TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





Alain Faveau FRAM : "la restructuration amorcée sera poursuivie et renforcée"

Alain Faveau Président du Conseil de Surveillance.


Rédigé par Céline EYMERY le Jeudi 11 Octobre 2012

Le nouveau président du conseil de surveillance de FRAM, Alain Faveau a accepté le poste à deux conditions. D'une part que l'ensemble des actionnaires soit représenté au conseil de surveillance, et d'autre part que la réorganisation amorcée soit poursuivie et renforcée.



Alain Faveau FRAM : "la restructuration amorcée sera poursuivie et renforcée"
Celui qui succède à Georges Colson, devenu Président du Directoire a accepté le poste sous "deux conditions".

Contacté par nos soins Alain Faveau, le nouveau président du conseil de surveillance de FRAM a indiqué que d'une part "La restructuration sera poursuivie et renforcée".

Il souhaite d'autre part que l'ensemble des actionnaires soit représenté au conseil de surveillance. "Je prendrai ainsi contact avec l'ensemble des personnes concernées", a t-il précisé.

Marie-Christine Chaubet fille du fondateur Philippe Polderman et demi-soeur de Georges Colson pourrait ainsi rejoindre le conseil de surveillance.

"En étant tout à fait indépendant des histoires familiales je souhaite défendre les intérêts de tous les actionnaires", répète-t-il. Pour rappel : Marie-Christine Chaubet et Georges Colson, tous deux actionnaires à hauteur de 40% sont "en froid" depuis plusieurs années.

"J'ai personnellement remercié Olivier de Nicola pour le travail accompli", ajoute-t-il... "et ça va continuer".

La direction de Fram est en négociation actuellement avec les représentants du personnel pour la mise en place d'un PSE qui prévoit la suppression de 67 postes.

Alain Faveau, président de Sunélia, est entré au Conseil de Surveillance de FRAM en 2006 en tant que Membre indépendant.

Fram doit regagner sa sérénité légendaire

Le départ précipité d'Oliivier de Nicola, après la tenue du conseil de surveillance mercredi chez Fram et la reprise en main des manettes par Georges Colson n'ont pas été accompagnés d'explication de texte. Mais à y regarder avec un peu de recul, à l'évidence, Olivier de Nicola n'était pas la bonne personne au bon endroit. Entre calmer les esprits et ramener l'entreprise à l'équilibre, Georges Colson va devoir user de son savoir-faire légendaire.

Le TO tricolore avait-il besoin d'un révolutionnaire ?

L'une des interprétations possibles au départ précipité de Olivier de Nicola, de la tête de l'executif de Fram tient peut-être à la précipitation avec laquelle il a voulu changer les choses.

Un remède de cheval non seulement à l'interne avec le PSE visant une quarantaine de postes chez le TO et une vingtaine à la distribution "maison", mais aussi à l'externe dans les relations avec les fournisseurs et avec les distributeurs.

Dix mois au fil desquels les actionnaires du groupe se sont rendus compte que la méthode de Nicola n'était peut-être pas la bonne.

"Georges Colson s'entendait bien avec Antoine Cachin qui est resté cinq ans chez Fram mais seulement dix mois pour son remplaçant, cela signifie qu'il y avait mésentente entre les deux hommes", suggère un observateur averti.

Georges Colson va donc devoir reprendre l'executif pour avant tout rassurer les équipes à l'interne et ramener le calme dans les esprits mais, il est clair que cette fonction/mission ne sera que temporaire.

Avec un objectif clair, celui de tenter de regagner l'équilibre économique maintenant que le tourisme reprend des couleurs dans les destinations d'Afrique du nord et d'Egypte.

Et un objectif plus nébuleux, celui de faire prendre conscience aux actionnaires que les dissensions et les disputes ne peuvent que desservir la cause de l'entreprise.

Quel sera au bout du compte l'avenir de Fram, entre vente ou passage de flambeau à la nouvelle génération ?

Seuls les actionnaires le décideront ensemble.

En attendant, comme au rugby, il faut un alignement parfait des joueurs pour avoir une chance de marquer. G.B.


Lu 4161 fois

Tags : fram
Notez


1.Posté par daniel le 12/10/2012 08:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour,

Je craignais de publier mon commentaire, d hier, mais lisant l'article de ce matin, et la condition de Mr Faveau, me conforte dans ce que je disais.
Par contre ayant publié ce commentaire un peu tard...un simple copié /collé ce matin, suffira...............................................
.......................................Reste toujours Marie Christine, qui a eu, qui aura toujours l esprit maison, fondée par son propre père ....faut quelquefois savoir mettre de coté les querelles personnelles, pour sauver, non seulement les "bijoux de famille"....mais surtout les emplois....
Avec ces gens venus de l'exterieur, de plus, il y a eu des mises à l'écart de collaborateurs, qui avaient l esprit "maison"...qui connaissaient cette clientèle fidèle, ........ pour qui "LA FRAM" reste une institution... et qui doit, et qui aura encore de beaux jours , si FRAM ne perd pas son âme, qui a fait sa force, auprès d une clientèle fidèle, même avec les attaques de soi disant discounter , ou internet...et j irai même jusqu'à dire, que les AGV, y tiennent à des fournisseurs comme ça, qui ne sont pas noyés dans des groupes qui deviennent plus des financiers que des marchands de rêve, où l on vend le même produit sous différentes appellation ....FRAM possède une mine d'or, son esprit et la compéténce de son personnel...à tous les postes !!!
Il y a encore (et il faut encore )de beaux jours pour FRAM, mais, il y aura des efforts à faire !! (par tous) le marché français a besoin de Fram
Courage, au personnel, et à mes nombreux amis, que j'ai encore ds cette maison !!!
bonne journée bon week end

2.Posté par L''Agent 00 de Sète le 12/10/2012 17:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai vraiment l'impression que les meilleurs sont ceux qui soufrent le plus...
Que le service, la qualité, l'aspect humain, cela ne paie pas... ou plus...
Au fond ce sont les mauvais qui gagnent, les grands groupes qui dématérialisent et déshumanisent le voyage...
Pour moi FRAM représente toujours LE voyagiste. De qualité, pour tous, humble.
LE dernier grand voyagiste français, proche de ses clients.
Je suis certain pourtant que si FRAM faisait le choix de se rapprocher encore plus des agences, le retour de bâton serait assuré: c'est peut être l'heure de faire des choix, alors faites les bons, Bon sang!




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com