TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading

TourMaGJOBS - Emploi et Formation





Analyst Revenue Manager dans l'aérien : finesse d’analyse et grandes responsabilités

Les fiches métiers de TourMaG.com


Rédigé par La Rédaction le Mercredi 25 Janvier 2012

Quels métiers choisir ? Avec les fiches métiers de TourMaG.com retrouvez toutes les informations utiles à votre orientation, avec en bonus le témoignage d'un professionnel. Cette semaine, découvrez : Analyst revenue manager au sein d'une compagnie aérienne.



Missions

Analyste de vols : "avant toute formation, il faut aimer les chiffres. Ce qui est très plaisant dans ce métier est d’avoir une vue complète sur l’entreprise, de donner et de recevoir des informations et de développer des relations avec les services transversaux" - DR : Photo-libre.fr
Analyste de vols : "avant toute formation, il faut aimer les chiffres. Ce qui est très plaisant dans ce métier est d’avoir une vue complète sur l’entreprise, de donner et de recevoir des informations et de développer des relations avec les services transversaux" - DR : Photo-libre.fr
L'analyste de vols est responsable d'un portefeuille de vols dont il doit optimiser la recette en jouant sur les tarifs et les classes de réservation.

Sa mission consiste à rechercher le meilleur équilibre possible entre le taux de remplissage et les tarifs pratiqués.

Pour ce faire, il doit développer une connaissance approfondie de son marché (vacances scolaires, saisonnalité, comportement d'achat des clients, taux d'annulation, événements politiques, économiques, sportifs, culturels...).

Ses différentes analyses l'amènent en particulier à ajuster le nombre de places disponibles dans chaque classe de réservation en fonction de la demande attendue, et à définir le niveau de sur-booking adapté à chacun de ses vols, qu’il surveille constamment grâce à des outils informatiques sophistiqués avec systèmes d’alerte.

L'analyste de vols travaille au siège d'une compagnie aérienne.

Il évolue au sein d'une équipe de quelques personnes, regroupées par secteurs géographique dans un grand "open space". Dans la salle, l'analyste de vols est en contact direct avec les autres activités du Revenue Management (Pricing, Revenue Integrity...).

Par ailleurs, il peut être en contact avec les services commerciaux, le Programme, l'Escale ou encore le Marketing pour affiner ses analyses sur son portefeuille de vols.

Formation


Rémunération

2800 à 4000 / mensuel

Points forts

- La grande responsabilité de manier un instrument majeur du succès d’une entreprise
- La stimulation intellectuelle permanente due à la gestion de données toujours différentes
- Le travail en équipe pour des résultats optimum

Compétences

- Capacité de calcul et aptitude aux analyses chiffrées

- Rigueur et capacité d'organisation dans son travail

- Goût pour l'opérationnel

- Curiosité pour la concurrence et donc une bonne connaissance du secteur aérien

- Pratique courante de l'anglais (écrit et oral)

- Excellente maîtrise des logiciels bureautiques (Excel, Word, Powerpoint)

Qualités bienvenues

Vous êtes doté d’un esprit d'analyse, de synthèse et d'anticipation. Le sérieux qui n’exclut pas la convivialité fait partie de votre personnalité.

Vous possédez en outre :
- Du pragmatisme
- Le sens de la relation
- Une ouverture d’esprit et de la curiosité
- Une faculté d’anticipation
- L’amour du travail et l’envie de s’intéresser au secteur au sens large

Débouchés et évolution professionnelle

L'analyste de vols peut évoluer dans la compagnie :

- vers des fonctions d'encadrement, pour devenir coordinateur d'une équipe d’analystes au sein d'une zone géographique (métropole, Europe, Amérique, Afrique, Asie...)

- vers la fonction de Pricer, où il continuera à travailler en étroite collaboration avec les analystes de vols

- vers d'autres branches de la direction Marketing et Réseau (programme, marketing...), ou vers d'autres directions de la compagnie (escale, Commercial, fret...) selon les opportunités internes

Le Revenue Management s’applique à toutes les activités de services (pub, hôtellerie, transports, locatif…). Le Revenue Manager peut donc se diriger après l’aérien vers tous autres métiers qui utilisent les outils de business analyse et de veille concurrentielle.

Témoignages de pros


Medhi Ouici, ex analyst revenue manager, en reconversion vers le e-commerce

Analyst Revenue Manager dans l'aérien : finesse d’analyse et grandes responsabilités
Ce qui est très plaisant dans ce métier est d’avoir une vue complète sur l’entreprise

« Après un DUT Transport, j’ai travaillé dans l’aérien, à la programmation équipages et simulateurs. Puis j’ai voulu m’orienter vers le marketing et le pricing et j’ai passé un Master 2 à l’Escaa d’Angers, la seule école à l’époque qui formait au « marketing de service et revenue management ».

J’ai ensuite été Analyst Revenue Manager pendant deux ans, notamment chez KLM à Amsterdam.

La tâche consiste à trouver le meilleur prix entre l’offre et la demande et à maximiser le revenu pour l’entreprise. On étudie les segments de clientèle, et d’après un historique, on saisit les opportunités en proposant des tarifs en fonction des dates et des événements prévus. C’est un métier très technique, statistique, qui demande à rester constamment en veille et au courant de tout ce qui se passe sur votre secteur.

Un analyste gère en général un tronçon précis sur lequel il fait le pricing au départ du marché concerné. Dans certaines compagnies, il gère des portefeuilles de ligne et suit les courbes du trafic pendant quelques années, pour optimiser le coefficient de remplissage de l’avion et trouver le meilleur compromis entre l’offre et la demande en ouvrant et fermant des classes tarifaires. L’objectif reste que l’avion soit le mieux rempli possible le jour du départ.

Pour moi, le master d’Angers est incontournable. La formation en interne est très rare. Mais avant toute formation, il faut aimer les chiffres. Ce qui est très plaisant dans ce métier est d’avoir une vue complète sur l’entreprise, de donner et de recevoir des informations et de développer des relations avec les services transversaux.
»


Lu 12103 fois

Notez


1.Posté par Paulo le 25/01/2012 13:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dans le texte : "L’objectif reste que l’avion soit le mieux rempli possible le jour du départ...."

Je ne suis pas d'accord, puisque dans ce cas, c'est de l'optimisation du remplissage, et non pas du Revenu...

Par exemple : un avion de 150 sièges...
* la totalité des sièges vendus au prix moyen de 99 euros => remplissage à 100% pour un revenu à 14.850 euros

ou alors

* vendre seulement la moitié des sièges, mais au prix moyen de 350 euros => remplissage à 50% pour un revenu à 26.250 euros


Quel choix prendrais vous ?

L'objectif n'est donc pas que l'avion "soit le mieux rempli le jour du départ"... mais que le REVENU soit le meilleure possible.



2.Posté par Mehdi le 25/02/2012 21:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis d'accord en sachant que c'est l'association de deux facteurs : remplissage maximum mais surtout optimisation et augmentation du revenu comme l'expose l'article .

3.Posté par guerrab-khaled le 07/11/2013 18:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je trouve que tu as moitié raison tout simplement en va prend un vol en destination de Moscou
le prix du vol coûte en moyenne 350 euro
air France prend un Airbus a 321 environ 200 passagers le prix du vol est de 450 euro
450*200=90 000 euro
maintenant je prend un Airbus a 321 toujours de 200 passagers de la concurrence aigle azur le prix du vol coûte 280 euro (280*200=56 000 euro) oui certes AIGLE AZUR pers environ 36 000$ par rapport a air France

Maintenant je suis un passager je veux aller a Moscou je ne vais pas prendre la compagnie air France je prendrai bien-sur aigle azur la chose que tu a dis sur le billet de 99 euro ..... maintenant il faut payer plus de trois fois le billet je suis pas sur que plus de 50 % des passager voudrons pas prend ton vol car exactement 251 euro de plus ça fais très chère

et même si Airbus 321 air France est rempli a 50% la marche est de 40 000$ donc aigle azur gagne sur air France 16 000 euro donc je ses pas si tu arrive a voir la démarche que j'ai fait :D

met le remplissage et plus important que la somme du billet après tout dépend appareil et la destination et la somme qui est en différence (je suis un petit garçon de 16 ans et je pense que j'ai raison )

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PETITES ANNONCES
Valérie DUFOUR
valerie.annonces@tourmag.com
+33 6 99 07 16 66



CV DU MOIS
Faites parvenir votre CV texte ou vidéo
à valerie.annonces@tourmag.com.
Le CV le plus original sera mis en avant dans notre newsletter emploi du mois.













 

Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com