TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Accord pilotes Air France-Transavia : quelles perspectives pour l'avenir ?

Les copilotes Transavia verront leurs salaires augmenter jusqu'à 35%


Rédigé par Pierre Georges le Mardi 28 Mars 2017

La direction d'Air France et le SNPL sont tombés d'accord en fin de semaine dernière : les copilotes Transavia seront payés comme leurs confrères de la maison mère. Un premier protocole d'entente qui devrait, en contrepartie, instaurer plusieurs nouveautés commerciales et permettre à la filiale low cost de se projeter vers l'avenir.



Commercialisation plus poussée ou nouvelles destinations, cet accord "va aussi et surtout permettre de supprimer plein de contraintes" indique Emmanuel Mistrali porte-parole du SNPL Air France - Photo Transavia
Commercialisation plus poussée ou nouvelles destinations, cet accord "va aussi et surtout permettre de supprimer plein de contraintes" indique Emmanuel Mistrali porte-parole du SNPL Air France - Photo Transavia
"C'est un premier pas vers la confiance", estime Emmanuel Mistrali, porte-parole du SNPL Air France, syndicat majoritaire chez les pilotes.

"Il s'agit d'un accord profitable aux deux parties. Nous sommes maintenant plus enclins à la discussion, d'un côté comme de l'autre".

Si le SNPL a annoncé, jeudi 24 mars 2017, avoir trouvé un accord avec la direction au sujet de la rémunération des copilotes de la filiale low cost Transavia, difficile de ne pas y voir un pas en avant entre la tête de la compagnie et ses salariés.

D'un côté, comme de l'autre, on commente cet accord avec espoir. Ce bras de fer entre pilotes et direction avait, pour rappel, été l'objet d'une grève de trois jours en décembre dernier.

Une première entente qui pourrait s'avérer fondatrice dans le cadre du plan stratégique Trust Together, impliquant la création de Boost, la nouvelle compagnie à bas coûts qui rêve de long-courrier et de redonner de l'élan à la compagnie.

Hausse des rémunérations

L'accord est avant tout vu comme une victoire du côté des pilotes, qui craignaient une harmonisation des salaires à la baisse.

Dorénavant, les salaires des copilotes Transavia seront alignés sur ceux de leurs confrères de la maison mère.

Plus concrètement, ces augmentations de salaires pour la centaine de copilotes que compte Transavia sont estimées entre 15 et 35% selon les cas, faisant grimper le salaire moyen à 99 000 euros bruts annuels. Leur ancienneté dans d'autres compagnies sera aussi prise en compte.

"Les copilotes Transavia restaient très sous payés", estime un pilote Transavia, qui préfère parler d'une "remise à niveau des salaires". "Non seulement par rapport à leurs collègues Air France, mais aussi par rapport au marché, l'écart de salaire était très important".

Au total, cette augmentation des salaires devrait coûter à Transavia entre 5 et 8 millions d'euros d'après nos sources.

Commercialisation Air France et ouverture vers Beyrouth

Mais si la direction semble avoir lâché un peu de lest sur les rémunérations, elle y gagne en échanges des contreparties commerciales qui, si elles seraient toujours en cours de négociation, devraient voir le jour à court terme.

Première concession des pilotes Transavia : ils ne pourront plus passer chez Air France au bout de quatre ans, impliquant pour la compagnie des économies de frais de formation.

Commercialisation plus poussée ou nouvelles destinations, cet accord "va aussi et surtout permettre de supprimer plein de contraintes", ajoute Emmanuel Mistrali. Et permettre à la filiale low cost d'Air France, qui n'a été bénéficiaire qu'une seul année depuis 2007, de gagner en visibilité et en compétitivité.

D'abord, il devrait être possible pour Transavia de commercialiser ses billets sous code AF directement sur le site d'Air France.

Ensuite, la compagnie pourrait proposer rapidement de nouvelles destinations grâce à une extension des accords de codeshare avec Air France.

"Transavia devrait aussi pérenniser des lignes en prolongeant des autorisations de manière plus durables, au lieu de les renouveler sur des durées déterminées", nous a expliqué Emmanuel Mistrali, citant notamment la liaison vers Vérone ou Tel-Aviv. Il poursuit : "ce sera un choix très symbolique, puisque certaines lignes seront opérées en parallèle avec des long-courriers Air France".

Et pour cause, Transavia indique réfléchir à ouvrir une ligne Paris Orly-Beyrouth dans le courant de l'année 2017.

De leur côté, les directions d'Air France et de Transavia ont pour l'instant refusé de commenter cet accord, tant qu'il n'aura pas été définitivement scellé par le SNPL Transavia.

"Il serait maladroit et prématuré de communiquer quoi que ce soit pour l'instant", nous a-t-on prudemment indiqué.

Lu 3018 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Août 2017 - 16:00 Air Berlin veut être vendue au plus vite


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com