TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





CRT Riviera : les pros du tourisme se mobilisent contre sa suppression

Une région qui mérite l’existence d’une institution indépendante


Rédigé par Michel BOVAS le Vendredi 8 Juin 2012

La menace sur le CRT Riviera Côte d’Azur mobilise les acteurs du tourisme et les entreprises des Alpes-Maritimes.



L’UPE 06 et l’ensemble des branches professionnelles souhaitent mettre en œuvre tous les moyens de droits pour sauvegarder l’existence du CRT Côte d’Azur  -DR
L’UPE 06 et l’ensemble des branches professionnelles souhaitent mettre en œuvre tous les moyens de droits pour sauvegarder l’existence du CRT Côte d’Azur -DR
Avec comme argument de poids les 11 millions de touristes annuels (autant qu’en Grèce) que gère le CRT Riviera Côte d'Azur, dont la moitié est internationale (150 nationalités), l’union patronale des Alpes Maritimes, aux côtés de l’ensemble des socioprofessionnels du tourisme, part en guerre contre le projet de regroupement des 2 CRT (Provence et Côte d’azur).

Ceux-ci seraient regroupés en un seul CRT basé à Marseille, selon le schéma régional de développement touristique 2012-2016.

La Côte d’Azur souligne son importance dans cette activité, qui justifie la présence d’un CRT spécifique.

Sa suppression avec transfert de la gestion à Marseille serait, toujours selon les professionnels, un très mauvais coup porté à la visibilité de la marque « Côte d’Azur» sur les marchés étrangers. Un travail qui a débuté depuis plus de 50 ans.

Une pétition en faveur de son existence

Ainsi, l’UPE 06 et l’ensemble des branches professionnelles souhaitent mettre en œuvre tous les moyens de droits pour sauvegarder l’existence du CRT Côte d’Azur, l’un des premiers à voir le jour après la seconde guerre mondiale.

Yvon Grosso, Président de l’UPE06, avec à ses côtés Michel Tschann, Président du syndicat des hôteliers de Nice Côte d’azur et Michel Chevillon, Président du syndicat des hôteliers de Cannes et environ, ainsi que de nombreux représentants de l’activité touristique de la Côte d’Azur ont réaffirmé leur total soutien à l’existence du CRT et ont lancé une pétition via le site www.touchepasaucrtcotedazur.com en faveur de son existence.

Nice demande au Conseil Régional de Provence Alpes Côte d’Azur de tenir compte des spécificités de la Côte d’azur et de son poids, tant au plan régional et national, qui mérite l’existence d’une institution indépendante.

Au-delà, la menace ranime le vieil antagonisme entre l’Est et l’Ouest dans une région mal taillée et tiraillée entre deux pôles : Marseille (2e ville de France) et Nice (5e ville de France) dont les activités économiques, la composition socio-démographique et la politique font qu’elles se tolèrent plus qu’elles ne collaborent.

On l’a constaté encore récemment pour le dossier de la LGV vers Nice, que Marseille ne soutient que faiblement, mais aussi la concurrence sur les technopoles ou les aéroports.

Face à cette situation, Nice tente de renouer depuis un an les liens historiques avec Gênes et Turin, ses anciennes cités sœurs d’une époque d’avant le rattachement à la France en 1860.

Le CRT Riviera en chiffres

- Près de 130 000 emplois directs et indirects

- 5 milliards d’euros de chiffre d’affaires

- 11 millions de touristes annuels (autant qu’en Grèce), dont la moitié est internationale (150 nationalités)

- 40% de l’activité touristique de l’ensemble de la région Paca

Lu 1490 fois

Notez


1.Posté par phil2mars le 11/06/2012 09:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A l'heure des vaches maigres , comment imaginer que le conseil régional se paie le luxe de 2 CRT ? Le cout de la subvention annuelle n'est pas loin d'1 m€...

La " marque" COTE D'AZUR n'est pas la propriété du CRT et comment imaginer qu'un CRT Provence Alpes Cote d'Azur galvauderait l'image de la Côte d'Azur??

Quelles seraient donc les conséquences d'une telle fusion ? Une réorganisation administrative plus efficace , la fin d'une paix royale , le besoin de se justifier davantage? Alors si ce n'etait qu'un probleme d'égo mal placé?? ...

Par contre si nous amis du 06 veulent garder leur belle autonomie , il y a une vraie solution simple ...que le Conseil Général des Alpes Maritimes assume...

Les contribuables du 04, 05, 13, 83, et 84 considérés comme des ploucs débraillés par nos amis de la côoôôte apprécieront tout autant de ne plus être que des cochons de payeurs .

Au fait les chiffres de la Côte d'Azur ...c'est bien beau ...mais les lier à ceux du cRT RIVIERA ...c'est quelque peu fallacieux... comme si cette manne disparaitrait avec le regroupement des 2 CRT...!!!

2.Posté par Aeris le 13/06/2012 02:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Votre remarque n'a pas de sens. LE CRT Côte d'Azur a été crée en fonction de la spécificité d'attraction que possède le département des Alpes-Maritimes qui, rappelons-le, représente près de la moitié de l'activité globale de la région ! Cette spécificité de poids a été approuvée par la région et l'état dans son passé... Comme par hasard, les divergences politiques avec le conseil régional depuis, et plus récemment la création de la Métropole niçoise rendent créent beaucoup de jalousie du côté de Marseille.. Bien que ce n'est pas nouveau, ce phénomène tend à s'amplifier... Il n'y a qu'à voir le poids du tourisme d'affaire entre les deux à l'avantage de la ville azuréenne, de l'influence aéroportuaire et des très grands projets que mènent la ville de Nice sur les 10 ans à venir..

Seconde chose, on sait très bien que la fusion des deux CRT aura une conséquence économique plus locale sur le CRT Côte d'Azur. C'est comme si demain la promotion de la région PACA passait sous l'égide de l'état... Plus le comité est grand, moins il a d'influence localement. Or l'activité étant considérable dans les Alpes-Maritimes par rapport à la région dans son ensemble, les emplois dépendants en souffrirait en conséquence...
Concernant le financement, ne vous trouvez pas d'excuse des vaches maigres. Les recettes peuvent largement financer les deux CRT pour une promotion plus forte de PACA et de la Côte d'Azur.

Une dernière chose qu'il ne faut pas oublier, c'est que la personne qui se rend sur la Côte d'Azur ou dans les départements alentours, et pour le plus souvent satisfait, tend à revenir et/ou à visiter les alentours. Le CRT Côte d'Azur (qui dépend des Alpes-Maritimes exclusivement) produit une pub indirecte mais très forte pour le département du Var.. dont beaucoup y associent les deux, de manière indirecte mais réelle.

3.Posté par Tschann Michel le 13/06/2012 12:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour
quelques commentaires:
= d'une part les professionnels n'ont pas d'"ego mal plaçé" puisqu'ils ne sont pas président ou directeur du CRT cote d azur, au contraire, ils y contribuent bénévolement
= d'autre part , effectivement la marque Cote d azur est plus vendeuse que Provence Alpes Cote d azur (et ne parle pas de l'appellation Paca)
= les azuréens paient des impots à la Région comme dans tous les départements, il n'y a pas de raisons qu'ils recoivent moins que d autres
= sur la multiplication des structures, notre conseil général a montré l'exemple puisque l'Udotsi et le Crt ont été fusionnés dans le souci de réduire le mille feuille administratif et donc les coûts pour les contribuables azuréens
= enfin un CRT permet d'avoir un accès à Atout France donc à la promotion à l étranger sans avoir à passer par une autre structure, source de délais, complications et coûts

bonne journée

4.Posté par phil2mars le 13/06/2012 16:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les niçois sont obsédés par Marseille...
La rivalité n la jalousie Nice MArseille n'existe que dans l'esprit des niçois !!!

Nice n'a jamais fait peur à Marseille, ni envie d'ailleurs.
Que l'Aeroport de Nice se développe trés bien !!! Le nôtre aussi .. nous sommes loin derriere mais sommes fiers de notre progression
Il y a de grands projets à Nice? tant mieux !! Vraiment !!!
Ici devons organiser MArseille Provence Capitale Européeenne de la Culture, Le developpement d'Euromed et du Port de Croisiere qui va atteindre le Million en 2013 et doubler d'ici 6 ans ...

Nous avons assez à faire ici pour passer notre temps à saliver devant la Promenade des Anglais!!

Votre réussite nous fait plaisir et ne nous ennuie pas le moins du monde ! Vraiment !
Le contraire est moins vrai , hélas !!
Rassurez vous on ne veut pas vous prendre la place , on ne boxe pas dans votre catégorie!!


En matière de tourisme de congrés c'est vrai qu'il n' y a pas photo... Mais, je vois le probleme à l'envers ( naturellement) ...Nice /Cannes restent loin devant et c'est trés bien , le probleme c'est que MArseille et son aire grignotent de plus en plus de (petites) parts de marchés ce qui nous vaut des relations qui sont passées de la condescendance à l'agacement... Pensez donc .. de quoi ils se mêlent ces marseillais ?

En ce qui concerne le travail de terrain accompli par le CRT Riviera... loin de moi l'idée de le critiquer...Et rappellons que cette fusion administrative ne delocaliserait pas le personnel de Nice ,ils seront toujours là au service des pros ... Ca tombe bien , ce sont des gens dévoués et qui ne coutent pas cher...

Evidemment , ça sera peut etre plus dur de financer de grandes missions fastueuses...et aux retombées ..discutables...

Personne ne nie l'importance de la marque Côte d'Azur , ou French Riviera... et une fois de plus une fusion administrative ne signifie pas dissolution des marques !!!

LEs impôts les azuréens les paient comme tout le monde ( heureusement ) et ils ont donc droit à un CRT comme tous le monde , pas à un privilège.

Quant à l'accés aux actions d'ATOUT FRANCE , croyez le bien là aussi aucun changement , meme démarches qu'avant , juste un numero d'adherent à changer...

Ne soyez pas pessimistes et ayez confiance !!! Personne ne veut nuire au developpement touristique de la Côte !!!
Et si les couleurs politiques différentes effraient certains... choisissez donc la solution où la banniere est de la bonne couleur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com