TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Costa Diadema : un nouveau paquebot de 5000 pax et 550 millions d'euros

Le paquebot a été inauguré à Gênes par une agent de voyages.


le Samedi 8 Novembre 2014

Costa vient d'inaugurer le plus gros navire de croisières en Europe : le Costa Diadema, qui sera positionné au départ de Marseille jusqu'en été 2015. Mais le groupe pense déjà à l'avenir et à ses futurs bateaux qui pourraient voguer sur les lointaines mers d'Asie.



Le Costa Diadema est le plus gros navire de la flotte du croisiériste. DR
Le Costa Diadema est le plus gros navire de la flotte du croisiériste. DR
Il est bien loin le temps où la foule se pressait contre le flanc d'un navire pour admirer sa marraine briser une bouteille de champagne sur la coque.

Désormais, les bateaux sont trop gros, le procédé se fait de manière électronique.

Carolina Miceli, la marraine italienne agent de voyages, s'est contentée de frapper un bouton à l'aide d'un petit marteau pour baptiser le Costa Diadema à Gênes, vendredi 7 novembre.

Le dernier né de la compagnie Costa Croisières est le 16e navire de la famille et le plus gros en Europe.

Il a coûté 550 millions d'euros et sort des chantiers de Fincantieri, à Marghera (Venise).

Le Diadema fait dans la démesure. Avec ses 306 mètres de long, il mesure deux fois et demie la taille d'un terrain de foot, pour une largeur de 37,2 mètres.

D'une hauteur de 60 mètres, il rentrerait à peine sous le premier étage de la Tour Eiffel. Il est d'ailleurs 15% plus grand que son prédécesseur, le Fascinosa.

Au total, le Diadema peut embarquer jusqu'à 4947 passagers pour 1253 membres d'équipage.

Costa réfléchit déjà aux bateaux du futur

Parmi ses 1862 cabines, 1175 disposent d'un balcon privé avec, bien entendu, une vue sur la mer. Comptez environ 800 euros par personne pour la réserver.

"Nous avons été l'un des premiers à construire un bateau avec 70% de cabines balcons dans les années 2000 avec l'Atlantica. A l'époque, ce fut une grande innovation " explique Georges Azouze, le PDG France.

Les clients à petits budgets doivent se contenter d'une cabine intérieure (35% de l'offre sur le Diadema) Son prix d'appel : 500 € la semaine.

Une option choisie par certains fidèles, qui passent plus de temps dans les espaces communs que dans leur chambre. Son tarif attractif permet aussi de séduire de nouveaux prospects.

"Actuellement, 70% de nos clients sont des primo-accédants. Ils réservent souvent des croisières courtes en Méditerranée" estime Georges Azouze.

La taille des bateaux permet en effet de cibler presque toutes les niches : des seniors aux familles, en passant par les couples ou les fans de bien-être, grâce notamment aux cabines à coté du spa. Costa a également diversifié son offre avec la néo-collection.

"Ceux qui partaient autrefois en hôtel all inclusive s'intéressent désormais à nos produits" remarque Patrick Pourbaix, le directeur général adjoint.

La Chine va devenir le plus grand marché croisière dans le monde

Il reste donc de belles marges de progression sur ce segment d'activité en France, où le taux de pénétration n'est que de 0,8%.

Il y a fort à parier que ce baptême ne sera pas le dernier pour la compagnie. "La direction songe sérieusement à de nouvelles commandes et travaille aujourd'hui sur les navires du futur" poursuit Patrick Pourbaix.

Reste à savoir où ces futurs bateaux seront positionnés. Si l'Europe peut encore progresser, le groupe s'intéresse de très près à l'Asie, où il fut l'un des pionniers en 2006.

L'une des quatre dauphines de la marraine italienne est d'ailleurs Chinoise. De quoi honorer une nationalité qui représente aujourd'hui la seconde clientèle du groupe, devant les Français.

Costa va positionner en avril 2015 son troisième navire là-bas, le Serena.

Il réfléchit également à la création d'une joint-venture locale en vue d'y construire des navires, en partenariat avec les chantiers de Fincantieri (Venise) d'où sort le Diadema.

"La Chine va devenir le plus grand marché de la croisière dans le monde. Reste à savoir à quelle échéance" augure Arnold Donald, le PDG de Carnival Corporation, la maison mère du groupe.

Lu 10496 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com