TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Couleur Monde : le bonheur... et le voyage sont dans le pré !

une agence de voyages nichée au coeur du massif des Vosges


Rédigé par Pierre Coronas le Jeudi 28 Juin 2012

En 2006, Jean-Marie Baillot, ancien cadre du tourisme avec plus de 40 années d'expérience, décide de lancer sa propre agence de voyages, Couleur Monde. Mais il choisit de ne pas faire les choses comme tout le monde et ouvre son point de vente dans un chalet de montagne situé à 500 mètres d'altitude dans le massif des Vosges méridionales. Un emplacement atypique pour un agent en recherche perpétuelle d’innovation.



L'agence de voyages Couleur Monde est niché dans un chalet de montagne à 500 mètres d'altitude - Photo DR
L'agence de voyages Couleur Monde est niché dans un chalet de montagne à 500 mètres d'altitude - Photo DR
Pour une agence de voyages, il paraît important d'avoir « pignon sur rue ». D'être installée, dans une rue bien fréquentée et d'attirer le regard du chaland grâce à une vitrine colorée et pleine d'offres promotionnelles.

Plus qu'une idée reçue, il s'agit là d'une stratégie partagée par un grand nombre de commerçants. Qu'ils évoluent ou non dans le secteur du tourisme. Pourtant, certains choisissent de ne pas la suivre.

C'est le cas de Jean-Marie Baillot qui a décidé, en 2006, de créer sa propre agence de voyages, Couleur Monde, et de s'installer... à 500 mètres d'altitude, au sein de la station du Val d'Ajol dans le massif des Vosges Méridionales.

C'est là, entre les forêts, les cours d'eau et les pâturages que se situe le chalet de montagne en bois qui lui sert de point de vente.

Un choix peu commun et déroutant au premier abord mais qui prend tout son sens lorsqu'on s'intéresse à la carrière de cet ex-cadre du tourisme qui témoigne de 40 années d'expérience.

Créativité et liberté

Jean-Marie Baillot a fondé l'agence Couleur Monde en 2006 et a choisi de l'installer en altitude dans le massif des Vosges - Photo DR
Jean-Marie Baillot a fondé l'agence Couleur Monde en 2006 et a choisi de l'installer en altitude dans le massif des Vosges - Photo DR
"J'ai toujours aimé les choses qui sortent de l'ordinaire", clame-t-il comme un slogan pour résumer son parcours.

Il a obtenu un BTS Tourisme au lycée hôtelier de Strasbourg en 1972 avant de travailler successivement pour Voyages Rolin à Chalons-en-Champagne et Wagons-lits Cook à Besançon de 1972 à 1979. Mais, déjà, le manque de liberté dans de telles structures le frustre.

Alors quand on lui propose un poste au sein du réseau Est Voyages, Jean-Marie Baillot saute sur l'occasion. Une décision qu'il ne regrettera pas et qui lui permettra de se forger une personnalité singulière dans le secteur du tourisme en France.

"On nous avait donné carte blanche pour développer le réseau, se souvient-il. C'est ce qui nous a permis d'être créatifs et de lancer de nombreuses nouveautés."

Parmi ses faits d'arme dont il est le plus fier : le lancement, pour la première fois, de départs en charters depuis un petit aéroport de province (Dole) avec des séjours sortant du cadre du traditionnel 8 jours et la création, en 1983, du concept des vacances aviocar (départ en car et retour en avion, ou l'inverse, Ndlr).

Des idées originales qui ont, par la suite, été allègrement reprises par les grands acteurs français du tourisme. "D'ailleurs, il y a 3 ou 4 ans, j'ai vu que Salaün a décidé de lancer des séjours aviocar. L'autocariste a beaucoup communiqué la-dessus et ça a été présenté comme une innovation par certains journalistes. Ça m'a fait sourire", explique-t-il.

De toute façon, ce n'est ni la reconnaissance ni la gloire que recherche Jean-Marie Baillot. Non, son credo à lui, c'est l'innovation. C'est pourquoi, au tournant des années 2000, quand il sent le vent tourner pour le réseau Est Voyages, il décide de reprendre sa liberté.

Son premier projet était de créer un concept inédit de croisière. Il a malheureusement dû l'abandonner, faute d'investisseurs. Alors, pour continuer son chemin sur les routes de la créativité en essayant de profiter de la vie, il lance l'agence Couleur Monde.

"La différence avec une agence traditionnelle, c'est qu'ici, je peux travailler depuis mon jardin, profiter de la nature qui m'entoure", se réjouit cet homme dont le dynamisme et la soif de liberté ne semblent pas prêts de faiblir.

Vendre des voyages mais surtout en produire !

En témoigne la totale indépendance dont jouit son agence de voyages. Sans agrément IATA (il passe par Go Voyages pour la billetterie, Ndlr), il n'adhère ni au Syndicat National des Agents de Voyages (SNAV), ni à aucun réseau. "Mais ça ne m’empêche absolument pas de travailler", prévient-il.

Au contraire, cette situation lui permet de "ne rendre de compte à personne." C'était son souhait principal lorsqu'il a lancé l'agence. Objectif rempli !

D'ailleurs, cette indépendance se retrouve également dans ses relations avec les fournisseurs. "Aujourd'hui je travaille quasiment sans brochure, se félicite Jean-Marie Baillot.

Grâce à Internet, mes contacts et mon expérience, j'arrive à créer des voyages originaux." Car Couleur du Monde revend des voyages comme toute agence, mais ce qui fait son originalité c'est surtout son activité de production de séjours.

A l'heure d'Internet, il a su s'adapter et comprendre la réelle plus-value d'un agent de voyages : le conseil. "Je n'ai rien contre eux, mais mon objectif n'est pas de vendre des voyages Marmara. Ce que je préfère, c'est conseiller mes clients en identifiant clairement leurs réelles envies", résume-t-il.

Pour illustrer son propos, il rappelle l'histoire "d'un couple de retraités qui est venu [le] voir en disant qu'ils voulaient se reposer dans la forêt noire. Après avoir discuté avec eux, je leur ai finalement proposé de partir à Madère. Il m'ont écouté, sont revenus enchantés et m'en ont remercié !"

En parallèle, Jean-Marie Baillot a aussi créé la marque Couleur Vosges pour faire du réceptif. Il y propose des excursions journalières pour les curistes des stations thermales vosgiennes dans un mini-van privatif qu'il conduit souvent lui-même.

Un projet original mais qui, pour l'instant, "ne prend pas", se désole son créateur. "Malheureusement, je manque de temps pour le développer. Et puis, maintenant, j'ai moi aussi envie de respirer." Il espère que quelqu'un pourra un jour reprendre cette idée pour la mener à bien car "on n'est pas plus idiot dans les Vosges que sur l'Avenue de l'Opéra", rigole-t-il.

Une chose est sûre pour ce défricheur du tourisme qui pense désormais aussi à passer le flambeau : "il y a encore une place au milieu d'Internet pour ceux qui cherchent à être créatifs." Certainement un appel lancé à destination de la relève.

Lu 4332 fois

Notez


1.Posté par christophe le 28/06/2012 18:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo, je trouve ça super comme idée !! bon courage pour la suite.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:15 Selectour : le congrès s'ouvre ce lundi à Québec


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com