout il faut un temps pour que les agences assimilent la procédure

Sachez cependant que les 1eres factures réajustées arrivent dans les agences AFAT et que le taux révisé permet aux clients de faire une conséquente économie





6.Posté par Yves Léglise le 02/07/2008 19:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
..."il faut du temps pour que les agences assimilent la procédure"...

Il faut surtout être sérieux. Si les agences ont besoin de temps sur ce dossier... Alors que la communication radio/presse/tv est déjà faite.... Il vaut mieux que ces agents abandonnent le métier : ça va trop vite pour eux !

Je crois plutôt à un "coup publicitaire" qui n'a pas intégré toutes les données... ou a pris le risque d'un client qui attaque pour pub mensongère... en espérant faire bouger la position des voyagistes.

7.Posté par Distributor le 02/07/2008 22:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"il vaut mieux que ces agents abandonnent le métier : ca va trop vite pour eux"

Il faudrait que vous veniez vous rendre compte en agence Mr Léglise de la réalité du métier d'agent de voyages car ces agents de voyages doivent apprendre et oublier quasiment immédiatement une masse d'information impréssionnante alors un peu de tolérance (si vous vous souvenez de ce qu'est le métier d'AGV)

Quant a la Pub mensongere, l'agence aura rapidement fait de se retourner contre le TO en cas de procés car c'est rappelons le c'est le TO qui ne respecte pas les régles et non les distributeurs

8.Posté par Yves Léglise le 02/07/2008 22:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je pense connaître cette réalité, Distributor, et je reconnais bien volontiers que la principale difficulté du distributeur n'est plus d'obtenir l'information mais de savoir la trier. Ma phrase était une boutade sans doute un peu facile mais mes critiques principales ne vont pas vers le distributeur (qui se trouve être actuellement l'enclume), ni même le producteur (un marteau qui s'autodétruit)... Mais plutôt vers les "Institutions" en place qui sont supposées organiser les pratiques de la profession.
Les pratiques des "prestataires touristiques" n'ont pas évolué depuis 25 ans. Les tentatives d'organisation sont restées lettre morte. Chacun continue à faire sa loi dans son petit coin et se borne à pousser une "gueulante" tous les deux ans quand il s'aperçoit que son jardin est un peu trop piétiné...
Je continuerai (peut-être) un peu plus tard... J'entends qu'Ingrid Bétancourt est libre et ça me parle...

9.Posté par porte dominique le 04/07/2008 09:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur,
Bien votre article ! je suppose que vos jeux de mots douteux et autres allusions vous ont donné un plaisir masturbatoire au sommet de son art et qu'un tel orgasme en réel ne vous est pas arrivé depuis longtemps. Peut être avez vous des comptes à régler avec Jean Pierre Mas auquel cas vous pourriez vous y prendre autrement notamment en venant poser des questions ou vous exprimer lors d'une convention par exemple, nous sommes toujours preneur de beau specimens comme vous pour les ramener à la réalité du terrain et les éloigner de leur belle feuille blanche qu'on leur demande de remplir pour bouffer sa croute quitte à mettre n'importe quoi. Mais je pense surtout que vous n'avez aucun besoin de vous battre au quotidien pour gagner votre vie en réalisant des ventes dans un contexte morose et que votre beau métier de donneur de leçons vous rapporte suffisamment. Nous, on est au contact du client et il nous parle, s'exprime et on ne réflechit pas une heure sur une feuille de papier avant de lui répondre, on doit avoir les arguments immédiatement et il n'est pas toujours facile de lui faire comprendre qu'on, est aussi là pour défendre ses intérêts ou plus simplement pour faire respecter son du. Bon je ne vais pas vous embeter plus longtemps, vous n'en valez pas la peine ! Pour l'instant je fais bénéficier à mes clients des baisses consentis par les TO à juste titre, ça c'est du concret.

10.Posté par BUDDHA le 07/07/2008 15:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour à tous,

Avez-vous entendu parler de quelquechose dans cette histoire qui s' appelle... le SNAV je crois ?????
Pour ceux qui auraient oublié la signification : SYNDICAT NATIONAL DES AGENCES DE VOYAGES !!! Eh bien, permettez-moi de rigoler... parce que le SNAV aurait déjà dû s' emparer du problème depuis bien longtemps déjà puisque le dollar est bien faible depuis au moins 8 mois maintenant. Ah oui, j' oubliais : Le SNAV est " un peu " en porte à faux avec ses adhérents, puisqu' il compte parmis eux ... des TO ???!!!
Difficile par conséquent de taper plus sur l' un que sur l' autre !

J' ai bien peur que Mr MAS ai profité d' une belle occasion pour lancer un pavé dans la marre en se faisant un bon coup marketing... l' expérience décrite dans cet article prouve qu' avant de faire un pub... la moindre des choses aurait été d' en informer le réseau AFAT et des modalités d' application, parce que à ce jour : personne ne sait comment cela fonctionne, et avec quels TO, et sur quelles destinations...

Les TO embrouillent les distributeurs en appliquant pas leurs propres conditions de ventes ( cf. articles sur les PRIX dans les brochures ), mais avec ce genre de déclaration, les agences sont perdues... et finissent par embrouiller leurs clients, et là, c' est très grave par les temps qui courrent !!!!


11.Posté par Nane le 11/09/2008 11:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi tant d'énervement pr un article au demeurant tt a fait enrichissant ? (et qui plus est qui apporte une touche d'humour aux infos ??)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com